Achillea millefolium - Achillée millefeuille
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Medical Botany 1832
    Nom commun : Achillée millefeuille, Millefeuilles, Herbe-aux-charpentiers, Herbe aux coupures, Herbe à la coupure, Herbe-au-soldat, Herbe militaire, Herbe à dindes, Saigne-nez, nommée par les anglophones 'Common Yarrow'.
    Nom latin : Achillea millefolium  L.*, synonyes Achillea albida  Willd., Achillea ambigua  Boiss., Achillea ambigua  Pollini, Achillea anethifolia  Fisch. ex Herder, Achillea angustissima  Rydb., Achillea arenicola  A.Heller, Achillea bicolor  Wender., Achillea borealis  Bong., Achillea californica  Pollard, Achillea compacta  Lam., etc.., The Plant List
    Illustration planche 15 dans 'Medical Botany' de W.Woodville, W.J. Hooker, G.Spratt, édition 3, vol. 1 (1832), contributed by the Missouri Botanical Garden, U.S.A.
    famille : Asteraceae.
    catégorie : vivace herbacée à rhizome et tiges anguleuses et pubescentes.
    port : touffe dressée.
    feuillage : caduc, vert moyen, aromatique pubescent sur les deux faces d'aspect plumeux. Feuilles embrassantes, alternes très allongées et découpées en fines lanières courtes.
    tiges : non ramifiées, cannelées et velues, odeur camphrée.
    floraison : longue de l'été à l'automne (juin à novembre, selon climat), au parfum musqué. Corymbe concave composée de nombreux capitules (5 à 8 mm) à fleurons tubulaires cernés de ligules, en dessous involucre de bractées vertes et poilues.
    couleur : blanc pour l'espèce type ou rosé à l'extérieur et blanc-jaune à l'intérieur ou violet-lilas ou rouge, rouge terracotta ou jaune.
    fruits : akènes ovales.
    hauteur : 0.15 à 1 m.
    emplacement : soleil ou mi-ombre légère.
    zone : 3 - 10, parfaitement adaptée à la sécheresse.
    origine : dans les près, les fossés, bord des chemins et lisière de bois de l'Eurasie tempérée.
    entretien : couper les bouquets de fleurs fanées, pour prolonger la floraison.
    NB : Elle porte le nom d'Achillée en l'honneur d'Achille, héros de la mythologie grecque qui durant la guerre de Troie l'utilisait pour soigner les soldats. Dans le langage des fleurs, c'est d'ailleurs le symbole de la guerre. Ce genre comprend quatre vingt cinq espèces au feuillage aromatique, majoritairement, originaires de l'Europe et de l'Asie tempérée et quelques espèces d'Amérique du Nord.
    L'espèce type est souvent considérée comme une mauvaise herbe envahissante.
    Propriétés et utilisations :
    Attention son suc peut provoquer des réactions inflammatoires sur certains épidermes sensibles, avec des réactions au soleil; mais sa feuille aromatique à saveur un peu amère, peut-être utilisée pour parfumer les salades.
    L'achillée millefeuille est réputée pour ses propriétés médicinales, hémostatiques et cicatrisantes; ses feuilles favorisent la cicatrisation des coupures, fréquentes chez les charpentiers, d'où son nom commun d'herbe aux charpentiers, herbe au soldat, etc..
    Ses fleurs ont une action tonique, stimulante, antispasmodique, elles sont prescrites pour traiter chez la femme les douleurs abdominales et pelviennes et les troubles liés au syndrome prémenstruel.
    Elle contient un peu de furocoumarine, donne une huile essentielle.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Achillea filipendulina  Lam, synonyme Achillea eupatorium , Achillée eupatoire, consulter sa fiche.
    Achillea odorata  L., Achillée odorante, consulter sa fiche.
    Achillea ptarmica  , Achillée sternutoire, consulter sa fiche.
    Achillea tomentosa  L., Achillée tomenteuse, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    - Diane Nadeau et nmauric© 28/02/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site