Euonymus fortunei  - Fusain de Fortune
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Fusain de Fortune, Euonymus de Fortune, nommé par les anglophones 'Wintercreeper euonymus', 'Climbing spindle-tree'.
    Nom latin : Euonymus fortunei  (Turcz.*) Hand.-Mazz.*, synonymes Euonymus hederaceus  Champ. ex Benth., Elaeodendron fortunei  Turcz.
    famille :Celastraceae.
    catégorie : arbuste.
    port : selon la variété, il peut être arbustif, rampant à grimpant car il possède des crampons aériens, d'où ses noms communs en anglais.
    feuillage : persistant. Feuilles simples acuminées, opposées, ovales-elliptiques à marge finement dentée.
    floraison : printemps. En cime sur les pousses de l'année, réunies en grappes de 3 à 5 petites fleurs hermaphrodites à 4 pétales, insignifiantes.
    couleur : vert pour l'espèce type, panaché de blanc, à blanc-crème et vert, jaune beurre à jaune d'or et vert pour les diverses variétés et cultivars.
    fruits : à l'automne capsules pourvues d'arilles rouges toxiques, consommées par les oiseaux.
    croissance : lente.
    hauteur : 0.80 à 1 m envergure 1.5 à 2.5 m.
    plantation : à l'automne de préférence ou au printemps. Pour confectionner une bordure ou une haie basse planter les sujets tous les 0.40 m, pour les massifs compter 3 à 4 pieds par m².
    multiplication : par semis, bouture à talon en automne, par marcottage, prélèvement de rejets à partir de branches posées sur le sol, ce qu'il fait souvent naturellement. Selon la variété la reproduction est interdite
    sol : bien drainé, acide ou neutre ou alcalin, accepte le calcaire, fertile ou riche, frais.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 5 - 9, USDA Zone 5a. Une fois installé, il supporte des périodes de sécheresse et tolère les embruns.
    origine : Asie, Chine boréale.
    entretien : n'oubliez pas de l'arroser les deux premières années. Au début, effectuer une taille de mise en forme assez courte pour favoriser la ramification, pour le laisser pousser ensuite librement dans les haies libres et les massifs. Parfaitement adapté à la taille en topiaire
    maladies et parasites : il est sensible à l'oïdium et comme Euonymus japonicus  il peut être envahi par les cochenilles principalement par la cochenille du fusain Unaspis enonymi  présente sur le Camellia japonica  et le Pachysandra terminalis. Les cultivars rampants seraient moins résistants.
    NB : Son nom Euonymus  vient du grec 'euonumos', 'eu' qui signifie bien et 'onoma' qui signifie nom donc le bien nommé, son nom commun Fusain vient du latin 'fusago' et de 'fusus' qui signifie fuseau et son nom spécifique fortunei  fait référence au collecteur écossais Robert Fortune (1812-1880) qui explore l'Asie, pour le compte, entre autre, de la Royal Horticultural Society (R.H.S), afin de récolter de nouvelles essences pour les expédier par la suite au Jardin botanique de Kew Garden et de là dans les autres jardins botaniques de l'Europe, répertorié dans le Journal botanique de Hooker en 1851 à Kew Garden, aurait été commercialisé à partir de1907, introduit tardivement en Amérique du Nord dans le courant de 1906.
    Ce genre comprend environ 120 espèces de petits arbres ou arbustes caducs ou persistants, originaires de l'Asie tempérée, de l'Amérique du Nord et de l'Europe.
    Il à sa place dans la composition de bordures, haies basse, massifs arbustifs, rocailles, ou simplement cultivé dans des bacs, vasques et des potées pour les balcons et les terrasses.
    Propriétés :
    Comme tous les autres, le fusain de Robert Fortune est toxique, car toutes ses parties contiennent un alcaloïde, l'évonymine qui peut provoquer des troubles cardiaques et des troubles neurologiques.
    Parmi les nombreux cultivars, citons :
    - Euonymus fortunei  'Blondy'®, commercialisé également sous 'INTERBOLWI®, 1988 obtention du néerlandais Gustaaf Emiel Ferdinand Bolwijn (Putten, province de Gueldre), port prostré, rampant, environ 0.50 m de haut pour un étalement de 0.50 à 1 m, croissance très lente à tendance à lancer des longues tiges de ci delà , lui donnant un aspect ébouriffé sur des tiges jaune beurre, petites feuilles ovale au limbe jaune beurre irrégulièrement marginé de vert anglais.
    - Euonymus fortunei  'Canadale Gold', feuillage jaune beurre au centre le limbe est irrégulièrement vert foncé, nervure médiane jaune.
    - Euonymus fortunei  'Coloratus', une ancienne obtention japonaise (antérieure à 1912-14) port prostré, rampant, 0.50 m de haut pour une envergure de 1 à 2 m, croissance très lente, feuillage vert foncé, se teintant en hiver de pourpre.
    - Euonymus fortunei  'Die Black', une nouveauté automne 2015, voir photo bas de page.
    - Euonymus fortunei  'Duet', synonyme Euonymus fortunei var. vegetus  'Duet', en anglais Bigleaf Wintercreeper 'Duet', diffusé dans le monde à partir de 1980, une obtention japonaise de Suzuki Nursery (Akayama, Préfecture de Gifu, Honshü) au port prostré, rampant feuillage de 5 cm x 3 cm ovales, arrondies vert foncé à vert moyen marginé, moucheté et strié de blanc-crème à jaune beurre, les jeunes pousses peuvent être blanches.
    - Euonymus fortunei  'Harlequin', synonyme Euonymus fortunei var. radicans  'Harlequin' également diffusé dés 1980, obtention japonaise de Suzuki Nursery au port prostré, rampant , 0.50 à 0.60 m, envergure de 0.50 à 1 m, sur des tiges vertes feuillage de 2 à 3 cm x 3 cm vert plus ou moins foncé, finement marginé de mouchetures blanc-crème à blanc verdâtre, les jeunes pousses sont blanches.
    - Euonymus fortunei  'Emerald Gaiety', (1960) une obtention nord-américaine de Corliss Brothers nursery (Ipswich, comté d'Essex, Massachusetts), 0.30 à 0.60 m, envergure de 0.50 à 1 m, croissance très lente, feuillage brillant ovale vert assez foncé à reflets bleutés, marginé de blanc maculé de rouge se teintant à l'automne de rose pourpré, sa petite taille fait qu'il est souvent utilisé comme couvre-sol dans les massifs, sur les talus et dans les potées.
    - Euonymus fortunei  'Emerald'n Gold', parfois 'Emerald Gold' (1963) une obtention nord-américaine de Corliss Brothers nursery, au port buissonnant, arrondi, 0.30 m en tous sens, feuillage vert panaché de jaune très vif et acide lorsqu'il est jeune, virant à l'automne au rose, caramel, lavé de rose pourpré, conservant ces teintes en hiver, voir photo 2.
    - Euonymus fortunei  'Golden Harlequin' ® PBR, très élégant sur des tiges jaune crème petites feuilles ovales au limbe crème pointillé et maculé sur le pourtour de vert anglais.
    - Euonymus fortunei  'Golden pillar', m en tous sens, feuillage jaune avec le limbe partiellement vert franc.
    - Euonymus fortunei  'Gold Tip', m en tous sens, 0.95 à 1.05 m, envergure 1.50 à 2m, feuillage vert de blanc-crème.
    - Euonymus fortunei  'Michaela' ® parfois 'Mickaela', au port évasé, très ramifié, rampant sur des tiges jaune beurre, petit feuillage obovale-lancéolé, limbe jaune beurre à jaune d'or marginé de vert anglais, se teintant à l'automne de tons orangés.
    - Euonymus fortunei  'Minimus', Fusain rampant, excellent couvre-sol, au port compact très ramifié, 0.10 m et plus envergure au minimum 0.80 m, sur des tiges vert tendre, petit feuillage vert moyen nervure médiane et base des feuilles pouvant être lavé de crème.
    - Euonymus fortunei  'Silver Queen', synonyme Euonymus fortunei f. radicans  'Silver Queen', 0.90 à 3 m et plus de haut, un grimpeur au feuillage vert moyen largement marginé de crème, lavé de rose, lui donnant de loin un aspect argenté.
    - Euonymus fortunei  'Silverstone' ®, au port trapu, très compact, environ 0.30 m en tous sens au petit feuillage vert moyennement foncé marginé de blanc.
    Dans l'abécadaire consulter la liste des autres espèces de Euonymus  présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *Turcz., abréviation botanique pour botaniste- taxonomiste ukrainien Nikolai Stepanowitsch Turczaninow (1796-1864) qui s'intéresse à la flore de Sibérie principalement à celle de la région de l’Altaï et du lac Baïkal puis à celle de la Mongolie chinoise (Mandchourie).
    Administrateur dans la fonction publique russe il séjourne 17 ans en Sibérie ( Irkoutsk et Krasnoïarsk), constituant tout au long de sa vie un grand herbier enrichi par des acquisition de la troisième collection de James Drummond et des échanges avec Hooker, qui lui permettent de rédiger des publications sur la flore australienne, on lui doit Flora Baikalensi-Dahurica - Flore de la région du lac Baïkal et de la Mongolie (1842-1857 - éd. Moscou). Son herbier riche de 52000 espèce est conservé à l'Université de Kharkov (Ukraine).
    * RHS., The Royal Horticultural Society, La Société royale d'horticulture, fondée à Londres 1804.
    -nmauric© 11/12/2008 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Euonymus fortunei 'Die Black'

un compteur pour votre site