Akebia quinata  - Akébie à cinq feuilles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Akebia quinataNom commun : Akébie à 5 feuilles (5 folioles), Liane chocolat, Vigne chocolat, Raïane à cinq folioles, nommée en Chine 'san ye mu tong' ou 'mu tong ' par les anglophones 'Fiveleaf akebia' ou 'Chocolate vine'.
    Nom latin : Akebia quinata  ( Thunb. ex Houtt.* ) Decne. , synonyme Rajania quinata  Houtt.(Thunb.) Decne., Akebia micrantha  Nakai, Akebia quinata  var. polyphylla  Nakai, Akebia quinata  var. yiehii  W. C. Cheng., Akebia sempervirens  Nakai
    famille : Lardizabalaceae.
    catégorie : arbuste grimpant dioïque.
    port : grimpant (volubile, à tiges ligneuses).
    feuillage : caduc ou semi-persistant sous climat doux, coriace, vert clair. Feuilles alternes, composées à 5 folioles obovales-elliptiques.
    floraison : au printemps (avril-mai selon climat), en grappes parfumées (odeur vanille) nectarifères. Ombelles axillaires (± 11cm) de petites fleurs (± 2,5 cm) à 3 pétales larges obovales, 6 étamines, calice à 3 sépales, pétiole filiforme.
    couleur : calice rose-lilas, pétales violet intense à pourpre.
    fruits : sous climat chaud, sur les sujets femelles, fruits (5 à 8 cm) comestibles en forme de concombre d'un mauve lilas à brun violacé, contenant une pulpe blanche légèrement translucide enveloppant des graines d'un noir brillant; photo frutification de Akebia trifoliata .
    croissance : moyenne à rapide.
    hauteur : 6 à 10 m.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : division de rhizomes, bouturage (l'été) ou semis.
    sol : fertile, bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 5 - 9, tolère aisément -15°C.
    origine : lisières de bois de feuillus, fossés et berges de l'Asie du sud-est tempérée, à l'est de la Chine, depuis la mer de Chine dans les provinces du Shandong, Jiangsu et Anhui, Zhejiang, Fujian, Nord Jiangxi, est du Hunan et de l'Hubei, Hénan plus à l'ouest au Séchouan jusqu'à 1500 m d'altitude, Corée du Sud, Corée du Nord et Séchouan,dans l'archipel du Japon dans les principales îles de Honshu, Kyushu et Shikoku, naturalisé dans de nombreux pays, consulter la carte de la Chine.
    entretien : palisser sur un support vertical. Supporte assez mal la taille.
    NB : Son nom Akebia  vient du japonais 'akébi' mot qui désigne le genre et son nom spécifique quinata  adjectif latin qui signifie par cinq faisant référence aux folioles évidemment, donc Akébie à 5 folioles et non feuilles.
    Ce genre ne comprend que 4 espèces de grimpantes, certains en comptent 5.
    Akebia pentaphylla  (Mak.) Mak., issue de croisements entre Akebia trifoliata  et Akebia quinata .
    Akebia quinata  'Alba' se distingue par une floraison parfumée d'un blanc crème, étamines roses à rose mauve.
    L'autre espèce :
    Akebia trifoliata  (Thunb.) Koidz., Akébie à trois feuilles, nommée par les anglophones 'Three-leafed Akebia' ou 'Chocolate Vine', originaire de Chine et du Japon, caduc ou semi-persistante, environ 9 m en tout sens, feuilles trilobées, floraison non parfumée brun violet, long fruit (15 cm) sur les sujets femelles, voir photo du bas.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise, l'écorce et les racines prescrites en décoction sont réputées pour leurs propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, dépuratives et diurétiques, auprès des femmes reconnues pour être un excellent galactagogue.
    En Chine, les jeunes feuilles séchées sont utilisées comme le thé, et les jeunes poussent sont consommées cuites, crues en salade ou après macération dans le sel; en Corée, les fruits comestibles entrent dans la confection d'un vin.

    Consulter également la liste des autres plantes grimpantes.

    Annotations :
    *Thunb., abréviation botanique pour le botaniste, naturaliste explorateur suédois Carl Peter Thunberg (1743- 1822), à qui l'on doit la publication de Flora japonica en 1784, suivie de Flora capensis (1807-1812); un genre riche de 200 espèces lui a été dédié Thunbergia et 261 espèces et sous-espèces sous la forme thunbergii.
    * Houtt., abréviation botanique pour le médecin, naturaliste et botaniste néerlandais Maarten Houttuyn (Martinus) (1720-1798) auteur du monumentale et célèbre ouvrage sur l'histoire naturelle fondée sur la systématique de Linné , 'Natuurlijke Historie de uitvoerige beschrijving der dieren, planten en mineraalen, volgens het samenstel van de Heer Linné' en 37 volumes édité à partir de 1761 jusqu'en 1785.
    *Decne., abréviation botanique pour le botaniste franco-belge Joseph Decaisne (1807-1882), auteur du 'Le Manuel de l'Amateur des Jardins' en collaboration avec le biologiste français Charles Victor Naudin (1815-1899), un traité général d'horticulture en 4 volumes (1862-1874 éditeur Firmin-Didot frères - Paris), participe à une revue Horticole. Olivera Nowak & nmauric© 21.04.2001 & nmauric - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site