Rhoicissus rhomboidea - Vigne du Natal, Vigne Royale 
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Hamamatsu Suzuki©
    Nom commun : Vigne d'appartement, Vigne du Natal, Vigne Royale, Vigne rhomboïde, en afrikaner 'Bobbejaantou, Bimbriko's', nommé par les anglophones 'Oak Leaf Ivy, Grape Ivy' (Lierre à feuilles de chêne).
    Nom latin : Rhoicissus rhombifolia  E.Mey. ex Harv.*, synonymes Rhoicissus rhomboidea  (E. Mey. ex Harv.) Planch., n'a pas été retenu Cissus rhomboidea  E.Mey. ex Harv. et Cissus rhombifolia  Vahl.
    famille : Vitaceae.
    catégorie : arbuste ou petit arbre sarmenteux grimpeur à tiges volubiles pourvues de vrilles fourchues, jeunes rameaux cuivrés et pubescents.
    port : grimpant ou retombant, étalé en tous sens.
    feuillage : persistant, coriace, vert foncé, brillant à marge irrégulièrement dentée, au revers couvert de poils roux. Feuilles trifoliées rhomboïdes (en forme de losange). Les jeunes feuilles sont cuivrées.
    floraison : en été en cime mais sans intérêt ornemental.
    couleur : vert crème à verdâtre.
    fruits : comestibles, parfois petites baies ovoïdes (10 mm) rouge pourpré à noirâtre à reflets bleutés à maturité demeurant longtemps en place convoitées par les oiseaux et les petits mammifères .
    Voir détails (Flore du Zimbabwe).
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 6 m en tout sens, dans son milieu naturel peut atteindre 20 m de haut pour grimper à la cime de la canopée.
    plantation : à l'intérieur toute l'année, à l'extérieur sous climat approprié au printemps.
    multiplication : par bouturage au printemps ou au début de l'automne, de portion de tiges (10 à 15cm) avec un écusson d'écorce, planter 4 à 5 tiges ensemble dans un mélange sable + tourbe sous châssis (ou sac plastique transparent perforé), arroser. L'enracinement est assez rapide, compter ± 8 semaines, n'oubliez pas par la suite de pincer de temps en temps les jeunes pousses pour favoriser la ramification.
    sol : normal, drainé, pas trop sec, pour une culture en pot un mélange de terre de jardin, terre de bruyère, et terreau de feuilles. Si nécessaire, le rempotage s'effectue au printemps, aussi non faire un surfaçage avec un bon terreau de feuilles.
    emplacement : ombre, mi-ombre lumineuse, supporte le plein soleil quelques heures dans la journée.
    zone : 10 - 12, minima en hiver 12°C.
    origine : dans les forêts de l'Afrique australe présent au Mozambique, Zimbabwe, Swaziland, en Afrique du sud au KwaZulu-Natal et à l'est de la péninsule du Cap.
    entretien : durant la période de croissance (printemps, été), l'arrosage doit être copieux mais il faut laisser sécher le substrat entre deux arrosages, durant cette période effectuer un apport d'engrais pour plantes vertes tout les 3 semaines, toujours sur un substrat humide. Durant l'hiver, si la température ambiante est basse réduire les arrosages.
    Pas d'angoisse, il a tendance a renouveler partiellement son feuillage tous les 6 mois, laissant des tiges dégarnies qui seront rabattues.
    Au printemps, on peut éventuellement rajeunir la plante en la rabattant sévèrement.
    Une petite douche tiède pour le dépoussiérer est bienvenue.
    maladies et parasites : peut subir les attaques de pucerons et cochenilles farineuses. Une atmosphère trop chaude et sèche, favorise la prolifération des araignées rouges.
    NB : son nom Rhoicissus  vient du grec 'rhoia', qui signifie grenade et du grec 'kissos' qui désigne le lierre, en latin 'cisso, cissus' et son nom spécifique rhombifolia  désigne des feuilles en forme de losange.
    Ce genre comprenait 42 noms d'espèces, après révision il ne comprend plus que 15 espèces et 14 synonymes ont été également retenus par The PlantList, certaines d'entre elles sont des plantes médicinales, 10 d'entre elles présentes en Afrique du sud.
    Sous climat approprié se cultive à l'extérieur palisser contre un mur, une treille, une clôture ou simplement dans de hautes potées ou des suspensions. Sans support la plante s'affaisse sur elle-même donnant un aspect encore plus compact.
    Elle est le plus souvent cultivée en 'plante d'appartement' ou dans une serre en situation lumineuse mais tamisée.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée zouloue, elle est réputée avoir des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes et ses tiges servent à confectionner des ligatures.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Cissus rhombifolia  'Ellen Danica', feuillage très découpée, anguleux rappelant un peu plus les feuilles de chêne, revers duveteux, les jeunes feuilles sont d'un vert acide, elle aurait une meilleur résistance au froid, photo haut de page.
    Autre espèce de Cissus  présente dans l'Encyclopédie :
    - Cissus tuberosa  Moc. & Sesse ex DC*, Cissus tubéreux, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Harv., abréviation botanique pour le physiologiste et botaniste irlandais William Henry Harvey (1811-1866) qui à partir de 1835, en compagnie de son frère, séjourne en Afrique du Sud, dans la province du Cap durant 6 à 7 ans il collecte et assiste son frère dans la fonction de trésorier colonial. En 1858, il publie 'The genera of South African plants' et en collaboration avec le botaniste allemand Otto Wilhelm Sonder participe à la rédaction des trois premiers volumes sur sept de 'Flora capensis' éditée de 1859 à 1933, on lui doit des ouvrages de référence sur les algues. En 1853, durant trois ans, il participe à des expéditions en Afrique du Sud, l'île de Ceylan, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, les îles Tonga, les Fidji et pour finir à Valparaiso (Chili). A son retour à Dublin, en 1856, il est nommé professeur de botanique, en charge de l'Herbier d'algues (TCD herbarium) du Trinity College, herbier de renommée internationale.
    *Planch., abréviation botanique du botaniste, médecin et professeur de science gangeois Jules Émile Planchon (1823 - 1888) qui au cours de sa carrière œuvra entre autre à Kew Garden, nommé en 1881 Directeur du Jardin des plantes de Montpellier, rendu célèbre par sa découverte sur la propagation du phylloxera venu d'Amérique qui s'attaquait aux vignobles français, la ville de Montpellier décida en 1910 que le petit jardin public (situé face à la gare) créé en 1858 par les frères célèbres architectes-paysagistes Denis et Eugène Bülhler, lui serait dédié, portant le nom de square Planchon, un petit jardin exotisme avec une fontaine, un majestueux Cèdre du Liban, un immense arbre aux quarante écus Ginkgo biloba qui aujourd'hui est bien mal en point et il me semble bien un Févier d'Amérique (Gleditsia triacanthos).
    nmauric© 29/02/00 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site