Typha  - Massette
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Massette, Quenouille, nommée par les anglophones 'Cattail', 'Bullrush' ou 'Reedmace'.
    Nom latin : Typha latifolia  L.*, synonymes Massula latifolia  (L.) Dulac, Typha ambigua  Schur ex Rohrb., Typha angustifolia var. inaequalis  Kronf., Typha angustifolia var. media  Kronf., Typha angustifolia var. sonderi  Kronf., Typha crassa  Raf., Typha elongata  Dudley, Typha engelmannii  A.Br. ex Rohrb., Typha intermedia  Schur, Typha latifolia var. ambigua  Sond., Typha latifolia var. angustifolia  Hausskn., Typha latifolia f. divisa  Louis-Marie, Typha latifolia var. elata  Kronf., Typha latifolia var. elatior  Graebn., Typha latifolia var. elongata  Dudley, Typha latifolia var. gracilis  Godr., Typha latifolia var. obconica  Tkachik, Typha latifolia var. remotiuscula  (Schur) Simonk., Typha latifolia var. typica  Rothm., Typha major  Curtis, Typha palustris  Bubani, Typha pendula  Fisch. ex Sond., Typha remotiuscula  Schur, Typha spathulifolia  Kronf.
    Sur la photo en fond Nelumbo nucifera devant Lytrum salicaria.
    famille : Typhaceae.
    catégorie : vivace aquatique à semi-aquatique.
    port : touffe de tiges dressées.
    feuillage : caduc, vert sombre. Longues feuilles alternes,engainantes rubanées, effilées en pointe.
    floraison : en été, bisexuée. Les fleurs femelles formant un épis cylindrique, velouté en forme de quenouille qui a maturité éclate laissant débordé une bourre soyeux.
    couleur : marron foncé.
    fruits : minuscules graines(0.2mm) surmontées de fins poils, la dispersion est assurée par le vent, elles conservent longtemps leur propriété germinative.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 1 à 2 m.
    plantation : toutes saisons et selon climat.
    multiplication : semis ou division des rhizomes au printemps à début de l'été selon climat.
    sol : marécageux à une profondeur maximale de 30 cm, dans des paniers pour pouvoir en contrôler le développement.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 4 - 10.
    origine : sur les rives et berges des cours d'eau à faible débit, le bord des étangs, des lacs et dans les fossés humides de l'hemisphère Nord en zone tempérée. Introduit et naturalisé en Amérique du Nord où elle est considérée comme une plante envahissante.
    entretien : aucun, peut se montrer envahissant mais l'eau profonde empêche son développement.
    Les épis floraux entrent dans la confection de bouquets secs.
    NB : Son nom Typha  vient du grec puis du latin 'typhe' où il désigne le genre.
    Ce genre comprend une dizaine d'espèces de vivaces aquatiques à semi-aquatiques présentent en eau douce ou eau saumâtre.
    En grande colonie, elles peuvent assècher des zones entières mais, elles favorisent le développement de la tourbe.
    L'espèce Typha minima  est adaptée au petit bassin, mais il est déconseillé de les utiliser dans les bassins à bâche souple risques de perforation.
    Aujourd'hui, ces massettes comme bien d'autres plantes hélophytes, comme les roseaux Phragmites  et la Glyceria aquatica , sont utilisées dans les zones de lagunage pour l'épuration des eaux usées.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Typha minima Funck, consulter sa fiche.
    Consulter la liste des autres aquatiques ou semi-aquatiques présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.
    - Richard Gautier ©15.09.2000 nmauric©19/05/2011- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site