Cupressus sempervirens  - Cyprès de Provence
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cyprès toujours vert, Cyprès de Florence, Cyprès de Provence, Arbre de bienvenue, nommé par les anglophones 'Mediterranean Cypress' ou 'Funeral cypres'.
    Nom latin : Cupressus sempervirens  L.*, synonymes de Cupressus roylei  Carr, Cupressus orientalis  Hort.ex Beissn.. Cupressus umbilicata  Parl.
    famille : Cupressaceae.
    catégorie : arbre (conifère) à grande longévité, monoïque et thermophile, au tronc rectiligne à l'écorce d'un gris brunâtre fibreuses et striée verticalement, les rameaux écailleux sont bruns.
    port : élancé, conique, en étroite colonne compact et dense.
    feuillage : persistant, aromatique, vert foncé. Sur de courtes ramules, petites feuilles glanduleuses (glandes résinifères), squamiformes, imbriquées sur au moins 4 rangs à la pointe émoussée.
    fleurs : à l'extrémité des rameaux, chatons mâles oblongs ocre jaune à brun clair chargés en pollen allergisant de février à mars-avril selon climat, les femelles globuleux verts réunis en bouquet à l'extrémité des jeunes pousses.
    fruits : strobiles globulaires, vertes (3,5 à 4 cm) et brillantes légèrement mucronées à 6 -14 écailles ligneuses polygonales d'un brun clair à brun foncé à maturité (tous les deux ans), contenant de nombreuses petites graines ailées.
    Illustration 53 de K.F.Knappe dans Flora rossiva volume 1 (2) p 11 (1788), Illustration contributed by Bibliothèque de l’Université de Strasbourg, France.
    croissance : rapide.
    hauteur : 20-30 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps, avec une préférence pour l'automne afin de lui permettre de bien installer son système racinaire avant l'été. Bien choisir son emplacement et lui laisser de la place au moins 2m. Il faut savoir d'une haie d'une seule espèce favorise la propagation des maladies et des parasites.
    multiplication : semis au printemps après avoir pris soin de conserver les graines au froid durant 3 mois (pour respecter la dormance), bouturage en fin d'été.
    sol : indifférentdrainé sinon Ras même sec et calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre. Excellente résiste au vent, à la sécheresse et aux embruns.
    zone : 8 - 10. Rustique tolère aisément jusqu'à -15 à -20°C.
    origine : est du bassin méditerranéen et Poche-Orient pour certains auteurs il serait originaire de l'île de Chypre (voir plus bas l'étymologie) et de là il se serait propagé en Grèce, Turquie, etc..
    entretien : Durant l'année de plantation protéger du gel les jeunes sujets et penser à arroser régulièrement les deux premières années. Les cyprès supportent la taille mais ce n'est pas nécessaire pour cette espèce.
    maladies et parasites :
    Les cyprès sont sujet à une maladie cryptogamique, le chancre cortical Seiridium cardinale  un champignon qui s'introduit sous l'écorce via des micro-fissures ou plaies provoquées par le gel, les frottements, ce chancre est surtout répandu dans le sud de la France. Ils sont visités par les scolytes qui signalent leur présence par des petits trous circulaires, des traces de sciures ou des vermoulures au pied, mais creusent des galeries qui entrave la circulation de la sève entraînant le dépérissement des parties atteintes, qu'il faut couper puis brûler.
    Lorsque l'atmosphère est trop sèche ou les plantations trop serrées et mal ventilées, les cyprès sont sujets à des attaques d'acariens tétranyques, dont Eurytetranychus admes  qui s'attaquaient autrefois qu'au genre Piceanbsp; provoquant eux aussi le dessèchement et la chute prématurée du feuillage.
    Ils peuvent également subir aux attaques de gros pucerons gris-brun Cinara cupressi  qui forment de véritable manchon autour des rameaux provoquant aussi un dessèchement avec en plus l'apparition d'un miellat collant. Délaissé par les cervidés.
    NB : le nom Cupressus  vient du latin où il désigne le genre, venant du grec 'kuparissos' qui désigne l'espèce, un mot qui pourrait avoir une origine sémitique, certains auteurs pensent que cela viendrait plus tôt de Cyprus  qui indique son origine Chypriote, sempervirens  signifie toujours vert, persistant, mot qui vient du latin 'semper' toujours et virens' qu signifie vert.
    Les cyprès de Provence implantés dans le sud sont des arbres emblématiques des paysages méditerranéens, ils y sont traditionnellement utilisés pour constituer de grands et hauts rideaux libres (non taillés) pour protèger les cultures maraîchères ou fruitières, car n'oublions pas que ce cyprès est bien un arbre élevé avec un tapis racinaire conséquent, il est à réservé pour les grands jardins, avant de les planter prendre le temps de lire les remarques sur les cyprès & thuyas.
    Ce genre comprend une vingtaine d'espèces, dont deux sont originaires de l'Europe, les autres sont originaires d'Asie (Chine occidentale et chaîne de l'Himalaya), d'Afrique du Nord, d'Amérique Centrale et de l'ouest des États-Unis.
    Les cyprès ont un pollen au pouvoir allergisant, lorsqu'ils sont en trop grande quantité dans l'athmosphère, ils peuvent provoquer ou favoriser l'apparition d'allergies, avant de planter, lire Nos arbres, leur pollen et les allergies.
    Parmi les cultivars citons :
    - Cupressus sempervirens  'Fastigiata' au port élancé, compact et étroit effilé en pointe; se reporter à la photo ci-dessus.
    - Cupressus sempervirens  'Horizontalis' au port plus étalé donc plus adaptée à la réalisation de haies taillées, culmine à environ 7 à 8 m de haut si on souhaite l'utiliser pour des haies libres.
    Cupressus sempervirens  'Stricta' colonne très étroit de 15 à 20m de haut, c'est bien souvent celui que l'on rencontre dans le paysage méditerranéen décrit par les écrivains de langue anglaise sous le nom de Cyprès d'Italie, Cyprès de Toscane dont il est d'ailleurs l'emblème.
    - Cupressus sempervirens  'Pyramidalis' au port pyramidale serait plus résistant aux maladies cryptogamiques.
    - Cupressus sempervirens  'Pistoia' forme pyramidale très compact croissance rapide, aurait une excellente résistance au froid.
    - Cupressus sempervirens  'Sancorey' en colonne aurait excellente résistance au froid et aux maladies cryptogamiques.
    - Cupressus sempervirens  'Swane's Golden' au port compact, très étroit forme columnaire feuillage jaune.
    - Cupressus sempervirens  'Tiny Tower' comme vous pouvez le devenez au port compact, très étroit forme pyramidale au feuillage clair.
    Cupressus sempervirens  'Totem' au port compact, très étroit forme columnaire, croissance lente, feuillage vert foncé.
    Propriétés et utilisations :
    Son bois imputrescible et aromatique était depuis la nuit des temps fort recherché pour confectionner des cercueils, des coffres de rangements, des meubles, égalemet utilisé comme bois de charpente ou comme combustible lors des insinérations (puisqu'il symbolise l'immortalité) et dans l'encens.
    En France son bois était réservé pour la mise en bière des illustres sujets, il est d'ailleurs toujours utilisé pour les papes, le pin et le sapin étaient réservés aux gens modestes et le chêne aux classes un peu plus aisées, en Ardèche et en Cévennes c'était le châtaignier sauvage qui était dédié aux riches et en Bretagne son écorce servait à envelopper le corps des enfants avant la mise en terre.
    Son feuillage sous la Rome antique étaient utilisés pour orner les portes des demeures des défunts, les tombes et les couronnes funéraires associées aux autres végétaux funéraires, une tradition païenne reprises et perpétuées par les chrétiens.
    Karl Friedrich Knappe
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Cupressus arizonica  Greene, Cyprès de l'Arizona ou Cyprès bleu, consulter sa fiche.
    Cupressus cashmeriana  Royle ex Carrière ou Cyprès du Cachemire, consulter sa fiche où figurent les autres espèces du genre.
    Cupressus dupreziana  A. Camus ou Cyprès du Tassili ou Cyprès de Duprey, consulter sa fiche.
    Cupressus glabra  Sudworth ou Cyprès glabre, consulter sa fiche.
    Cupressus leylandii  A. B. Jackson & Dallimore ou Cyprès de Leyland. Consulter sa fiche.
    Cupressus macrocarpa  Hartweg ex Gordon, synonyme Cupressus lambertiana  Carr., Cyprès de Lambert ou de Monterey, consulter sa fiche où figurent les maladies et parasistes des cyprès.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être annobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site