Populus nigra var. italica  - Peuplier noir d'Italie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Peuplier noir d'Italie, Peuplier d'Italie, Peuplier de Lombardie, nommé par les anglophones 'Lombardy Poplar'.
    Nom latin : Populus nigra var. italica  (Moench) Duroi, synonymes Populus italica  (Münchh.) Moench, Populus nigra subsp. pyramidalis Celak.
    famille : Salicaceae.
    catégorie : arbre mâle d'une grande longévité pouvant aisément atteindre les 150 ans, au tronc court à l'écorce grise rugueuse assez mate, striée et cannelée au bois très cassant.
    Le développement racinaire étant très important, planter à distance (minimum de 15 m) des bâtiments car il drageonne abondamment.
    port : colonne étroite, pyramidale à ramification basale dressée.
    feuillage : caduc, vert foncé brillant au revers plus clair et poilues le long des nervures. Feuilles alternes ovales à triangulaires ou en losanges effilées en pointe à marge irrégulièrement dentelée, pourvues d'un pétiole aplati.
    floraison : début printemps (mars-avril), chatons mâles allongés et plus larges à nombreuses anthères, les chatons femelles sont plus étroits et longs.
    couleur : rouge pour les anthères, verdâtre pour les femelles .
    croissance : rapide lorsqu'il est jeune.
    hauteur : 20 à 30 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps, loin des réseaux.
    multiplication : uniquement par bouture en hiver.
    sol : drainé, plutôt riche et frais, en cas de terrain sec choisir Populus alba ou Populus x canescens.
    emplacement : soleil.
    zone : 6 - 10.
    origine : découvert en Italie vers la fin du XVIIIème siècle où il fut introduit dans le courant du XVII en provenance de l'Afghanistan et Perse son introduction en France remonte à 1745 pour être implanter dans le Loiret près de Montargis, le long du canal de Briare, avant de devenir l'arbre d'alignement emblématique des rivières, des berges et canaux, et sous le règne de Napoléon le long des axes de circulation et ce jusqu'au 19ème siècle.
    entretien : aucun, juste supprimer le bois mort, taille éventuelle en hiver.
    maladies, ravageurs, hôtes : les peupliers sont les plantes hôtes de plusieurs espèces d’hémiptères gallicoles, qui provoquent des galles foliaires comme les Pemphigidae qui développe Pemphigus populi  des boursouflures d'un vert rougeâtre sur le limbe, près de la nervure médiane des feuilles ou encore Pemphigus bursarius , une galle en bourse du pétiole dont l'incidence sur la vie du peuplier est faible.
    Il peut être sujet au chancre du peuplier Cryptodiaporthe populea  une maladie cryptogamique qui s'attaque au feuillage et aux rameaux pouvant chez les sujets faibles entraîner le dépérissement.
    C'est aussi l'hôte d'un sphinx nocturne Laothoe populi connu sous le nom de Sphinx du peuplier.
    NB : son nom Populus  vient du latin où il désigne le genre mais aussi le peuple, on suppose que c'est parce que les Romains les plantaient régulièrement dans les lieux publics et le nommait alors 'arbor populi', nom dérivé du grec 'paipallo' qui signifie vibrer, trembler évoquant le constant tremblement des feuilles, son nom spécifique nigra qui signifie noir fait référence à son écorce.
    Ce genre comprend environ 350 espèces d'arbres caducs à croissance rapide, tous originaires de l'hémisphère nord en zones tempérées.
    Durant des siècles il a largement été utilisé comme arbre d'alignement, de reboisement le long des berges, de brise-vent ou encore pour fixer les sols et les remblais, s'utilise aussi en massif sous forme de cépée, de buisson, ou encore en sujet isolé ou regroupé par groupe de 3 dans les grands jardins.
    Il est a planter loin des fondations des habitations (au moins 15 à 20 m) car comme pour tous les autres du genre son développement racinaire est important.
    En 1766, Pelée de St- Maurice lui consacre un ouvrage intitulé 'L'art de cultiver les peupliers d'Italie'.
    Cultivé pour confectionner avec son bois des allumettes ou de la pâte à papier, autrefois recherché pour ses propriétés tinctoriales donnant un beau jaune doré.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Populus alba  L., Peuplier blanc de Hollande, Peuplier blanc, consulter sa fiche.
    - Populus nigra  L., le Peuplier noir, consulter sa fiche.
    - Populus x canescens  (Aiton) Sm., le Grisard, consulter sa fiche.
    - Populus tremula L., le Tremble, consulter sa fiche.
    ® - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété; intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.