Hippeastrum papilio - Amaryllis papillon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Luca Bove ©
    Nom commun : Amaryllis orchidée, Amaryllis papillon, nommé par les anglophones 'Butterfly amaryllis'.
    Nom latin : Hippeastrum papilio  (Ravenna) Van Scheepen, (Amaryllis papilio  Ravenna)
    famille : Amaryllidaceae ; Tribu : Hippeastreae.
    catégorie : bulbeuse à gros bulbe tuniqué marron d’environ 12 cm de diamètre..
    port : longues feuilles érigées puis retombantes.
    feuillage : permanent (persistant). Se renouvelle entièrement en août. Feuilles sur deux rangs en gouttières arquées longues de 70 cm. Elles apparaissent en août, donnant une plante majestueuse puis elles ont tendance à s’affaisser avant de sécher en août suivant.
    floraison : brève, en hiver (janvier à mars). N'accepte de fleurir qu'à une période précise de l'année. Que deux fleurs par hampe, mais les gros bulbes donnent deux ou trois hampes.
    couleur : vert pomme strié de rouge bordeaux.
    croissance : moyennement rapide.
    hauteur : 0.60 m.
    origine : sud-est du Brésil. L'espèce avait été publiée à partir de bulbes ramenés en 1967 par le Dr C.G. Ruppel d'un jardin brésilien.
    Elle n'a été vue que récemment dans la nature (F. Meyer), poussant sur de grands arbres forestiers (avec sur le sol de petits exemplaires manquant de lumière), étant alors en graine elle ne sera identifiée qu'au milieu des années 1990.
    Il s'agit donc d'une espèce épiphyte.
    plantation : enterrer à moitié les petits bulbes du commerce dès qu’ils sont disponibles au printemps. Ne fleuri pas la première année.
    multiplication :séparation des rejets juste avant l’émergence du nouveau feuillage. Semis, mais l'unique clone du commerce parait auto-stérile.
    sol : humifère, drainé, toujours humide.
    emplacement : Potée à l'intérieur en emplacement lumineux, par exemple fenêtre à l’ouest ; serre mi-ombragée.
    zone : 10 - (9 ?).
    entretien : rempoter si le bulbe est trop à l’étroit. Poursuivre les arrosages en hiver en les diminuant seulement et en maintenant les plantes plus au frais.
    NB : son nom Hippeastrum vient du grec et signifie étoile du chevalier, il lui a été donné par le révérend William Herbert* en 1821 qui l'utilise pour la première fois pour décrire la première espèce du genre, l'Hippeastrum reginae.
    Ce genre est bien connu pour ses hybrides à végétation saisonnière. Il comprend en fait de nombreuses espèces sauvages parmi lesquelles la moitié ont un feuillage permanent. - Hippeastrum papilio  est une des plus vigoureuses de celles-ci et la seule disponible. Attention, toutes les plantes de cette famille sont toxiques.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Hippeastrum x hortorum  connu sous le nom d'Amaryllis des fleuristes, consulter sa fiche
    - Hippeastrum reticulatum  Herb., Amaryllis réticulé, consulter sa fiche
    - Cyrtanthus elatus, Amaryllis pourpre,conculter sa fiche.

    Dans l'abécédaire consulter la liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie.
    Annotations :
    *William Herbert (1778 – 1847), comte de Carnarvon, est un juriste pasteur gallois passionné de botanique, spécialiste des Amaryllidaceae, hybrideur de talent à qui l'on doit un ouvrage 'Amaryllidaceae; preceded by An attempt to arrange the monocotyledonous orders; and followed by a Treatise on cross-bred vegetables". Ed. J. Ridgway and sons (London 1837), à consulter en ligne à la BnF Gallica en réactualisant le lien (touche F5).
    Robert Sweet lui dédié un petit genre de quelques bulbeuses bleues ou violettes, Herbertia  (Iridaceae) originaire de l'Amérique du sud et sud-est des États-Unis. Abréviation botanique officielle Herb.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur gratuit