Elaeagnus angustifolia  - Olivier de Bohême
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Neal Kramer © University of Berkeley
    Nom commun : Olivier de Bohême, Chalef à feuilles étroites, Arbre d'argent, Arbre de paradis et Chalef, nommé par les anglophones 'Russian olive tree', 'Trebizond date' et 'Oleaster'.
    Nom latin : Elaeagnus angustifolia  L.*, synonymes Elaeagnus angustifolia var. caspica  Sosn., Elaeagnus angustifolia var. orientalis  (L.) Dippel, Elaeagnus orientalis L.*, Elaeagnus argentea  Moench, Elaeagnus caspica  (Sosn.) Grossh., Elaeagnus hortensis  M.Bieb. , Elaeagnus incanus  Lam., Elaeagnus inermis  Mill., Elaeagnus spinosa  L.
    famille : Elaeagnaceae.
    catégorie : arbuste, petit arbre à ramilles épineuses, écorce rugueuse d'un brun rougeâtre fissurée longitudinalement, se desquamant en fines lanières.
    port : étalé, ramifié à cime irrégulière arrondie.
    feuillage : caduc, vert foncé ponctué de petits points plus clair, revers écailleux argenté. Sur des tiges écailleuses et argentées, feuilles ( 7 à 10 x 1,5 - 3cm) simples, alternes, lancéolées-oblongues.
    floraison : fin du printemps à début d'été (fin mai-juin), au parfum sucré rappelant le miel, nectarifère visitée par les abeilles. Petit bouquets axillaires, de petites fleurs hermaphrodites en forme de clochettes à 4 tépales.
    couleur : jaune crème à jaune pâle, revers crème argenté, boutons floraux écailleux argentés.
    fruits : à la fin de l'été - début de l'automne petits fruits sucrés comestibles (1 à 2 cm) ellipsoïdes de couleur jaune - brun rougeâtre à reflets argentés, charnus, pourvus d'un noyau, fruits consommés par les oiseaux.
    Illustration par A Farguet, fig 279 coupe fleur et fruit dans Histoire des plantes, vol. 2: p. 487, par H.E. Baillon (1869-1870), contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A.
    hauteur : 6 à 8 m.
    plantation : à l'automne.
    multiplication : semis de noyau en automne ne pas être pressé compter deux ans, par marcottage, prélèvement de drageons ou de boutures de bois sec en hiver.
    sol : indifférent même aride, caillouteux, sablonneux et salés, mais surtout très bien drainé.
    exposition : plein soleil.
    zone : 3 - 9, tolère les embruns comme tous les autres du genre, adapté à la sécheresse.
    origine : Eurasienne, sud-est de l'Europe jusqu'en Russie, Asie Mineure, ouest et centre de l'Asie présent jusqu'en Chine et dans l' Himalaya, notamment le long du littoral, dans le lit des cours d'eau. asséchés. Présent en Corse, Languedoc-Roussillon et Provence.
    entretien : élimination du bois mort, il supporte parfaitement les tailles sévères, il a tendance à drageonner.
    maladies et parasites : comme tous les autres du genre, il peut être sujet à la chlorose qui provoque le jaunissement et le dessèchement rapide des feuilles et subir les assauts des larves piqueuses des Psylles* qui déposent un miellat sur les bourgeons et les feuilles qui favorise par la suite le développement de la fumagine.
    NB : Son nom Elaeagnus  vient du grec 'elaeagnos' qui désigne un arbuste indéterminé, un mot issu de 'elaea' qui désigne l'olivier et de 'gnos' qui signifie sacré, son nom spécifique angustifolia  signifie à feuilles étroites.
    Ce genre comprend 90 espèces d'arbustes caducs ou persistants, originaires des zones tempérées de l'Asie (67 espèces en Chine dont 55 y sont endémiques), de l'Amérique du Nord (États-Unis 6 espèces et une sous-espèce, 2 au Canada) et du sud de l'Europe.
    Feuillage remarquable par sa couleur argentée, idéal pour être dans les jardins en bord de mer ou jardins secs en sujet isolé dans les massifs arbustifs ou dans la composition de haies libres, défensives, taillées ou brise-vent.
    Propriétés et utilisations :
    Son enracinement traçant fait qu'il est couramment utilisé pour fixer les dunes et son bois sert de combustible et de bois de chauffage.
    Les fruits riches en fructose et glucose de la variété Elaeagnus angustifolia  L. var. orientalis  (L.) Kuntze, originaire de l'Ouzbékistan sont commercialisés frais ou séchés sous le nom de dattes de Trébizond*.

    Consulter la liste des autres espèces d'Elaeagnus, présents dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    * Trébizond , ancien empire Byzantin aujourd'hui située en Turquie sur la Mer Noire.
    * Psylles de l'elaeagnus Cacopsylla fulguralis, le découvrir (AFPP-CIRA.pdf) 9 ième conférence sur les ravageurs en Agriculture, par Alain Ferre (AREXHOR, pays de Loire) et Alice Denis (Chambre d'Agriculture de la Manche) à Montpellier les 26 et 27 octobre 2011.
    Bernard Louvel & nmauric ©11/04/00 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site