La multiplication des rosiers
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Le bouturage

    Un grand nombre de rosiers peut être multiplié par bouturage. Cette technique réussit particulièrement bien avec les rosiers botaniques, les rosiers anciens et les sarmenteux. Elle est parfois plus compliquée avec les Portland et les hybrides modernes mais il ne coûte rien d'essayer. En fin d'été choisissez un coin abrité de votre jardin, à l'est ou au nord de préférence, pour y installer votre "pépinière". Préparez une terre légère, mélange de terreau et de sable, remplissez vos pots et, avec un petit bâton ou un vieux stylo-bille, faites 3 ou 4 trous à la périphérie de ceux-ci. Il vous reste à choisir une pousse de l'année ayant fleuri en été, que vous couperez en biais au-dessus d'un œil tourné vers l'extérieur. Recoupez ensuite cette tige de la grosseur d'un crayon, en morceaux de 20 à 25cm munis de trois feuilles. Attention, pour ne pas vous tromper de sens en plantant vos boutures, prenez l'habitude de couper en biseau, sous un œil, la partie inférieure qui sera enfoncée en terre. Recoupez droit, au-dessus d'un œil, la partie supérieure. Supprimez maintenant la feuille de base et la moitié des folioles des feuilles supérieures. Trempez l'extrémité en biseau de vos boutures dans de l'hormone de bouturage, secouez pour faire tomber l'excédent de poudre et enfoncez–les dans les trous préparés. Tassez la terre, arrosez et étiquetez. À défaut d'hormone de bouturage vous pouvez tailler l'extrémité de vos boutures en croix et y introduire un grain de blé (la partie pointue du grain de blé à l'intérieur de la bouture), ligaturer et mettre en terre. Autre truc (non testé) : avant de les planter enrouler les boutures dans une feuille de papier essuie-tout humide et les placer 2 jours dans le bas du réfrigérateur pour faire descendre la sève. Dans les régions à hivers rudes mettez vos pots sous châssis ou protégez-les de voile d'hivernage. Patientez un an, quand les boutures seront enracinées elles pourront être mises en pleine terre à moins que, pour une année encore, vous ne préfériez les laisser forcir dans un pot profond rempli d'un mélange de terre légère et de terre de votre jardin.    

    Le marcottage

    Une méthode simple pour reproduire les rosiers botaniques, les grimpants à tiges souples tels les Noisette ainsi que de nombreux rosiers anciens est le marcottage. En fin d'été, choisissez une longue tige saine et couchez là au sol afin de voir à quel endroit vous devrez pratiquer la marcotte. À cet endroit faites une longue entaille dans la tige comme si vous vouliez la dédoubler, maintenez cette entaille ouverte et saupoudrez d'hormone de bouturage. Grattez le sol, améliorez la terre avec un peu de terreau et de sable et couchez–y la tige préparée. Fixez-la avec un cavalier de métal, recouvrez de terre puis relevez l'extrémité de la branche que vous maintiendrez verticale à l'aide d'un petit tuteur. Au printemps suivant vous pourrez couper la marcotte pour détacher la bouture du pied mère.

    La division

    Certains rosiers tels les Rugosa, les Galliques… poussent sur leurs propres racines et produisent naturellement des surgeons. La forme de multiplication la plus facile consiste à prélever ces surgeons pendant la période de repos végétatif et à les replanter en pépinière.

    La greffe

    C'est vers le milieu de l'été que vous pouvez tenter la greffe en écusson. Choisissez d'abord le rosier porte-greffe et à l'aide d'un greffoir bien aiguisé faites une fente en T en bas d'un rameau, juste au-dessus du collet. Un T dont la barre verticale aurait 2 à 3 cm de haut et la barre horizontale 1cm. Sur la variété à greffer choisissez une pousse de l'année. Prélevez le plus beau des bourgeons en le détachant du bois avec un talon de 2cm d'écorce puis, délicatement, retirez le peu d'aubier qui se trouve sous cette écorce de façon à ne conserver que celle-ci. Glissez ensuite le greffon dans la fente en T préparée en laissant sortir le bourgeon. Refermez les bords et ligaturez avec un brin de raphia. Arrosez bien et surveillez. Lorsque le bourgeon commence à grossir c'est que votre greffe a pris. La variété sélectionnée va maintenant se développer à partir du bourgeon greffé. Attendez 4 à 6 semaines pour enlever la ligature, le printemps suivant pour rabattre les rameaux du porte-greffe et pincer la tige née du greffon.

    Les semis

    Comme les autres plantes les rosiers naissent du transport du pollen d'une fleur sur le pistil d'une autre. Tantôt le vent ou les insectes transportent ce pollen, tantôt le rosiériste obtenteur s'en charge. Sans compliquer les choses vous pouvez prélever en automne des fruits arrivés à maturité sur de nombreuses espèces de rosiers botaniques ou anciens, vous aurez peut-être la surprise d'obtenir un cultivar de qualité. Ramassez des cynorrhodons murs. Ouvrez ces fruits, retirez les graines et placez les dans du terreau humide avant de leur offrir un hiver artificiel, dans votre réfrigérateur, pendant 4 à 6 semaines. N'oubliez pas d'étiqueter ! Au mois de janvier vous pourrez semer ces graines dans du terreau ou dans un mélange tourbeux en les espaçant de 5cm. Il vous restera à attendre l'apparition de 2 vraies feuilles pour replanter en pots. Cela peut prendre plus d'un an, ne vous impatientez pas.

    L'hybridation

    Vous voulez essayer de créer votre rose. Amusez-vous, la pollinisation manuelle n'est pas si compliquée mais attention vous devez être patient et le résultat ne répondra peut-être pas tout à fait à votre attente. Sur la variété "mère" choisissez une rose juste ouverte. Supprimez les pétales, les sépales et coupez les étamines, avant bien sûr qu'elles ne se soient ouvertes et aient répandu leur pollen. Enfermez maintenant la rose ainsi préparée dans un sac de papier cristal afin que des insectes ne viennent pas la féconder. Deux jours plus tard prélevez au pinceau le pollen de la rose "mâle et déposez-le sur le pistil de la rose mère. Replacez le sachet de papier. Quand les fruits seront mûrs il vous restera à en semer les graines selon la méthode décrite ci-dessus.
    Catherine Baral®Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

    Retour au Sommaire du Monde des roses
    La classification des rosiers
    Choisir ses rosiers
    Plantation des rosiers
    L'entretien et les soins
    La taille
    Les différentes espèces et variétés


compteur site