Exochorda - Arbre aux perles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Exochorda giraldii Nom commun : Exochorde, Arbre aux perles car il est nommé par les anglophones 'Pearlbush' pour la ressemblance des boutons floraux bombés avec des perles.
    Nom latin : Exochorda spp.
    famille : Rosaceae.
    catégorie : arbuste ayant tendance naturellement à se dégarnir de la base et à l'écorce grisâtre craquelée qui en vieillissant se desquame en laissant apparaître l'écorce interne d'un beige rosâtre ou marron.
    feuillage : caduc, mince, vert tendre à vert moyen légérement duveteux sur le revers virant au jaune d'or à l'automne. Petites feuilles alternes ovales- lancéolées à nervure centrale plus pâle rosé ou rougeâtre chez certains du genre ainsi que le très court pétiole .
    port : érigé, étalé les rameaux sont grêles, souples et assez cassants (ils contiennent de la moëlle).
    floraison :courte mais abondante au printemps (avril-mai) parfumée selon l'espèce. En bouquet à l'extrémité des rameaux, fleurs hermaphrodites (4-5 cm), pollinifères. Corolle à 5 pétales ovales, calice à 5 très courts sépales blancs, nombreuses étamines (15 à 30).
    couleur : blanc pur et jaune d'or pour les étamines.
    fruits : capsules déhiscentes vertes virant au marron à maturité, composées de 5 segments durs en forme de demi-lune contenant chacun une graine menbranée et aplatie. Les capsules persistent assez longtemps sur l'arbuste.
    croissance : assez lente.
    hauteur : 2 à 3 m.
    plantation : en automne ou au printemps. Bien choisir son emplacement car son enracinement est profond.
    multiplication : par semis à l'automne ou au printemps, le bouturage assez difficile, il est préférable de procéder à un marcottage aérien.
    sol : tous, allégé, drainé et humifère, il a la réputation de ne pas trop aimer le calcaire. Supporte bien la sécheresse estivale s'il est en situation légèrement ombragée.
    emplacement : soleil ou mi-ombre, à l'abri du vent pour protéger sa délicate floraison.
    zone : 6 - 9.
    origine : Asie.
    entretien : enlever avec précaution les branches désséchées au début du printemps. Attendre la fin de la floraison pour effectuer une taille.
    NB : Le nom d' Exochorda  attribué par Lindley* vient du grec 'exô' qui signifie au dehors et 'chorda' un mot latin qui signifie corde d’instrument de musique qui vient du grec 'khordê' qui signifie boyau, faisant certainement référence à la membrane des graines ailées.
    Ce genre ne comprend que 4 espèces d'arbustes caducs, tous originaires d'Asie en zone tempérée, principalement la Chine et un seul de l'Asie Centrale (Turkestan).
    Découvert par l'écossais Robert Fortune (1813- 1880), il a été introduit en Europe dans le courant du 19 ème siècle.
    Un arbre sans soucis, car il est sujet à aucune maladie et ne subit aucune attaque de ravageurs, l'idéal pour les petits jardins, les jardins secs, les massifs, les haies libres ou encore utilisé en sujet isolé.
    Exochorda giraldii Sa petite taille et sa croissance lente fontt qu'il peut être aisément cultiver en bacs ou containers sur les terrasses ou les balcons abrités du vent.
    Parmi les hybrides et cultivars citons :
    Exochorda x macrantha  (Lemoine) C.K. Schneid., un hybride créé en 1900, qui est issu d'un croisement entre Exochorda korolkowii Lavallée et Exochorda racemosa Rehder, environ 3-4 m de haut, abondante floraison légèrement parfumée.
    Exochorda x macrantha  'The Bride" est un cv de petite taille - de 2m aux branches arquées lui donnant un aspect pleureur, floraison à fleurs doubles.
    Exochorda giraldii var. wilsonii  au feuillage long et étroit, floraison en grappes érigées.
    Exochorda serratifolia  'Snow White' au port plus dense et arrondi.
    Autres espèces :
    Exochorda giraldii  Hesse, Exochorde de Giraldi*, un hybride 'naturel' issu de croisement à partir de Exochorda racemosa , originaire du nord de la Chine (province du Shaanxi) au port érigé légèrement arqué, les tiges, les feuilles et les nervures sont légèrement rougeâtre, floraison est légèrement parfumée.
    Exochorda korolkowii   Lavallée, originaire d'Asie centrale (Turkestan), c'est le plus grand du genre environ 4 m de haut voir un peu plus, c'est le moins florifère.
    Exochorda racemosa  (Lindl.) Rehder, donné pour synonyme de Exochorda grandiflora  (Hook.) Schneid., originaire du nord de la Chine au port dressé il ne fait guère plus de 3 m de haut la ramure est arquée.
    Exochorda serratifolia S. Moore, originaire de Corée et de Manchourie au port buissonnant environ 2 m de haut, le feuillage elliptique est légèrement dentelé, il a un aspect gaufré. Deux sous-espèces, Exochorda serratifolia var. polytricha  C. S. Zhu (1994) et Exochorda serratifolia var. oligantha  Nakai.

    Annotations :
    *Lindley, John Lindley (1799-1865) botaniste britannique qui fut l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge et l'assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur (RHS). Spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction. Abréviation botanique officielle Lindl.
    * Giraldi missionnaire-botaniste collecteur italien Giuseppe Giraldi (1848-1901) qui séjourne en Chine entre 1890 et 1895 dans la province du Shaanxi (Shensi) et environ 69 espèces principalement originaires d'Asie lui ont été dédiées comme un Callicarpa ou un Lonicera grimpant et persistant.
    nmauric © 17.06. 2000 ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Exochorda giraldii fin mars

un compteur pour votre site