Weigela hybrida  - Weigélie hybride 'Eva Rathke'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Weigela 'Eva Rathke'Nom commun : Weigélie fleurie 'Eva Rathke' , nommé par les anglophones 'Crimson Diervilla'
    Nom latin : Weigela hybrida  'Eva Rathke', appelé aussi à tortWeigélia 'Eva Rathke', synonymes Weigela decora  'Eva Rathke', Diervilla hybrida  'Eva Rathke'
    famille : Caprifoliaceae.
    catégorie : arbuste aux racines fibreuses et traçantes.
    port : buissonnant, érigé, compact, arrondi.
    feuillage : caduc, vert moyen à foncé, gaufré à marge irrégulièrement dentelésouligné d'un liseré rouge. Feuilles simples (10-14 x 5-8 cm) opposées, ovales à lancéolées effilées en pointe à court pétiole.
    floraison : fin du printemps à l'été selon climat (mai/juin - août) le long des rameaux de l'année, à l'aisselle des feuilles, bouquets de fleurs campanulées de + ou - 2.5 cm à corolle tubulaire et 5 lobes, riches en nectar et pollen, visitées par les abeilles, les colibris et papillons.
    couleur : rouge carmin à rouge voire rose foncé, étamines crème, les boutons floraux sont plus foncés.
    croissance : lente.
    hauteur : 1 à 2 m de haut pour 2 à 3 m de large.
    plantation : au printemps ou à l'automne en prenant soin de bien lui laisser de la place pour s'étaler.
    multiplication : par bouturage des tiges semi-ligneuses en été ou à l'automne dans un mélange sablonneux ou par marcottage.
    sol : ordinaire légèrement humifère, frais mais bien drainé. Tolère le calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    entretien : tailler dès la fin de la floraison; supprimer les vieux rameaux. Prévoir un bon paillis pour conserver l'humidité au pied. Durant la saison chaude, n'oubliez pas de bien l'arroser les deux premières années après la plantation.
    zone : 4 - 9, excellente tolérance à la pollution atmosphérique.
    origine : une obtention polonaise de 1890 qui fut primé par la RHS en août 1893 sous le nom de Diervilla hybrida var  'Eva Rathke'* comme d'autres hybrides de l'époque elle est issue de croisement avec le japonais Weigela coraensis  malgré son nom.
    maladies et ravageurs : peut être sujet aux cochenilles, aux larves des nématodes qui s'attaquent au système racinaire, dédaigné par les cervidés et les lapins. Au sud du Canada, il est depuis 2008 visité par les scarabées japonais Popillia japonica, adultes ils minent le feuillage et au stade larvaire ils s'attaquent aux racines.
    NB : Son nom Weigela  que l'on trouve écrit à tort Weigelia  lui a été donné en l'honneur du botaniste-allemand Christian Ehrenfield von Weigel (1776-1864) qui enseigna à l'Université de Greifswald (Poméranie) avant de devenir le médecin de la Maison de Suède (Holstein-Gottorp).
    Il ne comprendrait qu'une douzaine d'espèces d'arbustes caducs tous originaires du Japon, de Corée, de Mongolie et du nord-est de la Chine (dans les provinces du Shanxi et Hénan, Heilongjiang, Jilin, Liaoning, Hebei, au nord de Shandong, Nord de Jiangsu, consulter la carte), dont il existe de nombreux hybrides et cultivars initiés en France par le célèbre horticulteur Victor Lemoine* vers 1865.
    Sont référencés 52 noms d'espèces mais seulement 7 sont reconnus pour l'instant.
    Au jardin il a sa place en sujet isolé, en groupe de quelques pieds sur une pelouse, sur un talus, en association avec d'autres espèces pour composer des haies libres et fleuries, en arrière-plan dans les massifs fleuris et les massifs arbustifs.
    Autre espèce intéressante :
    Weigela coraensis  (Thunb), nullement de Corée, en japonais 'Genpeiutsugi, Sakiwakeutsug' est originaire du centre du Japon au nord sur l'île d'Hokkaido et plus au sud sur l'île de Kyushu, 2 à 5 m de haut dans son milieu naturel, port dressé, rameaux un peu retombants, feuilles ovoïdes acuminées, sur le revers veines poilues, longue floraison courant mai-juin, en clochettes de 2.5 à 3 cm, floraison blanche virant progressivement au rose puis avec le temps au carmin, revers carminé. Introduit en Europe vers 1850.
    Parmi les hybrides proches :
    Weigela  'Briant Rubidor', synonyme 'Olympiade', 1.80 Ø de 1m à 1.20 m, au port étalé un peu retombant, au feuillage jaune doré, en mai-juin fleur rouge rubis.
    Siro Kurita ©
    Weigela  'Bristol Ruby', obtention américaine de 1941 de 2 à 3m de haut, Ø 2.50 m et plus, floraison courant juin-juillet d'un beau rouge rubis en coeur tirant vers le rouge orangé, photo bas de page.
    Weigela  'Féerie Lemoine*', environ 1 m de haut, grandes fleurs rose.
    Weigela  'Lucifer', environ 1.5 m de haut, fleur rouge.
    Weigela  'Ruby Anniversary', obtention américaine, 1.60 m à 2.5 m de haut, tiges pourprées, feuillage elliptique vert marginé de pourpre, nervure médiane plus claire virant au cuivre orangé à l'automne, de la fin du printemps à l'été abondante floraison d'un rose soutenu sur le revers rose rouge rubis.
    Autres espèces ou cultivars présentes dans l'Encyclopédie :
    Weigela florida  D.C., Weigélie fleurie, consulter sa fiche.
    Weigela x   'Carnaval', consulter sa fiche.

    Annotations
    *'Eva Rathke', un Malus pendula est dédiée à Elisa Rathke, une obtention polonaise de M. Rathke, pépiniériste à Prort, près Gdansk (Pologne), il fut Inspecteur des jardins, supervisant les cours pratiques aux maîtres-jardiniers. (jardin de France, Société nationale d'Horticulture 1892).
    *Lemoine, Victor Lemoine (1823-1911), célèbre horticulteur nancéien, fondateur de la Maison Lemoine en 1848, qui fut en 1870 l'un des premiers à s'intéresser aux lilas, et avec son fils Emile, ils créés les premiers hybrides de deutzia.
    - Diane Nadeau & nmauric© 22.01.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site