Parrotia persica  - Arbre de fer, Arbre perroquet
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Parrotie de Perse, Arbre de fer, Arbre Perroquet, Bois de fer, Hêtre de Perse, localement appelé 'anjïlï' nommé par les anglophones 'Persian Ironwood'
    Nom latin : Parrotia persica  CA Mey.
    famille : Hamamelidaceae.
    catégorie : petit arbre à l'écorce assez lisse grise qui s'exfolie avec l'âge, laissant apparaître une sous écorce d'un beige jaune, tronc assez trapu; enracinement important à tendance drageonnante.
    port : érigé, évasé, étalé tiges raides en V avec une ramification assez basse.
    feuillage : caduc (souvent marcescent) vert franc à vert granny smith, légérement brillant, revers plus clair, débourrement pourpré, le jeune feuillage à les marges rougeâtres. Feuilles (+ ou - 10cm) alternes ovales à losangéesà marge ondulée, aux nervures saillantes sur le revers lègèrement poilu et rougeâtre, court pétiole rougeâtre.
    floraison : mellifère en hiver courant janvier/février/mars avant le feuillage, engainée dans des bractées pubescentes, nombreuses petites fleurs apétales hermaphrodites formant un glomérule axillaire de courtes étamines.
    couleur : étamines d'un rouge cramoisi, bractées d'un vert amande et de couleur brune sur le revers.
    fruits :
    croissance : lente.
    hauteur : 6 - 8 m, voire plus dans son milieu d'origine.
    plantation : hiver (hors gel).
    multiplication : boutures semi aoûtées, à l'étouffée ou par marcottage, mais il est peu évident requière beaucoup de patience car très lent.
    sol : frais, riche, acide ou même argileux mais bien drainé, tolère le calcaire.
    emplacement : soleil non brûlant ou mi-ombre.
    zone : 5 - 9. Tolère aisément -25°C.Une fois qu'il est bien installé il tolère le chaud, le froid, les vents et même la sécheresse. Sa préférence va aux hivers plutôt doux, une pluviométrie régulière de septembre à décembre, comme chez lui quoi sur les verdoyants et humides versants de l'Elbourz et les rives de la mer Caspienne.
    entretien : aucun.
    origine : forêts mixtes* l'Asie Mineure (nord et nord-ouest de l'Iran sur versant septentrional de l'Elbourz présent dans le parc national du Golestan ou parc forestier de Saravan dans les provinces du Mazandéran et du Guilan) dans les montagne du Caucase jusqu'aux forêts du littoral au sud-est de la mer Caspienne (Arménie, l'Azerbaïdjan, Daghestan) au centre et à l'ouest de la Turquie son ère c'est nettement réduite.
    NB : A planter pour son feuillage juvénile rouge et surtout le feu d'artifice automnal (dés la fin août) un mélange de vert, jaune, bronze, rouge vif, cramoisi à violacé en même temps, la coloration est plus riche en terre acide.
    Supporte très mal la canicule, en France à réserver plutôt pour les régions au climat humide et s'abstenir de le planter en climat méditerranéen.
    Son nom Parrotia  lui a été donné en souvenir du naturaliste botaniste allemand E.W. Parrot (1792-1841) qui séjourna au Caucase, et son nom spécifique persica  pour préciser son origine persane, il est le seul représentant du genre, découvert courant novembre-décembre 1831, introduit en Europe via l'Angleterre vers 1841.
    Il doit son nom d'Arbre de fer ou Bois de fer à son grain très fin d'une extreme dureté qui était fort recherché comme bois de construction car il avait une fort résistance au feu mais hélas aussi fort transformé en charbon de bois.
    Présent dans les flores fossiles du Miocène.
    Parmi les cultivars citons :
    Parrotia persica  ‘Compacta’ port compact et dense, adulte ± 8m de haut x4m.
    Parrotia persica  ‘Pendula’ de petite taille ± 3m de haut au port pleureur.
    Parrotia persica  ‘Vanessa’ obtention anglaise, au port colonnaire, fastigié sujet adulte 6 à 8 m x ± 4m, recherché comme arbre d'alignement comme à Drancy (avenue Paul Vaillant Couturier) ou pour égayer les massifs arbustifs dans les parcs et les jardins.
    les Parrotia  synonymes :
    Parrotia jacquemontiana  Decne, plus connu sous le nom de Parrotiopsis jacquemontiana  (Decne.) Rehder, originaire de l'ouest de l'Himalaya, un autre élégant petit arbre au feuillage ovale virant au jaune à l'automne, consulter sa fiche.
    Parrotia siderodendron  C.A.Mey. ex Ledeb., synonyme de Hamamelis persica  DC., originaire du nord-ouest de l'Himalaya présent au Cachemire, aux Indes orientales et en Afghanistan.
    Parrotia subaequalis  (Hung T.Chang) R.M.Hao & H.T.Wei, synonymes de Hamamelis subaequalis  H.T.Chang, Shaniodendron subaequale  (H.T.Chang) M.B.Deng , H.T.Wei & X.Q.Wang, originaire de Chine.

    Annotations :
    *forêts mixtes de feuillus, les typiques forêts hyrcaniennes sont composées : Albizzia julibrissin, Alnus subcordata, Acer insigne, Acer velutinum, diospyros lotus, Carpinus betulus, Gleditschia caspica (Févier de la Caspienne), Populus caspica, Pterocarya caucasica, Quercus castaneifolia, Rhododendron caucasicum, Zelkova carpinifolia, Zelkova crenata.
    - michèle Villain & nmauric©15/12/2000 - par la Société des Gens de Lettres® - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Parrotia persica

un compteur pour votre site