Brassavola nodosa 
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    N.J. von Jacquin
    Nom latin : Brassavola nodosa (L) Lindl , synonyme Epidendrum nodosum. L
    famille : Orchidaceae sous-famille Epidendroideae, tribu Epipendreae, sous-tribu Laeliinae
    Illustration planche 213 de N.J. von Jacquin,Selectarum stirpium Americanarum historia 1839, contributed by Biblioteca Nacional de Colombia], p. 109
    catégorie : vivace épiphyte
    port : érigé ou pendant
    floraison : dépend de la variété. Dure quelques semaines, parfum
    fleurs : solitaires ou en grappes, le plus souvent pendantes.
    parfum : ce sont des orchidées très parfumées en fin de journée et pendant la nuit.
    couleur : blanc à verdâtre
    hauteur moyenne : 0.3 à 0.45 m
    rempotage : tous les deux ans, à la mi-avril
    multiplication : par division du rhyzome, mais cette opération est délicate.
    origine : Amérique du Sud,Antilles
    commentaire : la culture des brassavola est la même que celle des cattleya dont ils sont très proches.
    Ce fut la première orchidée tropicale à être introduite en Europe.
    zone : 12.

    Le Monde des Orchidées :
    Anatomie et glossaire des orchidées, lire la suite.
    Comment bien choisir une orchidée, lire la suite.
    Les erreurs les plus fréquentes dans leur entretien, maladies et parasites, lire la suite.
    La fécondation d'une fleur de vanillier, lire la suite.
    Le rempotage des orchidées, lire la suite.
    Les différentes espèces d'ordichées cultivées, et quelques sauvages, consulter la liste s'ouvre dans un pop-up.

    Annotations :
    *Lindl. , abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    Spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    - Nathalie Sizabuire© 06/03/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

un compteur pour votre site