Salvia africana-lutea  - Sauge jaune d'Afrique, des dunes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Sauge d'Afrique jaune, Sauge africaine jaune, nommée localement en afrikaner 'Bruinsalie' et par les anglophones brown sage,Beach salvia, Dune salvia, Golden salvia'.
    Nom latin : Salvia africana-lutea  L.* synonymes (non résolu en 2012 par The plant list), synonymes Salvia colorata  L., Salvia eckloniana  Benth.*, Salvia lutea  L., Crolocos aurea  (L.) Raf.*
    Illustration, planche de Sydenham Edwards (1792) dans Curtis’s Botanical Magazine.
    famille : Lamiaceae.
    catégorie : arbuste.
    port : buissonnant, érigé, arrondi.
    feuillage : persistant, épais, aromatique, glanduleux, gris-vert, laineux. Feuilles alternes, simples, obovales -elliptiques ondulées d'environ 4 cm.
    floraison : parfumée de la fin du printemps au début de l'été (juin-juillet) sous climat approprié jusqu'en hiver. Inflorescences (10 cm) en racèmes verticillés de fleurs en bec de perroquet, étamine crochue et saillante, large calice tomenteux, campanulé.
    couleur : jaune cuivré à melon canteloup virant progressivement au marron (brun), calice vert jade virant au vert rougeâtre puis marron-rouille ayant un aspect décoratif qui fait penser à la molucelle.
    hauteur : 0.50-0.70 m à 1.50 m en fleurs sous climat approprié.
    plantation : sous climat approprié au printemps.
    multiplication : par bouture de tête au printemps et en été ou semis.
    sol : bien drainé, plutôt sec et pauvre, acide neutre ou alcalin.
    emplacement : soleil.
    zone : 9 - 10, tolère sur de courte période -5°C, parfaitement adaptée aux vents, aux embruns et à la sécheresse une fois installée. Ailleurs à cultiver dans des potées que l'on rentre l'hiver.
    origine : Afrique du sud dans la province du Cap.
    entretien : taille de mise en forme à la fin de l'hiver.
    NB : son nom Salvia  désigne déjà le genre en latin, vient de 'salvo' signifiant guérir, 'salvus' signifiant sain, faisant référence aux propriétés médicinales de certaines espèces du genre et, africana  pour nous préciser son origine africaine.
    Une sauge parfumée aux propriétés médicinales, idéale pour les jardins de bord de mer et les jardins secs, pouvant être utilisé sous climat approprié pour confectionner des haies, ou encore entrer dans la composition de massifs arbustifs, ailleurs a cultiver dans des potées que l'on rentre durant l'hiver.
    Ce genre comprend environ 900 espèces de vivaces herbacées, d'annuelles ou d'arbustes au feuillage pouvant être aromatique, originaires des zones dites tempérées du globe, 65 d'entre elles ont des propriétés médicinales, une dizaine d'entre elles de l'Europe, 118 espèces d'entre elles sont originaires d'Amérique centrale et du Mexique, 84 espèces de Chine et 22 en Afrique.

    Consulter la liste des autres sauges, dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    *Benth., abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant d'y devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, dont la première concernant les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), et 'Flora Australiensis' (édition en 7vol. de 1863-à 1878).
    En 1826, il fait édité à Paris, le catalogue des plantes indigènes des Pyrénées et du Bas Languedoc, collectées par son père lors de leur séjour à Montauban puis Montpellier.
    *Raf., abréviation botanique pour l'excentrique naturaliste, linguiste et archéologue autodidacte français Constantine Samuel Rafinesque-Schmaltz (1783-1840) qui dès 1802, séjourne et travaille en Amérique, auteur de nombreux canulars.
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    --nmauric©18/10/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site