Cistus monspeliensis  - Ciste de Montpellier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ciste de Montpellier, Mucchiu, nommé par les anglophones 'Montpelier Rock Rose '
    Nom latin : Cistus monspeliensis  L.
    famille : Cistaceae.
    catégorie : arbrisseau pyrophite ligneux aux jeunes pousses collantes et visqueuses (poils glandulaires).
    port : dressé, touffu, très ramifié et sinueux, forme irrégulière.
    croissance : lente.
    feuillage : persistant, rugueux, visqueux et fortement aromatique (ladanum), gaufré, vert sombre sur le dessus, revers gris. Feuilles sessiles, simples, opposées, étroites, linéaires et effilées.
    floraison : au printemps (mai-juin) suivant le climat. Petites fleurs (3 à 3,5cm) en coupe ouverte regroupées à plusieurs (une dizaine) à 5 pétales très écartés à marge ondulée, nombreuses étamines, 3 sépales déhiscents. Pollinifères et nectarifères visitées par les abeilles et les papillons.
    couleur : blanc pur la base du pétale peut être griffée de jaune.
    fruits : capsules ligneuses globuleuses, déhiscentes à 5 valves à double compartiment, recouvertes de courts poils, les valves sont soudées au calice.
    hauteur : 0.70 à 1 m pour un étalement identique.
    plantation : printemps ou à l'automne sous climat approprié.
    multiplication : semis en place à l'automne sous climat méridional ou au printemps sous serre chaude entre 17 et 23° (au-dessus, il semble qu'il y est inhibition de la germination, pour cette espèce) de préférence dans un substrat sablonneux ou par bouture à l'étouffée en été. La première floraison à lieu entre 2 et 3 ans.
    sol : sec, drainé, pauvre, acide neutre ou alcalin, supporte parfaitement le calcaire.
    emplacement : soleil (ou mi-ombre, moins florifère). Tolère bien les embruns (présent dans les calanques de Marseille) d'ailleurs en Italie il est appelé 'Cisto marino'.
    zone : 8-9. Tolère aisément -12 à -15°. Mettre en situation abritée des vents violents si l'on veut profiter pleinement de la brève floraison.
    origine : région méditerranéen (île de Chypre incluse) dont la France méditerranéenne principalement dans les garrigues secondaires ou maquis siliceux.
    entretien : aucun, si nécessaire une légère taille de mise en forme en pinçant l'extrémité des tiges à l'automne.
    maladies et ravageurs : peut être sujet aux cochenilles farineuses australienne Icerya purchasi  dont les oeufs sont consommées par les larves de la coccinelle Rodolia cardinalis , c'est aussi un prédateur des pucerons. Voir ci-contre timbre Turquie 1980.
    NB : Le nom Cistus vient du latin 'cisthos','cista' où il désigne l'espèce, mot venant du grec 'kistê' qui signifie panier faisant allusion à la forme de ses fruits monspeliensis pour spécifier son lieu d'origine Montpellier.
    Les Cistes ne supportent pas une taille sévère, les sujets âgés qui ont tendance à se dégarnir doivent être remplacés si nécessaire, leur durée de vie est assez courte ne dépassant pas une dizaine d'années, compter une quinzaine pour les hybrides.
    Ils sont chargés en essence aromatique (ladanum) qui les rendent aisément inflammables.
    Le ciste de Montpellier était aussi autrefois très largement utilisé pour récupérer du ladanum qui était prescrit dans la pharmacopée traditionnelle pour traiter entre autre les bronchites et calmer les douleurs. Souvent utilisé pour la revégétalisation des zones dégradées par le feux, la végétalisation des talus pentus et rocailleux même en bord de mer pour certaines espèces (Cistus munbyi ) ou Cistus monspeliensis .
    Idéal pour les jardins secs ou jardins sur le littoral, utilisé en sujet isolé, dans les massifs d'arbustes, en bordure le long des allées, en couvre-sol, dans les rocailles, dans les haies libres ou simplement dans des potées.
    Parmi les sous espèces ou cultivars citons :
    Dans les garrigues en Languedoc, vous pouvez y découvrir de nombreux clones aux feuillages variés.
    Cistus monspeliensis f. flavescens que l'on peut trouver commercialisé sous le nom de Cistus monspeliensis  'Vicar's Mead', un hybride naturel, découvert sur l'île de Majorque, comme son nom l'indique à la floraison jaune pâle.
    Cistus monspeliensis  'Densifolius', une forme naine 40 cm de haut max. feuillage gris-vert.
    Cistus monspeliensis  'Minor' le plus compact de tous.
    Cistus x florentinus  : Serait un hybride spontané, issu de croisement entre Cistus monspeliensis  et Cistus salviifolius  au port érigé, compact d'environ 1 m de haut, à petit feuilles lancéolées d'un vert sombre, à petites fleurs blanches en coupe semi-ouverte aux pétales arrondis chiffonnés se chevauchant, bouquet ouvert d'étamines jaune d'or et rouge en pointe, plaqués contre les pétales, centre blanc jaunâtre, floraison fin du printemps (avril-mai), sépales des boutons floraux rougeâtres, assez rustique -12 à -15° sur de courte durée.
    Quelques autres espèces ou cultivars à fleurs blanches :
    - Cistus albanicus  E. F. Warburg ex Heywood. donné pour synonyme de Cistus sintenisii  Litard., originaire d'Albanie, Grèce, de petite taille 0.30m, port étalé, à réservé pour les sols acides, tolérerait jusqu'à -15° sur de courte période; zones 8-10.
    - Cistus clusii  Dunal, synonyme Cistus rosmarinifolius  Pour., originaire d'Afrique du nord, d'Espagne et Portugal, H 0.30 à 0.80m à feuillage très étroit, linéaire, aromatique vert foncé revers blanc, petites fleurs (3cm) blanches en coupe très ouverte en été, les boutons floraux sont roses et les sépales vert-chartreux, adapté au calcaire, zones 8-10, tolère sur de courtes durées -12 à -15°.
    - Cistus inflatus  Pourret ex Demoly, se rencontre dans le sud de la France, de petite taille 0.40, compact étalé (x2) au feuillage vert de gris, fleurs (4cm) en large coupe ouverte d'un blanc pur, pétales arrondis se chevauchant, pompon évasé, étalé d'un jaune-orangé au centre blanc verdâtre, boutons floraux vert chartreux rosé.
    - Cistus Cistus x heterocalyx  ‘Chelsea Bonnet’, issu de croisement entre Cistus monspeliensis  et Cistus libanitos  au port compact, érigé 1m environ pour un étalement identique, corymbes de petites fleurs blanches en coupe semi-ouverte, étamines en petit bouquet sphérique jaune d'or, centre jaune d'or.
    - Cistus hirsutus  Lam., synonyme Cistus psilosepalus  Sweet., originaire de l'île de Madère, ouest de l'Espagne et du Portugal , environ 0.80m de haut, à la fin du printemps -début été (mai à juillet), feuillage étroites, linéaires vert rugueux, préférence sol acide, zones 8-10.
    - Cistus libanitos  L.; se rencontre en Espagne et au Portugal, H 1.20m, port dressé, feuillage très étroit gaufré, vert foncé, au printemps ( mai) profusion de petites fleurs (3,5cm) blanches bouquet évasé d'étamines jaune coeur jaune, tolère un peu de calcaire, zones 8-10.
    - Cistus munbyi  Pomel, originaire d'Afrique du Nord (Algérie et Maroc), assez proche de Cistus clusii  environ 0.80m de haut port compact, dressé, au feuillage étroit linéaire vert foncé légèrement collant, nombreuses petites fleurs blanches au printemps (avril) assez rustique tolère sur de courtes périodes -10 à -12°,adapté au calcaire, zones 8-10.
    - Cistus palhinhae  Ingram., synonyme de Cistus ladanifer L. var. sulcatus  Demoly, se rencontre dans les landes maritimes environ 0.60m de haut à fleurs blanches au printemps, zones 8-10.
    - Cistus pouzolzii  Delile, originaire d'Afrique du Nord, se rencontre dans le sud de la France - Cévennes, port compact, 0.30 à 0.40m de haut au feuillage lancéolé vert de gris, petites fleurs (2cm) solitaires blanches au milieu du printemps (avril). C'est une espèce protégée en voie de disparition dans son milieu naturel.
    - Cistus populifolius  L., Ciste à feuilles de Peuplier, originaire Espagne, Portugal et sud de la France ( dont localement Aude, Hérault) 1 voir 2m de haut, feuillage aromatique ovale à cordiforme jeunes pousses visqueuses, fleurs blanches en été; zones 8-10, tolère sur de courtes durées -12 à -15°, zones 8-10.
    - Cistus salviifolius  L. Ciste à feuilles de Sauge fiche.
    - Cistus salviifolius  'Prostratus' forme naine mêmes caractéristiques que l'espèce, zones 8-10.
    - Cistus x aguilarii , issu de croisement entre Cistus ladanifer  et Cistus populifolius , environ 1.20 à 1.50m de haut, feuillage aromatique vert foncé à larges fleurs blanches en été (expo à l'abri des vents violents pour profiter de la floraison), boutons floraux roses. Il existe 'Maculatus' blanc à la base du pétale tacheté de rouge foncé; zones 8-10.
    - Cistus x canescens  'Albus', issu de croisement entre Cistus albidus  et Cistus creticus  environ 1m de haut, feuillage vert de gris, fleur blanc 5cm environ, tolère le calcaire. Zones 8-9.
    Cistus x corbariensis  Pourret ex Dunal, donné pour synonyme de Cistus x hybridus  issu de croisement entre Cistus salviifolius  et Cistus populifolius  H 1 à 1.50m, feuillage aromatique, tomenteux très longue floraison blanche du printemps à l'été, zones 7-9.
    - Cistus x cyprius  Lam., se rencontre en Languedoc serait issu de croisements naturels entre Cistus ladanifer subsp. ladanifer  et Cistus × laurifolius  environ 2m de haut, feuillage vert sombre à grandes fleurs blanches onglet rouge pourpre à la base au printemps (avril-juin), adapté au calcaire, zones 8-10, tolère sur de courtes durées -12 à -15°.
    - Cistus x cyprius  'Elma' ou Cistus x cyprius var. ellipticus  Dem, au port compact, feuillage aromatique, abondante floraison d'un blanc pur.
    - Cistus x hybridus  est issu de croisement entre Cistus salviifolius  et Cistus populifolius  entre 1 à 1.50m de haut, feuillage aromatique, tomenteux très longue floraison blanche du printemps à l'été; zones 7-9.
    - Cistus x laxus  est issu de croisement entre Cistus hirsutus  et Cistus populifolius , entre 0.60 à 0.80m de haut à fleurs blanches étamines et centre jaune, feuillage aromatique; zones 8-9.
    - Cistus x lusitanica  : issu de croisement entre Cistus hirsutus  et Cistus ladanifer , environ 0.60m de haut, au port compact, feuillage vert foncé, à fleurs blanches à tache pourprée à la base du pétale; zones 8-9.
    - Cistus x lusitanica 'Decumbens' au port prostré étalé, à fleurs blanches à tache pourpre à la base du pétale, zones 8-9.
    - Cistus x obtisifolius , souvent commercialisé sous le nom de Cistus psilosepalus , issu de croisement entre Cistus hirsutus  et Cistus salviifolius  forme naine au port compact arrondi, à petites fleurs (3 cm environ) blanches la base du pétale tacheté de jaune, il n'aime pas du tout le calcaire; zones 8-10.
    - Cistus × obtusifolius  'Thrive' au feuillage vert gaufré, les jeunes tiges rougeâtres, petites fleurs en coupe ouverte, plate d'un blanc pur marge ondulée irrégulière, dense pompon d'étamine jaune d'or centre blanc.
    - Cistus x purpureus  'Alan Fradd', feuillage étroit vert foncé, fleurs d'un blanc pur en large coupe ouverte plate, pétales se chevauchant large onglet rouge à la base, pompon évasé d'étamines jaune d'or centre plus claire, tolère le calcaire.
    - Cistus × stenophyllus  feuillage aromatique et collant, étroit, linéaire, vert claire, gaufré, large coupe ouverte d'un blanc pur pétales se chevauchant la base peut être griffée de jaune, large pompon évasé d'étamines jaune d'or, tolère un peu de calcaire.
    - Cistus   'Ann Baker' environ 0.80m de haut au feuillage rugueux, lancéolé, vert foncé à fleurs blanches à onglet d'un brun rouge à la base à la fin du printemps (mai-juin), sol préférence acide, zones 8-9, tolère sur de courte période -15°.
    - Cistus   'Gordon Cooper' au feuillage tomenteux vert de gris, fleurs coupe très ouverte (pétales très écartés); à la base un onglet pourpre large pompon d'étamine à centre blanc, les boutons sont rosâtres.
    - Cistus   'Grayswood Pink' il peut être commercialisé sous le nom de Cistus parviflorus  Lam. feuillage tomenteux vert de gris, fleurs bicolores la base du pétale est blanche l'autre moitié ros très pâle.
    - Cistus   'Jessamy Beauty' au port étalé, arrondi environ 0.80m de haut, feuillage aromatique, ovale-lancéolé vert foncé, visqueux, fleurs blanches en large coupe aux pétales arrondis se chevauchant à marge ondulée, à la base onglet pourpre, les boutons floraux sont rougeâtres.Tolère le calcaire. Zones 8-10, tolère sur de courtes durées -12 à -15°.
    - Cistus   'Jessamy Bride' au feuillage étroit, fleurs d'un blanc pur en large coupe semi-ouverte les pétales se chevauchent, petit pompon serré d'étamines jaune d'or.
    - Cistus   'Little Gem' est issu de croisement entre Cistus inflatus  et Cistus ladanifer  fleurs blanches onglet rouge à la base du pétale, pompon d'étamines évasé jaune d'or, feuillage tomenteux vert de gris boutons floraux cramoisi.
    Cistus   'Snow Mound' environ 2m de haut, au feuillage aromatique fleur blanche très longue floraison du printemps à l'été.
    - Cistus   'Snow Fire' est issu de croisement entre Cistus inflatus  avec des hybrides , port étalé 0.80m à 1 m de haut, feuillage rugueux, lancéolé à marge ondulée, fleurs blanches à la base onglet rouge sombre, à la fin du printemps (mai à juin), serait de croissance rapide, à réserver pour les sols acides. Tolère -12 à -15 °C, zones 8-10.
    - Cistus creticus subsp. creticus  'Tania Compton' fleurs d'un blanc pur en coupe très ouverte, petit pompon serré d'étamines jaune d'or, centre blanc.

    Liste des autres espèces de Cistus présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivie d'un parution 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie Sciences de Suède.
    par la Société des Gens de Lettres® Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site