Poncirus trifoliatus  - Poncire trifolié, Citron épineux
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Poncirus trifolié plus rarement Poncire trifolié, Citronnier épineux, Citron du nord, Oranger trifolié, nommé par les anglophones 'Trifoliate orange' ou 'Golden apple'
    Nom latin : Citrus trifoliata  L.*, synonymes Poncirus trifoliatus  Raf.*, Limonia triacantha  DC.*, Limonia trifolia  Burm. f., Limonia trifoliata  L., Triphasia aurantiola  Lour.; TTriphasia trifolia  Wils.; Triphasia trifoliata  DC.
    famille : Rutaceae.
    catégorie : arbuste.
    port : étalé, branches couvertes de larges épines crochues.
    feuillage : caduc ou semi-persistant sous climat doux, vert clair à vert foncé, aromatique et brillant. Feuilles trifoliées.
    floraison : fin de l'hiver à début du printemps (dés la mi-janvier) solitaire, parfumée à 5 pétales et 20 étamines.
    fruits : petites hespérides (poncires , nom féminin) vertes (virant au jaune-orangé à maturité) d'environ 5 cm de diamètre, donné pour être non comestible car la peau est très amère elle provoquerai des désordres intestinaux, le zeste (écorce) est velouté comme la suédine.
    Des essais de confitures ont été faits.
    couleur : blanc à l'intérieur et violacé à l'extérieur.
    croissance : rapide.
    hauteur : 2 m et plus.
    plantation : au printemps.
    multiplication : semis de graines fraîches, boutures et par marcottage.
    sol : tous y compris le calcaire, surtout bien drainé.
    emplacement : plein soleil.
    zone : 7 - 10, jusqu'à -20°.
    origine : Chine septentrionale et Japon.
    NB : son nom Poncirus vient du vieux français en pays d'oc 'poncire' qui est la contraction de Pomme de Syrie (appelée aussi Pomme de Médée) ou pomme de cire les avis sont partagés, nom que l'on donnait autrefois au cédrat.
    Aujourd'hui, il sert de porte-greffe à diverses variétés d'agrumes car il offre une excellente résistance à de nombreuses maladies ou virus spécifiques aux agrumes notamment Citrus tristeza closterovirus, contre lequel il possèderait un locus de résistance. Il a aussi été sélectionné pour son excellente résistance au froid et de plus il supporte très bien les terre acides.
    Ce genre ne comprend que deux espèces originaires d'Asie, on commence à les introduire dans les jardins comme plante ornementale pour leur allure particulière, leur floraison parfumée précoce et pour les fruits décoratifs qui persistent longtemps en place.
    Parmi les cultivars citons :
    - Poncirus trifoliata  'Flying Dragon' appelé aussi Hiryu, Poncirus monstrosa , une obtention des États-Unis suite à une mutation, de plus petite taille avec des ramifications vrillées, tordues. Il est utilisé comme porte-greffe pour donner des agrumes nanifiés, qui permettent d'augmenter le nombre de pieds à l'hectare et leur petite taille offre une meilleure résistance aux vents.
    Pour les greffes les méthodes utilisées sont la greffe "oeil" et la greffe "baguette". Il existe d'autres porte-greffes tels que le Bigaradier, le Citrange Cariso, le Citron rouge ou Volcamériana.
    Propriétés et utilisations :
    La pulpe du Poncirus contient des flavonoïdes, comme la naringine, la diosmine, l'hespéridine et la poncirine qui sont des composés amers que l'on retrouve aussi dans la peau ou les pépins des autres agrumes.
    Des études cliniques sont effectuées sur la poncirine, qui est testée sur la bactérie de l'helicobacter pylori, une bactérie qui se transmet par voie orale et qui provoque diverses maladies de l'estomac comme les ulcères gastro-duodénaux ou les cancers gastriques. Elle aurait un effet inhibiteur sur la croissance de cette bactérie.
    Autre espèce
    Poncirus polyandra  S.Q. Ding , X.N. Zhang , Z.R. Bao & M.Q. Liang, synonyme de Citrus polytrifolia  Govaerts, Citrus polyandre, originaire d'Asie septentrionale (Chine et Corée), caduc ou semi-persistant à fruits orange.
    Autres espèces ou variétés présentes dans L'Encyclopédie :
    Citrus australasica  F.Muell., anciennement Microcitrus australasica , Citron caviar, consulter sa fiche.
    Citrus bigardia  Loisel. , Bigaradier, Oranger-amer, consulter sa fiche.
    Citrus limon  (L.) Burm. f, Citronnier, Limonier des Anglais, consulter sa fiche.
    Citrus grandis  Osbeck, Pamplemoussier, consulter sa fiche.
    Fortunella margarita  (Lour) Swingle, Kumquat , consulter sa fiche.
    Citrus sinensis  (L.) Osbeck, Oranger, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *DC., abréviation botanique pour Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), botaniste et docteur en médecin suisse, qui occupe en 1880 la chaire de botanique à la Faculté de Médecine de Montpellier, on lui doit une nouvelle classification des espèces expliquées dans 'La théorie élémentaire de la botanique (1813), ainsi que les 7 volumes du 'Prodomus systematis naturalis regni vegetablilis' (1824-1841) où sont décrites 60 000 espèces doublant ainsi les familles. Des ouvrages achevés par son frère et son petit-fils avec 80 000 plantes décrites. Auteur de 'Plantarum Succulentarum' (1799) ou l'histoire des plantes grasses et 'la Théorie élémentaire de la botanique' (1813). Il s'intéresse aux propriétés médicinales des plantes.
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    *Raf., abréviation botanique pour l'excentrique naturaliste, linguiste et archéologue autodidacte français Constantine Samuel Rafinesque-Schmaltz (1783-1840) qui dès 1802, séjourne et travaille en Amérique, auteur de nombreux canulars.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Poncirus trifoliata

un compteur pour votre site