Podranea ricasoliana  - Bignone rose de Ricasoli
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Bignone rose, Podranea ricasoli, appelée localement 'Port St Johns-klimop', 'Port St Johns* creeper' nommée aussi par les anglophones 'John's Creeper', 'Pink Trumpet Vine'.
    Nom latin : Podranea ricasoliana  Sprague*, synonymes Tecoma ricasoliana  Tanfani, Tecoma mackenii  Hort.* ex W.Watson.
    famille : Bignoniaceae
    catégorie : arbuste semi-ligneux.
    port : grimpant, volubile.
    feuillage : persistant, semi-persistant ou caduc selon le climat, vert soutenu, brillant. Longues feuilles opposées, impari-pennées.
    floraison : fin été à automne, parfumée et nectarifère. En partie terminale sur les pousses de l'année longues grappes de fleurs en trompette à 5 lobes arrondis, 2 supérieures et 3 inférieurs, gorge hérissée de poils.
    couleur : rose
    fruits : longues capsules aplaties contenant des graines brunâtres plates ailées.
    hauteur : 2 - 4 m en tout sens
    plantation : à l'automne ou au printemps selon climat, préférence pour l'automne pour que son système racinaire s'installe avant la belle saison.
    multiplication : par semis ou par marcottage et prélèvement de rejets.
    sol : riche, frais et bien drainé.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 9 - 10, résistance : -5°C, ailleurs cultivée en serre chaude.
    origine : Afrique du Sud à l'est de la province du Cap et au Zimbabwe.
    entretien : à palisser, ne s'accroche pas seul. Après la floraison, tous les 3/4 ans, rabattre à 2 noeuds après les ramifications principales.
    NB : son nom Podranea  est l'anagramme de Pandorea  et son nom spécifique ricasoliana  lui a été donné peut être en souvenir du botaniste italien Simone Ricasoli qui oeuvrât à collecté dans les jardins toscans pour l'Erbario toscano qui fut rattaché à l'Herbarium Universitatis Senensis. C'est le nom d'une des grandes familles florentines jardin Ricasoli qui est un célèbre jardin irriguée à Udine ( province de Frioul-Vénétie julienne - nord-ouest de Trieste) où elle fut introduite dés 1900 dans les jardins d'acclimatation du sud de l'Europe sur la Riviera italienne, sur l'île d'Elbe et sur la Côte d'Azur et dans les serres de Kew Garden.
    Ce genre ne comprend que deux espèces.
    Podranea brycei  (N.E. Br.) Sprague, synonyme Tecoma brycei  N.E. Br. appelée localement Zimbabwe vine Queen of Sheba, originaire du Zimbabwe (Moshanaland), du Mozambique et du Malawi, arbuste grimpant semi-ligneux d'environ 10m de long, à fleurs rose-mauve, gorge griffée de carmin et de jaune.

    Annotations :
    *Sprague, abréviation botanique pour le botaniste- collecteur écossais Thomas Archibald Sprague (1877-1958), au sortir de ses études de 1898 à 1890, il participe à l’expédition du capitaine HW Dowding en Colombie et Venezuela, collectant de nouvelles plantes, son rapport préliminaire est consultable en ligne. À son retour, il travaille durant 20 ans au Royal Kew Botanical Garden, en charge des collections de Loranthaceae et Bignoniaceae dans Flora Capensis et Flora of Tropical Africa, puis par la suite en charge des collections américaines. Mais durant toute cette période il se passionne pour l'histoire de la botanique, la nomenclature et les anciennes plantes médicinales. Il est l'une des autorités mondiales sur la théorie et la pratique de ce dernier.
    En 1903, il est élu à la Société linnéenne de Londres.
    En 1913, il visite les îles Canaries, pour la première guerre mondiale il rejoint la batterie d'artillerie royale au Pendjab. En 1937, il est nommé directeur adjoint de Kew et reçoit cette même année la médaille commémorative du couronnement du Roi George VI du 12 mai 1937 (The King George VI Coronation Medal).
    Avec sa soeur également botaniste, ils font paraître des publications dans le journal de la Société linnéenne de Londres.
    ître des publications dans le journal de la Société linéenne.
    *Port St Johns, Port Saint Johns,une petite ville côtière en Afrique du Sud à l'est de la province du Cap, un joyau de cette côte sauvage.
    *Hort., abréviation de la nomenclature botanique qui vient du latin 'hortulanorum' qui signifie des jardiniers, qui désigne un horticulteur inconnu.
    nmauric©2000- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site