Calanthe 
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Sarah Anne Drake*
    Nom latin : Calanthe discolor  Lindl.*
    famille : orchidaceae, sous famille Epidendroideae, Tribu Arethuseae, sous-tribu Bletiinae
    Illustration, planche 55 de Drake dans Edwards’s Botanical Register, vol. 26(1840) catégorie : vivace terrestre, parfois épiphyte
    floraison : peut durer plusieurs mois
    fleurs : en grappes, labelle trilobé
    couleur : rose à blanc
    hauteur moyenne : les inflorescences peuvent atteindre 1 m
    rempotage : tous les ans, lorsque les nouveaux pseudobulbes font 5 cm (le mois varie s'il s'agit d'une éspèce caduque ou persistante.
    multiplication : par division des pseudobulbes, au printemps. Un pseudobulbe par pot suffit alors.
    sol : tourbe, terreau de feuilles, écorce de pin.
    exposition : lumière assez vive, cependant éviter le soleil direct qui brûlerait le feuillage.
    arrosages : 2 fois par semaine pendant la criossance, tous les 10 jours en hiver.
    engrais : Il est inutile d'apporter de l'engrais si le substrat contient du terreau, sinon en donner à la plante tous les 15 jours.
    entretien : Vaporiser tous les jours la surface du substrat, mais pas les feuilles. Une fois fanée,mettre la plante dans une pièce fraîche (autour de 12°C)
    origine : Asie, Inde, l'île de Ceylan, sud de la Chine, Taïwan, Madagascar, Polynésie.
    zone : 11.
    commentaire : Il est important de se renseigner sur les exigences en température de la plante qu'on achète.
    En effet, il existe des calanthe de serre friode ou de serre chaude.
    Hiverner les espèces caduques à 10°C et au sec pendant 3 semaines.
    Pour les espèces persistantes, un semi-repos à15°C leur conviendra très bien.
    Il vaut mieux cultiver ce genre dans une coupe,les racines se développant essentiellement en surface.

    Le Monde des Orchidées :
    Anatomie et glossaire des orchidées, lire la suite.
    Comment bien choisir une orchidée, lire la suite.
    Les erreurs les plus fréquentes dans leur entretien, maladies et parasites, lire la suite.
    La fécondation d'une fleur de vanillier, lire la suite.
    Le rempotage des orchidées, lire la suite.
    Les différentes espèces d'ordichées cultivées, et quelques sauvages, consulter la liste s'ouvre dans un pop-up.

    Annotations
    *Lindl. , abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    Spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    *Sarah Anne Drake (1803–1857), illustratrice anglaise spécialiste des orchidées, son talent a été rapidement reconnu par Lindley et elle illustre son Sertum Orchidaceum', pour James Batemen elle illustre 'The Orchidaceae of Mexico and Guatemala' (1837-1843), d'ailleurs un genre australien lui a été dédié Drakaea. Rien que pour le The Botanical Register entre 1815 et 1847, elle réalise plus de 1100 planches d'illustration, lire article du Jardin botanique de Kew.
    - Nathalie Sizabuire© 06/03/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site