Elaeagnus umbellata - Chalef, Olivier d'automne
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Sara Ann Drake 1 oct 1843
    Nom commun : Chalef en ombelles, Chalef japonais, Olivier d'automne, en japonais 'aki-gumi', en chinois 'niu nai zi', nommé par les anglophones 'Japanese silverberry, Autumn olive'.
    Nom latin : Elaeagnus umbellata  Thunb.*, synonymes Elaeagnus convexolepidota  Hayata, Elaeagnus coreana  H. Léveillé, Elaeagnus crispa  Thunb., Elaeagnus crocea  Nakai, Elaeagnus fragrans  Nakai, Elaeagnus higoensis  Nakai, Elaeagnus longipes  A. Gray var. crispa  (Thunb.) Maximowicz, Elaeagnus obovata  H. L. Li, Elaeagnus parvifolia  Wallich ex Royle, Elaeagnus salicifolia  D. Don ex Loudon.
    Illustration, planche 51 octobre 1843, S Barclay publié par J. Ridgway, 169 Picadilly.
    famille : Elaeagnaceae.
    catégorie : arbuste épineux.
    port : buissonnant, compact, évasé en tout sens.
    feuillage : caduc ou semi-persistant, coriace, écailleux, vert moyen virant au jaune à l'automne, revers gris argenté. Longues et étroites feuilles ( 4 à 10 cm x 2) alternes, obovales en forme de navette à marge ondulée.
    floraison : fin du printemps - début de l'été, parfumé, nectarifère visitée par les abeilles. Ombelles axillaires et pendantes de petites fleurs hermaphrodites tubulaires à 4 lobes, 4 étamines à anthères biloculaires, un style. Plus étroites et plus longues que les autres.
    couleur : blanc crèmeux virant au jaune beurre avec le temps, base d'un blanc verdâtre.
    fruits : drupes charnues comestibles ovoïdes (6-8 mm), rouge à maturité ponctué de petits points argentés, contenant un noyau à 8 facettes. Résiste aux premières gelées. Convoitées par les oiseaux et petits mammifères.
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 5 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées en été ou par semis à l'automne, compter pour la levée entre 2 et 4 mois.
    sol : tous, fertile, mais bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 3 - 8.
    origine : est de l'Asie dans la chaîne de l' Himalaya (Afghanistan, Inde, Népal, Bhoutan, Chine* du Tibet et Yunnan jusqu'à la province au nord de Liaoning , Corée et au Japon sur 3 des grandes îles, celle de Skikoku (face à la Corée du sud), de Honshu (la plus grande), au sud-ouest de la septentrionale île d'Hokkaido, présente plus au sud sur l'île de Kyushu où il aurait été introduit et naturalisé. Introduit vers 1830 en Amérique du Nord où dans certains états il figure en bonne place dan la liste des plantes envahissantes et sa commercialisation y est interdite.
    entretien : taille de mise en forme en fin d'hiver et lors de la repousse vers la fin de l'été pour les tiges qui partent en flèche.
    maladies et parasites : comme tous les autres du genre, il peut être sujet à la chlorose qui provoque le jaunissement et le dessèchement rapide des feuilles, il peut subir les assauts des cochenilles à bouclier et ceux des larves piqueuses des Psylles* qui déposent sur les bourgeons et les feuilles un miellat collant, suivi par la fumagine.
    NB : Son nom Elaeagnus  vient du grec 'elaeagnos' qui désigne un arbuste indéterminé, un mot issu de 'elaea' qui désigne l'olivier et de 'gnos' qui signifie sacré et son nom spécifique umbellata  signifie en ombelle, faisant référence à sa floraison en ombelles retombantes.
    Ce genre comprend 90 espèces d'arbustes caducs ou persistants, originaires des zones tempérées de l'Asie (67 espèces en Chine dont 55 y sont endémiques), de l'Amérique du Nord ( États-Unis 6 espèces et une sous-espèce, 2 au Canada) et du sud de l'Europe.
    Propriétés et utilisations :
    Ces fruits au goût acidulé sont récoltés à l'automne pour confectionner des confitures, gelées, purées, sirops pour les sauces et les nappages.
    Pour les récolter c'est vraiment tout simple, mettre un panier sous une branche (vers la base) et passer la main sous les fruits en remontant vers le bout de la branche.
    Ils sont riche en lycopène un excellent antioxydant (supérieur aux tomates), et des propriétés anticancéreuses.

    Consulter la liste des autres espèces d'Elaeagnus, présents dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Thunb., abréviation botanique pour le botaniste, naturaliste explorateur suédois Carl Peter Thunberg (1743- 1822), à qui l'on doit la publication de Flora japonica en 1784, suivie de Flora capensis (1807-1812). Un genre riche de 200 espèces lui a été dédié Thunbergia et 261 espèces et sous-espèces sous la forme thunbergii.
    *Cacopsylla fulguralis, Psylles de l'elaeagnus, le découvrir (AFPP-CIRA.pdf) 9 ième conférence sur les ravageurs en Agriculture, par Alain Ferre (AREXHOR, pays de Loire) et Alice Denis (Chambre d'Agriculture de la Manche) à Montpellier les 26 et 27 octobre 2011.
    nmauric©19.02.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site