Beccariophoenix madagascariensis - Palmier de Manarano
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Helen Altman ©
    Nom commun : Beccariophoénix de Madagascar, Palmier de Manarano nommé par les anglophones 'Manarano palm', 'Windowpane Palm' ou 'Maruala palm'.
    Nom latin : Beccariophoenix madagascariensis  Jumelle & Perrier
    famille : Arecaceae.
    catégorie : arbuste, palmier monoïque à stipe unique, court faiblement élargi à la base légèrement fibreux.
    port : érigé, évasé.
    feuillage : persistant, vert franc, revers pruineux. Longues palmes pennées (3 à 4m), les étroits folioles symétriques ne sont découpées qu'en 'fenêtre' près de la nervure principale (photo du bas), pétiole fibreux dépourvu d'épines.
    floraison : aléatoire, nectarifère, à l'aisselle des feuilles, courtes inflorescences pendantes peu ramifiées.
    couleur : jaune beurre à jaune orangé.
    fruits : petites (+ ou - 2,5cm) drupes sessiles, ovoïdes et pointues d'un ocre foncé, riches en corps gras qui peuvent être utilisées dans l'alimentation.
    croissance : lente.
    hauteur : 5 à 6 m.
    plantation : printemps
    multiplication : semis à chaud dans un mélange sablonneux, au printemps après trempage de plusieurs jours dans une eau tiède, le mieux semis de graines fraîches.
    sol : drainé, humifère, légèrement sablonneux.
    emplacement : mi-ombre à l'abri des vents et des gelées.
    zone : 10 - 11, humide. Tolère sur de courte période -2°C.
    origine : comme son nom commun l'indique, endémique à l'île de Madagascar vers Manarano, région de Fianarantsoa dans les Hautes terres centrales, jusqu'à une altitude de 1000m, où l'hiver austral frais et sec s'étend de juin à septembre, la saison chaude et humide de septembre à mars.
    entretien : protéger du froid et du vent les jeunes sujets durant les premières années après la plantation.
    NB : C'est le seul représentant du genre qui est une espèce en voie de disparition et figure sur la liste rouge de l'IUCN.
    Son nom Beccariophoenix  lui a été donné par le botaniste français Perrier de la Bâthie* en souvenir du botaniste- naturaliste explorateur florentin Odoardo Beccari*(1843 - 1920) à qui il fit parvenir une reproduction qui figure dans l'herbier de Florence.
    Il entrepris de nombreux voyages en Malaisie, Éthiopie, Bornéo, Nouvelle Guinée, Indonésie, Australie, Tasmanie et Nouvelle-Zélande, explorations souvent relatées comme le fort célèbre 'Nelle foreste di Borneo. Viaggi e ricerche di un naturalista' (1902).
    A Bornéo, au nord de l'île, il découvre le genre Musa, il en fit la première description de Musa borneensis  Becc., il lui a d'ailleurs été dédié Musa beccarii  Simmonds, ainsi que des espèces de palmiers comme dans le genre Licuala ou Pritchiardia, un autre genre porte son nom Beccariella .
    En 1878, il fut nommé Directeur du jardin des Simples à Florence auparavant en 1869 il créa 'I
    l Nuovo Giornale Botanico Italiano', puis en 1880 la revue Malesia où il fit paraître des articles sur ses découvertes comme celle faites sur l'île de Sumatra de l'étonnant Amorphophallus titanum, Arum Titan, que vous pouvez découvrir au Conservatoire Botanique National de Brest.
    Il rédigea de nombreux articles consacrés aux palmiers pour l'Institut agricole colonial italien comme 'Palme Dum od Hyphaene e piu specialmente quelle dell'Affrica italiana' (1908), il édita plusieurs ouvrages dont 'Asiatic Palms' en 1908 et 'Palme del Madagascar' en 1912.
    Consulter le chapitre sur les généralités sur les Palmiers.

    Annotations :
    *Odoardo Beccari : abrévation botanique Becc.
    Joseph Marie Henry Alfred Perrier de la Bâthie (1873–1958), le spécialiste de la flore malgache, on lui doit entre autre 'Flore de Madagascar et des Comores' (1946-1952).
    nmauric©05/05/2002 //-->Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site