Erica multiflora - Bruyère à nombreuses fleurs
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Erica multiflora Nom commun : Bruyère multiflore, Bruyère à nombreuses fleurs, en provençal Bruga, Brusc également en languedocien sans oublié Branda, en Corse Scopa d'ivernu (Bruyère d'hiver), nommée par les anglophones 'Mediterranean Heath'
    Nom latin : Erica multiflora  L.*
    famille : Ericaceae
    catégorie : sous-arbrisseau, arbrisseau thermophile.
    port : érigé, compact, dense, en forme de boule.
    feuillage : persistant, fin, vert clair à vert moyen, brillant. Feuilles pointues, étroites, linéaires, réunies par 4/5 en verticilles .
    floraison : très parfumée de l'été à l'automne (juillet-août jusqu'en décembre), nectarifère et mellifère visitées par les abeilles. Fleurs hermaphrodites (5 à 7 mm) en forme de grelots resserrés et lobés, longues étamines, style filiforme saillant, long pédicelle.
    couleur : blanc, rose pâle à rose plus soutenu, étamines dans le même ton, anthères pourpre, style clair, pédicelle rose framboisé.
    hauteur : 0,50 à 080 m et plus.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat, comptez 6 plants au m².
    multiplication : par bouturage de tiges en été et par marcottage à l'automne.
    sol : sec, neutre ou légèrement calcaire.
    emplacement : soleil.
    entretien : éventuellement rabattre un peu après floraison
    zone : 8 - 10.
    origine : bois clairs en zones semi-arides, maquis et garrigues de l'Europe méridionale, long du littoral dans la Péninsule ibérique, dans sud-ouest de la France (depuis les Landes dans la région de Pau, l'Aude jusqu'aux Alpes-Maritimes, Var et en Corse), Sardaigne, Sicile et Italie dans les Apennins, côte dalmate et l'île de Malte, Afrique du Nord (présent dans le nord-ouest de la Tunisie et en Lybie.
    entretien : sans, éventuellement rabattre un peu après floraison dés la 2 éme année pour éviter qu'elle ne se dégarnisse au centre.
    malades et ravageurs : comme toutes les autres espèces, elle ne supporte l'excès d'humidité qui favorise le développement d'un champignon le phytophthora, qui provoque la pourriture des racines*.
    NB : son nom Erica  désigne en latin et en grec la bruyère, mot venant du grec 'erico' qui signifie briser, faisant référence à ses rameaux cassants.
    Ce genre comprend plus de 800 espèces d'arbustes, d'arbrisseaux ou sous-arbrisseaux originaires majoritairement d'Afrique du sud, quelques unes de l'Afrique du Nord (2 au Maroc*, 1 en Tunisie et 1 en Algérie*) et quelques autres de l'Europe.
    Dans le langage des fleurs la bruyère est le symbole de la mélancolie et de la solitude.
    Cette bruyère multiflore à floraison d'arrière-saison trouve sa place dans les jardins méridionaux, les jardins secs et ceux en bord de mer, dans les rocailles, les massifs arbustifs ou dans la compositions des haies basses.
    Erica miultiflora
    University of Catania ©
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie:
    Erica abietina  L., Bruyère des sapins, consulter sa fiche.
    Erica arborea  L, Bruyère arborescente, consulter sa fiche.
    Erica carnea  L., Bruyère des Alpes, des neiges, consulter sa fiche.
    Erica x darleyensis  Bruyère d'hiver, consulter sa fiche.
    Erica mediterranea , Bruyère de Méditerranée, consulter sa fiche.
    Erica terminalis , Bruyère de Corse, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *la pourriture des racines et des tiges, peut affecter les conifères, acer, aesculus, azalea, aucuba, buxus, ceanothus, malus, prunus, rhododendron, ribes, rubus, quercus, sorbus, taxus et viburnum.
    *Flores du Maroc, de Tunisie et d'Algérie, au Maroc deux espèces Erica arborea  et Erica scoparia  plus des sous-espèces, au nord-ouest de la Tunisie Erica multiflora et en Algérie Erica arborea.
    ®Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site