Erica carnea - Bruyère des Alpes, Bruyère des neiges
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Joseph Seboth
    Nom commun : Bruyère des Alpes, Bruyère des neiges, Bruyère incarnate, Bruyère carnée, nommée par les anglophones 'Winter Heath' ou 'Spring Heath'.
    Nom latin : Erica carnea  L.*, synonyme Erica bracteata  Moench, Erica mediterranea  L. , Erica saxatilis  Salisb. , basionyme donné pour basionyme de Erica herbacea  L.
    Illustration planche 65, de Joseph Seboth dans ' Die Alpenpflanzen nach der Natur gemalt' (Les plantes alpines peintes dans la nature), en 4 vol. par ,Ferdinand Graf et Joh Petrasch (1839).
    famille : Ericaceae.
    catégorie : sous-arbrisseau ligneux.
    port : dressé, étalé, rampant.
    feuillage : persistant, glabre, vert moyen, effilé en pointe, ligne médiane fortement marquée sur le revers. Verticille de 4 minuscules feuilles linéaires (± 7/8mm).
    floraison : longue de l'hiver à milieu printemps, nectarifère et mellifère, visitée par les abeilles. Racèmes unilatéraux de petites fleurs hermaphrodites en forme de grelots aux étamines saillantes, enchâssées dans un court calice à lobes lancéolées.
    couleur : blanc pour Erica carnea var. alba  Dippel, rose pâle à plus soutenu suivant le cv. souvent plus clair vers la base.
    fruits : enchâssée dans un calice, une minuscule capsule à 4 valves déhiscentes contenant dans chaque loge de minuscules graines.
    croissance : moyennement lente.
    hauteur : 0.30 à 0.60 m.
    plantation : fin hiver à printemps ou en automne, en prenant soin de les espacer tous les 0.25 à 0.30 m pour former un beau couvre-sol.
    multiplication : par bouturage de tiges avec ou sans talon, par marcottage et semis spontané.
    sol : acide, neutre, humifère, plutôt léger, tolère même un peu de calcaire, mais très bien drainé.
    emplacement : dégagé, soleil , la mi-ombre lui convient parfaitement.
    entretien : arrosages au printemps, en période de sécheresse, et au cours de la reprise; bien tremper la motte de terre avant plantation. Taille légère de mise en forme s'effectue tous les 2 ou 3 ans après la floraison.
    maladies et ravageurs : des arrosages trop fréquents peuvent favorisent le développement d'un champignon le phytophthora, qui provoque la pourriture des racines* et signale sa présence par une décoloration du feuillage qui vire au brun, rouge et se se dessèche, en sa présence il est conseillé d'éliminer les plants malades par le feu et de ne pas replanter au même endroit. Il est recommandé à la plantation d'éviter de blesser le système racinaire.
    Comme toutes les autres bruyères, elle est dédaignée par les cervidés et les lapins. C'est la plante hôte de plusieurs espèces de bombyx et noctuelles.
    zone : 5 - 9, parfaitement adaptée à la pollution atmosphérique et aux embruns.
    origine : sud de l'Europe, Europe centrale en zone subalpine depuis les Hautes-Alpes (Savoie, Haute-Savoie), Alpes-Maritimes, Alpes autrichienne, Haute Tatras, Carpathes et Balkans, présente dans les Abruzzes. En France c'est une espèce protégée.
    NB : Son nom Erica  désigne en latin et en grec la bruyère, mot venant du grec 'erico' qui signifie briser, faisant référence à ses rameaux cassants et son spécifique carnea  vient du latin 'caro, carnis' qui désigne la chair donc carné, rose chair, incarnate. Ce genre comprend plus de 800 espèces d'arbustes, d'arbrisseaux ou sous-arbrisseaux originaires majoritairement d'Afrique du sud, quelques unes de l'Afrique du Nord (2 au Maroc*, 1 en Algérie*) et de l'Europe.
    Sa longue floraison hivernale fait qu'elle a sa place dans les massifs, mixed-border et comme couvre-sol le long des cheminements et des ouvertures ou point de vues pour en profiter pleinement.
    N'oubliez pas lors de l'achat de demander à votre pépiniériste s'il y a une garantie de reprise, si oui prenez le soin de conserver une photocopie du ticket de caisse avec la garantie.
    Propriétés et utilisations :
    Ses fleurs sont réputées pour leurs propriétés antiseptiques et diurétiques, prescrites pour traiter les troubles urinaires.
    Parmi les cultivars à floraison hivernale adapté au calcaire, citons :
    Erica carnea  'Adrienne Ducan', feuillage bronze, floraison rose en hiver à printemps.
    Erica carnea  'Ann Sparkes', feuillage doré, bronze, floraison rose-rouge en hiver à printemps.
    Erica carnea  'Aurea', environ 0.30 m de haut, feuillage jaune doré tirant sur le chartreux, floraison d'un rose bonbon, anthères alezan foncé.
    Erica carnea  'Challenger', floraison rouge.
    Erica carnea  'December Red', port étalé, 0.40 m de haut, feuillage vert foncé, floraison d'un rose assez foncé, courant février/mars jusqu'en avril, zone 9.
    Erica carnea  'Foxhollow', port étalé, 0.40 m de haut, feuillage jaune cuivré bronze en pointe, rougissant sous l'effet du froid, floraison rose dés le mois de février/mars jusqu'en avril.
    Erica carnea  'Golden Starlet', feuillage vert virant au jaune en été, floraison blanche.
    Erica carnea  'King Georges', feuillage vert sombre, floraison rose pâle étamines saillantes pourprées.
    Erica carnea  'Kramer's rote', commercialisé par certains sous le nom de Erica x darleyensis  'Kramer's Rote' au port étalé, aspect ébouriffé, 0.50 m de haut, feuillage vert bronze en pointe, floraison rose tirant sur le rose balai, dés le mois de décembre à mars.
    Erica carnea  'Lohse's Rubin', floraison rouge.
    Erica carnea  'Myretoun Ruby', port évasé, arrondi, environ 0.25 m de haut, feuillage vert sombre, floraison rose rouge magenta zone 9.
    Erica carnea  'Pink sangles', au port prostré , évasé, 0.50 m de haut, feuillage vert sombre, floraison rose pâle de janvier à avril.
    Erica carnea  'Rosalie', au port étalé, environ 0.60 m de haut, feuillage bronze, floraison rose en hiver dés le mois de janvier, zone 9.
    Erica carnea  'Ruby Glow', au port étalé, environ 0.40 m de haut, feuillage bronze, floraison rose en hiver dés janvier jusqu'en avril.
    Erica carnea  'Snow Queen', environ 0.15 m de haut,feuillage vert moyen, floraison blanche courant décembre jusqu'en mars, les fleurs sont plus grandes.
    Erica carnea  'Springwood', floraison d'un blanc pur.
    Erica carnea  'Springwood Pink', au port rampant, floraison rose, zone 9.
    Erica carnea  'Springwood White', au port rampant, 0.25 m, courant décembre-janvier, floraison d'un blanc pur, anthères marron vire à l'ocre en vieillissant, supporte encore mieux le calcaire, port en boule.
    Erica carnea  'Vivellii', port rampant, feuillage vert sombre, floraison d'un rose pourpre.
    Erica carnea  'Westwood Yellow', port trapu, compact, dressé, 0.15 m de haut pour un étalement de 0.30 m, feuillage jaune doré, floraison rose pâle.
    Erica carnea  'Winter Beauty', feuillage rose foncé, floraison blanche en hiver.
    Autres bruyères à floraison hivernale :
    Erica mediterranea  L., synonyme Erica erigena  R.Ross, Bruyère blanche, consulter sa fiche.
    Kurt Stueber ©
    Erica x darleyensis  Bruyère d'hiver, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * L. : abréviation botaniquepour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, botaniste-naturaliste suédois à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivie d'un parution 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Flores du Maroc, de Tunisie et d'Algérie, au Maroc deux espèces Erica arborea  et Erica scoparia  plus des sous-espèces, au nord-ouest de la Tunisie Erica multiflora et en Algérie Erica arborea .
    *la pourriture des racines et des tiges, peut affecter les conifères, acer, aesculus, azalea, aucuba, buxus, ceanothus, malus, prunus, rhododendron, ribes, rubus, quercus, sorbus, taxus et viburnum.
    Marie-Laure Chauvin & nmauric©08/03/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site