Dracaena draco - Dragonnier des Canaries
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Dragonnier des Canaries, localement El drago, El draco, Drago de Gran Canaria, nommé par les anglophones Dragon's Blood Tree, Dragon-tree, Draco, Canary Islands Dragon Tree.
    Nom latin : Dracaena draco  L.*, synonymes Dracaena boerhaavei  Ten., Dracaena yucciformis   Vand., Draco clusii   Crantz,, Asparagus draco  L., Drakaina draco  (L.) Raf., Oedera cranziana  Berens, Oedera dragonalis  Crantz,, Palma draco  (L.) Mill., Stoerkia cranziana  Berens, Stoerkia draco  (L.) Crantz,, Yucca draco  (L.) Carrière
    famille : Asparagaceae, autrefois, Agavaceae.
    catégorie : arbuste ou arbre.
    port : touffe sommitale de feuilles dressées.
    feuillage : persistant étroit pointu, retombant, simple, disposé en spirale.
    floraison : entre 15 et 30 ans, en grappes sommitales entre les feuilles.
    couleur : grappes de fruits jaunâtres.
    fruits : grappes pendantes de fruits globuleux orange, photo 2.
    croissance : excessivement lente.
    hauteur : entre 10 et 20 mm, généralement il avoisine les 3 mètres en culture.
    plantation : sous climat doux au printemps.
    multiplication : par boutures au printemps ou par semis dans un mélange sablonneux après avoir fait tremper les graines dans de l'eau pendant 24h.
    sol : normal, acide, neutre ou alcalin, frais mais accepte des périodes sèches.
    emplacement : au jardin au soleil, à l'intérieur emplacement lumineux sans soleil direct.
    zone : 10 - 11.
    origine : Macaronésie* plus spécialement présent dans les îles Canaries, avec depuis 1996 une sous-espèce endémique à l'ouest marocain, découverte dans l'Anti-Atlas dans la région de Tiznit située au sud d'Agadir appelé Dragonnier de l'Ajgal Dracaena draco L. subsp. ajgal Benabid et Cuzin, qui serait un peu plus rustique avec une meilleur résistance au froid.
    entretien : supprimer au fur et à mesure les feuilles desséchesées et les inflorescences fanées.
    culture en pot : arroser régulièrement en été, mettre de l'engrais durant la période de croissance de juin à septembre, toutes les 2 à 3 semaines,Il craint la sécheresse ambiante et les courants d'air, Il est conseillé de poser la potée sur un lit de billes d'argile maintenues mouillées et de vaporisez le feuillage. En hiver, le conserver en serre froide ou dans une pièce peu chauffée en diminuant les arrosage car il craint les excès en eau durant cette période.
    Rempoter tous les 2 ans ou lorsque les racines apparaissent sur le dessous de la potée.
    maladies et ravageurs : il peut être sujet aux acariens, cochenilles farineuses et pucerons.
    NB : son nom Dracaena  viendrait du latin ou il désigne le genre, qui vient du grec 'drakaina' qui est le féminin de 'drakôn' qui désigne un dragon.Certains auteurs émettent l'hypothèse que le médecin-botaniste flamand Charles de l'Écluse* l'aurait dédié au navigateur anglais Sir Francis Drake (1540-1596) qui lui en aurait rapporté de ses expéditions au Nouveau Monde.
    Il est l'emblème des îles Canaries avec le pinson bleu de Ténérife et celui de la Grande Canarie (Fringilla teydea  et Fringilla polatzeki).
    Vous pouvez découvrir de nombreux spécimens de dragonniers au jardin botanique privé d' Icod de los Vinos, à Ténérife où a été prises les photos.
    Le nom marocain d’Ajgal désigne en langue berbère* le rucher, car localement les troncs servent à confectionner des ruches.
    Ce genre comprend environ une quarante d'espèces d'arbres et arbustes persistants, originaires des zones équatoriales de l'est de l'Afrique et quelques îles de l'est de l'Asie. Certaines d'entre elles sont fréquemment confondues avec le genre Cordyline.
    Propriétés et utilisations :
    Ce dragonnier exsude une gomme résineuse rouge appelée sang-de-dragon qui sert de colorant, qui était autrefois également utilisée pour l'embaumement. Il figure sur la liste rouge de l'UICN des espèces menacées en voie d'extinction.
    Des études menées par la NASA dés 1980 ont démontré que certaines plantes ont des propriétés absorbantes, dépolluantes neutralisant les divers produits se trouvant dans les matériaux (tissus, revêtements muraux, revêtements de sol, mobilier) présents dans nos intérieurs, dans les produits utilisés (peintures, solvants, colles, produits d'entretien, parfums d'ambiance) parmi ces plantes purificatrices figurent entre autre les Dracaena .
    Contrairement aux idées reçues les plantes produisent une quantité nettement plus important d'oxygène qu'elles ne rejettent de gaz carbonique, donc vous pouvez même en mettre dans les chambres.
    Consulter la liste des autres plantes purificatrices s'ouvrant dans un pop-up.
    Quelques autres espèces ou cultivars :
    - Dracaena australis  Ker Gawl., synonyme Cordyline australis  Hook.f., Cordyline australe, consulter sa fiche.
    - Dracaena deremensis  Engl., synonyme Dracaena fragrans  Ker Gawl., Dragonnier parfumé à longue inflorescence pendante vieux rose (rose balais).
    - Dracaena deremensis  'Bausei', groupe Deremensis  à nervure médiane vert blanchâtre, feuillage vert foncé avec une rayure blanche.
    - Dracaena deremensis  'Warneckii' ou 'Warneckei', feuillage vert foncé à double rayure blanche.
    - Dracaena marginata  Lam., Dragonnier de Madagascar, environ 5m de haut, feuilles marginées de rouge, zones 10-12 et la variété 'Tricolor'à bandes blanc-crème et bords rouges très utilisée en plante d'intérieur.
    - Dracaena sanderiana  Mast., Dragonnier de Sander, Plante à ruban, originaire de l'Afrique de l'est au feuillage vert intense, à marge ondulée et blanche. De nos jours il est appelé Canne chinoise ou Lucky bamboo, consulter sa fiche.

    Annotations :
    Catherine Baral ©
    *de l'Écluse, Jules Charles de L'Écluse médecin, botaniste et humaniste de la Renaissance, plus connu sous le nom de Carolus Clusius (1526-1609), il fut le premier à introduire en Europe (aux Pays-Bas) la pomme de terre, sans oublier la tulipe. En 1587 à Leyde (Pays-Bas) il crée le premier jardin botanique d'Europe.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    langue berbère dans l'Anti-Atlas est parlé le tachelhit ou chleuh, c'est la langue berbère la plus importante utilisée depuis des siècles pour la tradition orale.
    Macaronésie, un ensemble d'îiles situées dans l'océan atlantique à l'ouest de l'Afrique, se composant des archipels des Açores (9 îles), de Madère, des îles Selvagens, des îles Canaries et l'archpel du Cap-Vert (10 îles).
    nmauric ©28.08. 2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site