Rhododendron kaempferi  - Azalée de Kaempfer
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Azalée japonaise, Azalée de Kaempfer, Rhododendron Kaempferi, en japonais 'Yama Tsutsuji*', nommé par les anglophones 'Japanese azalea', 'Kaempferi azalea' et 'Torche azalea'.
    Nom latin : Rhododendron kaempferi  H. synonymes Rhododendron kaempferi  Planch.*, Rhododendron kaempferi  Planch. var. kaempferi .
    famille : Ericaceae.
    catégorie : arbuste toxique très rustique aux jeunes rameaux glanduleux d'un brun rouge, enracinement superficiel.
    port : buissonnant, compact, étalé.
    feuillage : persistant à semi-persistant lorsqu'il fait très froid, d'un vert granny smith tirant sur le jaune vert vers la marge qui semble ciliée par le revers poilu, la base de la nervure médiane et le pétiole sont lavés de rouge. Feuilles alternes (3 à 4cm) ovales à elliptiques acuminées, nervure médiane plus claire.
    floraison : abondante au printemps, courant mars/avril-juin selon climat. Sur les pousses de l'année, bouquets de 2 ou 3 fleurs évasées à corolle (4-5cm) en forme d'entonnoir à 5 lobes et 5 étamines dans un court calice.
    couleur : rouge orange (vermillon) à rose orangé, le pétale supérieure est souvent griffé d'un ton plus foncé, il existe une forme blanche griffée et maculée de rouge pourpre en gorge : Rhododendron kaempferi  f. album.
    fruits : petites capsules cylindriques.
    croissance : lente.
    hauteur : 1 à 1,20m à 3 m.
    plantation : à l'automne en prenant soin de faire tremper la motte dans de l'eau avant la plantation.
    multiplication : par marcottage à réaliser de l'automne au printemps, c'est vraiment le plus facile; par semis et par boutures de tiges aoûtées à l'étouffée dans un mélange sablonneux, maintenu humide. Si les conditions sont favorables, l'enracinement et la pousse à lieu entre 6 et 12 semaines.
    sol : humifère, frais, drainé et acide (pH de 5,0/6,0) et assez riche, ne tolère pas le calcaire.
    culture en pot : utiliser une terre de bruyère enrichie d'un terreau de feuilles ou encore deux parts d'un terreau enrichi et 1 part de sable de rivière. Lors des hivers rigoureux, n'oubliez pas de protéger les potées en cas de gelée tardive ou prolongée.
    emplacement : mi-ombre, soleil léger en régions fraîches (zones inférieures à 9). Pour les potées une situation lumineuse mais sans soleil direct.
    zone : 5 - 9, à l'abri des vents violents et des gelées tardives.
    origine : endémique à l'archipel du Japon, en lisière et dans les forêts de feuillus sur les contreforts jusqu'à 1200m, au sud de l'île d' Hokkaido, au sud de Honshu sur les versants du Mt. Ohira, sur Shikoku et Kyushu.
    entretien : arroser régulièrement la première année de plantation mais sans excès, en fin de floraison supprimer les fleurs fanées afin de ne pas l'épuiser avec une fructification. A l'automne, effectuer un apport d'amendement organique. La taille si celle-ci est vraiment nécessaire, s'effectue après la floraison sur le bois de l'année précédente, la reprise sur le vieux bois est difficilement.
    maladies et ravageurs : peut être sujet à la chlorose (jaunissement du feuillage), qui peut être du à un sol ou une eau trop calcaire, du a une humidité trop importante lorsque le sol est mal drainé ou du à un arrosage trop abondant, asphyxiant ainsi le système racinaire, ou encore undéficit en matières organiques.
    NB : Le nom de Rhododendron  lui a été donné par Carl von Linné*, il vient du mot grec 'rhodo' qui signifie rose, et 'dendron' qui désigne l'arbre donc arbre à roses, son nom spécifique kaempferi  parce qu'en 1853 il a été dédié au médecin explorateur Englebert Kaempfer*, un passionné du Japon et de sa flore. Le nom d'azalée vient du grec 'adzaleos' qui signifie sec, desséché, faisant allusion au faite qu'elles peuvent se dessécher rapidement.
    Les rhododendrons et les azalées, sont originaires de l'Amérique du Nord (40 sud-est des États-Unis dont 27 azalées, 4 au Canada dont 1 endémique), à l'extrême nord de l'Équateur, en Europe, au sud-est de l'Asie (Malaisie, Nouvelle-Guinée, Bornéo, Sulawesi, Sumatra, aux Philippines et îles Salomon) et au Japon (54), plus de 900 espèces pour certains auteurs plus de 1000, 571 espèces du sud de la Chine et dans l' Himalaya (409 endémiques) et deux espèces de l'Australie, une section essentiellement tropicale Vireya  riche de 300 espèces qui pousse aussi vers le sud de l'équateur et en Péninsule Malaise, Nouvelle-Guinée (133) Papouasie, Bornéo, Célèbes, Sumatra, îles de la Sonde, Philippines et îles Salomon et des introductions en Jamaïque.
    Cette azalée japonaise réputée pour sa rusticité, est fréquemment utilisée dans les hybridations; au jardin elle a sa place dans les bordures, les plates-bandes, en couvre-sol dans les massifs arbustifs notamment dans les sous-bois et les rocailles, elle s'utilise aussi en sujet isolé ou à plusieurs et simplement dans des vasques et potées pour terrasses et balcons ombragées.

    Consulter, les généralités sur les rhododendrons et azalées ou la liste des autres espèces de Rhododendron présents dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Tsutsuji nom donné aux azalées japonaises qui fleurissent dans l'hémisphère nord après l'équinoxe du printemps (entre le 17 et 24 Mars, c'est d'ailleurs la fête nationale 'Shunbun no Hi'), elle débute en septembre dans l'hémisphère sud, les 'Satsuki' mot qui veut dire cinquième, fleurissent le cinquième mois du calendrier lunaire courant mai.
    *Planch. abréviation botanique du botaniste, médecin et professeur de science gangeois Jules Émile Planchon (1823 - 1888) qui au cours de sa carrière œuvra entre autre à Kew Garden et plus tard en 1881, fut nommé Directeur du Jardin des plantes de Montpellier, rendu célèbre par sa découverte sur la propagation du phylloxera venu d'Amérique qui s'attaquait aux vignobles français, la ville de Montpellier décida en 1910 que le petit jardin public (situé face à la gare) créé en 1858 par les frères célèbres architectes-paysagistes Denis et Eugène Bülhler, lui serait dédié, portant le nom de square Planchon, un petit jardin exotisme avec une fontaine, un majestueux cèdre du Liban, un immense arbre aux quarante écus Ginkgo biloba  qui aujourd'hui est bien mal en point et il me semble bien un Févier d'Amérique (Gleditsia triacanthos).
    *Englebert Kaempfer (1651-1716), en 1690 se rend à Nagasaki comme médecin, travaillant pour le compte de la Compagnie hollandaise des Indes, il est le seul a être autorisé a circuler au Japon, il en profite pour découvrir la flore. En 1712 parution de la toute première 'Flora Japonica", mais il est surtout resté célèbre pour "Kaempfer's Japan: Tokugawa culture observed ", édité à Londres (1727), un ouvrage de référence (toujours réédité) sur l'histoire du Japon durant l'ère Tokugawa (également appelée période Edo), dernière dynastie de shoguns qui dirigèrent le Japon de 1603 à 1867, assurant pacifiquement la transition du Japon médiéval au Japon moderne.
    *Australie plus qu'une seule espèce reconnue dans la section Vireya , propre à l'hémisphère sud en altitude, 300 espèces souvent parfumées, originaires de la Péninsule Malaise, Nouvelle-Guinée (133) Papouasie, Bornéo, Célèbes, Sumatra, îles de la Sonde, Philippines et îles Salomon et des introductions en Jamaïque.
    - nmauric © 02/12/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site