Laburnum alpinum  - Cytise des Alpes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cytise des Alpes, Aubour des Alpes, Cytise écossais, nommé par les anglophones 'Alpine golden chain' et 'Scotch laburnum'.
    Nom latin : Laburnum alpinum  (Mill.) Bercht. & J.Presl, synonyme Cytisus alpinus  Mill.
    famille : Papilionaceae.
    catégorie : petit arbre à l'écorce lisse d'un brun vert couverte de lenticelles d'un blanc-grisâtre, se fissurant avec le temps, les rameaux souples ont une écorce verte et lisse, les jeunes pousses sont pubescentes. Durée de vie assez courte.
    port : dressé puis étalé.
    feuillage : caduc, vert soutenu virant au jaune à l'automne, duveteux sur le revers et le long des nervures. Feuilles alternes à 3 folioles.
    floraison : fin printemps à début de l'été (avril/mai-juillet selon climat) , parfumée, nectarifère visitée par les abeilles. Grappes pendantes de 20 à 40 cm, assez grâles. Fleurs de pois toxiques à 5 pétales, 1 étendard, 2 ailes latérales, carène formée par 2 pétales partiellement soudés, court calice et pédicelle poilu.
    couleur : jaune d'or, l'étendard peut être griffé d'orange foncé en gorge.
    fruits : siliques déhiscentes, pendantes (10 à 12cm) contenant des graines très toxiques, d'un brun kaki pourvues d'un hile. Les gousses demeurent en place durant l'hiver.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 6-8 m, Ø ± 3m.
    plantation : à l'automne ou printemps.
    multiplication : par bouture de tiges aoûtées, par semis sous châssis à l'automne et par greffage au printemps.
    sol : drainé pas trop fertile, même calcaire.
    emplacement : soleil.
    zone : 3/4-9, une fois installé supporte bien les période de sécheresse estivale, excellente résistance à la pollution.
    origine : Europe méridionale et centrale en altitude, en France il se rencontre dans les Alpes (Dauphiné) et dans le Jura, sur les coteaux et dans les bois jusqu'à 200m d'altitude. Introduit en Grande-Bretagne vers 1580.
    entretien : arroser régulièrement les deux premières années, juste supprimer les bourgeons qui partent trop vers l'intérieur, cela évite les tailles par la suite.
    NB : son nom Laburnum  désigne déjà le genre en latin mot qui viendrait peut être du latin 'aburnum' qui signifie aubier et son nom spécifique alpinum  pour préciser son origine alpine.
    C'est le conservateur du Chelsea Physic Garden, Phillip Miller qui lui donne en 1772 le nom de Cytise, et c'est le botaniste tchèque Jan Svatopluk Presl qui le classe dans le genre Laburnum  en 1830, et son nom commun de Cytise écossais parce qu'il y était beaucoup planté, comme arbre d'alignement le long des routes et dans les jardins urbains.
    Dans les petits jardins, il a sa place en sujet isolé près des zones de passage pour profiter de sa floraison parfumée, dans les haies libres ou les massifs arbustifs. Il peut être traité en cépée car il redémarre de souche.
    A découvrir, fin mai-début juin, la célèbre arche longue de 55m au jardin de Bosnant à Conwy, au nord du Pays de Galles (ouverture à 10h, y être bien avant, pour la découvrir en premier), You tube vidéo (en anglais).
    Ce genre ne comprend que deux espèces de petits arbres caducs toxiques, originaires de l'Asie Mineure et de l'Europe.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Laburnum anagyroides  Medik., Aubour, Cytise faux ébénier, consulter sa fiche.
    Laburnum x watereri  Dippel, Aubour de Waterer, consulter sa fiche.
    Laburnum × adami  Lavall., Cytise de Mr. Adam, consulter sa fiche.
    -nmauric ©04.04.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété; intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site