Acacia baileyana - Mimosa de Bailey
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Siro Kurita
    Nom commun : Mimosa de Bailey, nommé par les anglophones 'Cootamundra wattle'.
    Nom latin : Acacia baileyana  F. von Muell.
    Illustration de Lilian Snelling dans Curtis's Botanical Magazine (1933)
    famille : Mimosaceae, leguminosae.
    catégorie : arbuste ou petit arbre
    port : arrondi, branches extrêmement souples, retombantes.
    feuillage : plumeux, persistant gris bleu glauque, couvert d'un duvet argenté. Feuilles composées, bipennées, formées de 2- 4 paires de folioles, composées de 10 - 20 paires de foliolules ( 5 - 6 mm).
    floraison : en hiver courant janvier-février , légèrement parfumée (odeur de violette), visitée par les abeilles pour son pollen. En racèmes à l'aisselle des feuilles, 10 - 15 fleurs bisexuées, en glomérules pourvus d'un très court pédoncule (10 mm), pompon dense d'étamines brillantes.
    couleur : jaune vif brillant.
    fruits : gousses vertes au bord réticulé, brunes à maturité.
    Illustration planche 117 par M.Flockton dans "Forest Flora of New South Wales' par J.H. Maiden, vol. 4 (1908-1909), contributed by University of Sidney.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 5 - 8 m.
    plantation : fin de l'hiver début du printemps.
    multiplication : semis après trempage des graines au printemps, par bouture en été ou par greffe sur Acacia retinodes.
    M. Flockton
    sol : pauvre, bien drainé, sec ou frais, acide ou neutre ou alcalin. Apte à pousser dans des sols calcaires.
    emplacement : soleil, mi-ombre, à l'abri des vents violents et froids.
    origine : sud-est de l'Australie, dans la région de Riverina dans la partie méridionale de la Nouvelle-Galles du Sud et en Tasmanie.
    zone : 9 résistance jusqu'à -5°C, supporte le vent et partiellement les embruns. Une fois installé supporte bien la sécheresse
    NB : son nom Acacia  vient de "akakia" qui désigne un acacia et "akis" qui signifie épine, pointe et son nom spécifique baileyana , de Bailey il est dédié au botaniste australien Frederick Manson Bailey ( 1827-1915) qui la découvert en Australie. Introduit pour la première fois en Europe vers 1894 en Angleterre, son introduction en France n'eut lieu que vers 1905.
    Ses fleurs dans le Midi de la France sont récoltées pour la commercialisation, à la fin de l'hiver ou au début du printemps. On en extrait une huile essentielle utilisée en parfumerie.
    Ce genre comprend plus de 1200 espèces d'arbres et d'arbustes persistants dont certains sont pourvus d'épines. Ils sont principalement originaires de l'Afrique, de l'Asie, des Amériques, de l'Australie (à elle seule environ 900 espèces) et du Pacifique.
    Parmi les nombreux hybrides et les cultivars, citons :
    Un grand nombre d'entre eux sont issus de croisements entre Acacia baileyana  et Acacia dealbata .
    Acacia baileyana var purpurea , Mimosa pourpre le feuillage juvénile est pourpre puis d'un vert bleuté légèrement pourpré, photo bas de page.
    Acacia baileyana  'Prostrata' H 0.5m couvre-sol s'étendant jusqu'à 2 à 5 m de large.
    Autres espèces d'acacias présents dans l'Encyclopédie:
    Acacia collinsii  Safford, Acacia de Collins, consulter sa fiche.
    Acacia dealbata  Link, Mimosa d'hiver consulter sa fiche.
    Acacia longifolia  Willd., Mimosa chenille. pourvu de phyllodes, tolère le calcaire, zones : 9-10, consulter sa fiche.
    Acacia podalyriifolia  A. Cunn., Mimosa argenté à feuilles de Podalyria, consulter sa fiche.
    Acacia retinodes  Schl., Mimosa des quatre saisons, consulter sa fiche.
    Acacia xanthophloea  Benth., l'Arbre à fièvre, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *F. Muell., abréviation botanique pour le baron Ferdinand Jacob Heinrich von Mueller (1825-1896), botaniste.
    Natacha Mauric ©19.01.2000 Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

mimosa pourpre

un compteur pour votre site