Abelia x  'Edward Goucher' - Abélia 'Edouard Goucher'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Abélia 'Edouard Goucher', Abélie 'Edouard Goucher', nommée par les anglophones 'Edward Goucher Glossy Abelia' ou encore 'Pink Abelia'
    Nom latin : Abelia x  'Edward Goucher'.
    famille : Caprifoliaceae.
    catégorie : arbrisseau aux jeunes pousses d'un rose soutenu à brun-rougeâtre et aux fins rameaux arqués.
    feuillage : persistant à semi-persistant selon climat, vert foncé brillant à vert très acide pour les jeunes feuilles qui sont en verticille par 3, se teinte de bronze sous l'effet du froid. Petites feuilles (2 à 4cm) opposées ovales, acuminées.
    port : buisson compact, évasé en tout sens.
    floraison : abondante et longue tous au long de l'été (juin/juillet à septembre), nectarifère visitée par les colibris, par les papillons et par les abeilles. En cime, panicules de fleurs en forme de clochette (2 à 2.5 cm) à base tubulaire très étroite, calice rose cuivré demeurant longtemps en place.
    couleur : rose mauve, la gorge et le revers sont plus foncés, les boutons floraux sont lilas-mauve.
    fruits : petits akènes aplatis contenant une seule graine.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 1 à 1.5 m.
    plantation : de l'automne à hiver à printemps. Plantez le sous le vent, près des ouvertures, le long des cheminements, pour profiter de son parfum et de ses couleurs qui varient toute au long de l'année.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées et marcottage.
    sol : drainé, fertile, frais, acide ou neutre ou alcalin.
    exposition : soleil ou mi-ombre légère.
    origine : obtention introduiteen 1911 par Introduit en 1911 par Edouard Goucher du Département américain de l'Agriculture à Glen Dale*, Maryland, issue de croisement entre Abelia x grandiflora  (hybride entre Abelia chinensis  et Abelia uniflora ) et le chinois Abelia schumannii  dont il est proche.
    zone : 5 -10, - 20 °C, excellente résistance à la sécheresse une fois installé. Zone USDA 6b.
    entretien : arroser régulièrement les deux premières années après plantation pour favoriser un enracinement profond, si nécessaire le rabattre légèrement après la floraison, la taille de mise en forme s'effectue à la fin de l'hiver.
    maladies et parasites : comme tous les autres il pourrait juste être sujet à la chlorose. Dédaigné par les cervidés.
    NB : son nom Abelia  lui a été donné  en souvenir de Clark Abel (1780-1826), médecin militaire, botaniste-naturaliste anglais qui participe à la mission à Pékin de l'ambassadeur Lord Amsherst*, Joseph Banks* le nomme à l'ambassade britannique en Chine, puis il séjourne en Indes. Durant ces séjours, il collecte de nouvelles espèces qu'il adresse à Kew garden, on lui doit la découverte et l'introdution de l'Abélia de Chine et l'introduction des Deutzia.
    Cet abélia à sa place au jardin en sujet isolé ou groupé, il entre dans la composition des massifs arbustifs, à l'arrière plan des mixed-border et dans celle des haies libres, vives ou taillées ou tout simplement dans de grandes potées pour les balcons et terrasses.

    Liste des autres espèces de Abélia présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations
    *Joseph Banks, Sir Joseph Banks (1743-1820) éminent botaniste, explorateur naturaliste britannique qui participa entre 1768 et 1771 à l'expédition menée par James Cook (1728 - 1779) sur l'Endeavour à travers le Pacifique avec la découverte de la Nouvelle-Zélande, expédition dont il fut l'un des rares survivants.
    Dès son retour à Kew, il est chargé par le roi George III du réaménagement de Kew Gardens, instigateur de nombreuses campagnes de collectes de plantes exotiques (ornementales et vivrières) à travers le monde, il donnera à ce jardin botanique sa notoriété internationale, instaurant la préservation des espèces par des échanges avec d'autres jardins botaniques. Dans le courant de 1773, il fut nommé président de la Royal Horticultural Society. Un genre originaire de l'Australie, dans l'ordre des Proteaceae, lui a été dédié ainsi que l'archipel des Banks (archipel de Vanuatu - Pacifique).
    *Glen Dale, Bell Plant Introduction Garden dirigé par David A.Bisset, station d'introduction des plantes et quarantaine pour l'introduction des végétaux étrangers aux États-Unis, test en laboratoire des plantes ayant un intérêt économique et exploitation d'un centre de propagation pour tout le pays. Edouard Goucher est chargé de la propagation, en 1920 occupe un poste à la direction du centre (superintendent).
    *Lord Amsherst, William Pitt Amsherst (1773 - 1857), cette mission à Pékin entre 1816 et 1817fut un échec, elle avait des fins commerciales pour obtenir pour les commerçants anglais accés au reste de la Chine sans devoir passer par le Co-hong (Monopole d'état chinois) et les anglais furent obligés de rester comme tous les autres commerçants européens sur Canton. Il fut par la suite nommé gouverneur général des Indes, d'août 1823 jusqu'en 1828.
    nmauric© 02/01/00 - - ® par la Société des Gens de Lettres -Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

abelia 'Edouard Goucher

un compteur pour votre site