Rhodotypos scandens - Rhodotypos grimpant, Fausse Corète
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Rhodotypos grimpant, Rhodotype à quatre pétales, Fausse Corète, en japonais 'Shiro yamabuki', en chinois 'Jïmà' nommé par les anglophones 'Black jetbead'.
    Nom latin : Rhodotypos scandens  (Thunb.) Makino*, synonyme Rhodotypos kerrioides  Siebold & Zucc.
    famille : Rosaceae.
    catégorie : arbuste à l'écorce brune couverte de lenticelles.
    port : érigé, évasé, buissonnant arrondie, aux rameaux légèrement arqué.
    feuillage : caduc ou marescent selon climat, vert granny smith, virant au jaune à l'automne très nervurées, à l'aspect gaufré. Feuilles (4 à 10 x 3 à 6 cm) opposées, ovales, finement et irrégulièrement crénelées, très effilées en pointe. Bourgeons foliaires à écailles
    floraison : longue du début du printemps (avril-mai) jusqu'au début de l'été. Fleur solitaire de 3 à 4 cm en coupe ouverte à quatre larges pétales arrondies à marge ondulée, bouquet d'une quarantaine d'étamines, 4 carpelles libres suivies de baies très décoratives en novembre, décembre.
    couleur : blanc pur, à étamines blanc crème base des étamines verdâtres, anthères double couleur beurre avec le temps.
    fruits : 3 à 5 baies charnues ovoïdes (± 7 mm), formant une sorte de mûre d'un rouge grenat puis noir brillant, enchâssées dans les sépales dentelés du calice qui persistent tout l'hiver, dédaignées par les oiseaux.
    croissance : rapide.
    hauteur : 1.5 à 2 m pour un étalement quasi identique.
    plantation : à l'automne ou en hiver, bien choisir son emplacement car il n'aime pas être transplanté.
    multiplication : par semis, bouturage de tiges aoûtés, marcottage ou prélèvement des drageons.
    sol : indifférent (acide ou neutre ou alcalin), plutôt fertile, frais et humide.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 4 - 9, déteste la sécheresse.
    origine : Japon sur la mer de Seto*, à l'extrémité ouest de l'île principale de Honshü dans la région de Chügoku et Hiroshima dans la région d'Okayama, et à l'extrémité ouest de Honshü et sur l'île de Kyushü en face dans la Péninsule coréenne et au centre et à l'est de la Chine dans les vallées jusqu'à 800m dans les provinces du Anhui, Gansu, Hénan, Hubei, Jiangsu, Liaoning, Shaanxi, Shandong et Zhejiang, consulter la Carte de la Chine.
    Figure sur la liste rouge de l'UICN en voie de disparition dans son milieu d'origine.
    Introduit à l'est des États-Unis en 1866 comme plante ornementale, dans les états du Wisconsin, Illinois, Tennessee, Virginie, état de New-York, Massachusetts et elle y est aujourd'hui considérée comme une envahissante dans les zones boisées où elle supplante en nombre les espèces autochtones.
    zone : 4 - 9.
    emplacement : prévoir un bon paillis pour conserver au pied la fraîcheur.

    NB : son nom Rhodotypos  et son nom spécifique scandens . C'est la seule espèce du genre, au Japon elle y est cultivé également sous forme de bonsaï; découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo, ne fonctionne pas sur Apple.
    Cette fausse Corète est un bel arbuste très intéressant pour sa longue floraison et ses brillantes baies, il est vraiment méconnu et peu utilisé dans nos jardins, qui peut être confondue avec la Kerria dont l'espèce type se différencie par des fleurs jaunes à 5 pétales et des feuilles opposées, d'ailleurs les japonais la nom 'Shiro yamabuki', 'shiro' veut dire blanc et 'yamabuki' est le nom donné à la Corête du Japon.
    à sa place au jardin en massif de quelques pieds en sujet isolé près des cheminements et des ouvertures pour en profiter pleinement, dans les massifs arbustifs, le long d'un muret, ou dans les haies basses.

    Annotations :
    *Makino, abréviation botanique pour le botaniste- taxonomiste japonais Tomitarö Makino (1862 - 1957), qui fut le père de la botanique japonaise, à 25 ans il fait paraître le magazine de botanique de Tokyo toujours édité, il enseigne à l'Université de Tokyo, publie en 1940 'Flora of Japan' l'ouvrage de référence. Sur l'île de Shikoku, à Kochi sa ville natale, est créé en 1958 The Makino botanical garden dédié aux espèces japonaises locales, il s'y trouve un laboratoire de recherche et un Musée où sont exposées ses oeuvres.
    *Mer de Seto située entre les îles de Shikoku et de Honshü, Okayama à l'un des trois plus beaux jardins paysagers japonais, Koraku-en qui s'organise autour d'un plan d'eau.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site