Gomphocarpus fruticosus  - Faux cotonnier, Petite ouate
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    illustration Siro Kurita
    Nom commun : Faux-cotonnier*, Gomphocarpe à fruits, nommé sous les Tropiques 'Arghel', 'Ouatier marron', Petite ouate', en malgache 'Fanori' ou 'Fandemy' et par les anglophones 'Wild cotton', 'Cotton ou 'Duck bush', 'Cape cotton', 'Milk weed', en Éthiopie 'Haazmalaa'.
    Nom latin : Gomphocarpus fruticosus  ( L. ) Spreng., synonymes Gomphocarpus fruticosus  (L.) W.T.Aiton, Asclepias fruticosa  L., Asclepias salicifolia  Salisb.
    famille : Asclepiadaceae.
    catégorie : vivace ou sous-arbrisseau à enracinement dense et profond, tiges ligneuses contenant un latex toxique.
    feuillage : caduc, épais, vert clair. Étroites feuilles (12 à 14,5cm) sessiles, opposées, lancéolées à marge pourprée et nervures plus claires et fortement marquées.
    port : ramifié, dressé. .
    feuillage :persistant, vert clair à nervure médiane plus claire fortement parquée. Feuilles opposées, étroites, lancéolées.
    floraison : fin printemps à début été nectarifère. Corymbes pendantes de 5 à 10 petites fleurs étoilées bisexuées.
    couleur : blanc à blanc crème et mauve.
    fruits : follicule ovoïde hérissé de pointes piquantes contenant de nombreuses graines plates toxiques pourvues de longues aigrettes soyeuses dispersées par le vent, Illustration Hortus Romanus juxta Systema Tournefortianum, vol. 1: t. 37 (1783-1816) Giorgio Bonelli.
    croissance : rapide.
    hauteur : 1 à 1.50 m.
    plantation : au printemps ou automne selon climat.
    multiplication : semis, bouture de racines au printemps.
    sol : indifférent surtout bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 9 - 10. Parfaitement adapté à la sécheresse.
    origine : Afrique australe, Éthiopie et l'Afrique du sud principalement dans les friches et terres incultes, largement naturalisée à travers le monde, notamment en Polynésie française (dont Marquises), aux Antilles françaises et néerlandaises, ainsi qu'à l'ouest de l'Australie où il est considéré comme un alien. Présente à Madagascar.
    entretien : aucun. Une fois bien installé, il peut comme les autres du genre devenir envahissant.
    NB : Son nom Gomphocarpus  vient du grec 'gomphos' qui désigne une cheville ou un clou et de 'karpos' qui désigne le fruit et son nom spécifique fruticosus  signifie à fruits.
    Le genre comprend entre 30 et 50 espèces selon les botanistes, toutes originaires de l'Afrique australe (10 endémiques), de l'Afrique de l'est (dont Éthiopie - Abyssinie) et de la Péninsule arabique.
    Propriétés et utilisations :
    Localement le feuillage séché est fumé en lieu est place au tabac, les fruits sont utilisés dans le confection de bouquets secs et leurs soies sont utilisées comme la ouate pour le rembourrage.
    Dans la pharmacopée traditionnelle africaine et malgache, le feuillage aux propriétés fébrifuge (écorce aussi), anti-histaminique, anti névralgique et sédative est prescrite pour traiter la tuberculose, les céphalées, les troubles psychiques et comme vomitif pour les troubles biliaires et traiter l'hépatite.
    illustration Giorgio Bonelli
    Le suc laiteux est appliqué sur les plaies, les feuilles fraîches en cataplasme pour traiter les céphalées.
    Gomphocarpus  contient dans son ensemble des hétérosides (afroside, gomphoside, uzarine) qui ont des propriétés cardiotoniques. Les racines ont des propriétés stomachiques.
    Autres espèces :
    Gomphocarpus physocarpus  E.Mey., synonyme Asclepias physocarpa  (E.May) Schlecht., Faux cotonnier ballon, Gomphocarpe physocarpe nommé par les anglophone 'Balloon cottonbush, bladderbush' ou 'balloon plant', originaire d'Afrique australe, arbuste d'environ 1 à 1,50m de haut, à l'élégante corymbe pendante de petite fleurs blanches cultivé dans nos jardins sous climat doux.
    Autres espèces d'asclepiades présentes dans l'Encyclopédie :
    Asclepias cornuti  Decne., synonyme Asclepias syriaca  L. Asclépiade à ouate, Asclépiade cornue, Herbe aux perruches, Herbe à perruche, Herbe à ouate, consulter sa fiche.
    Asclepias curassavica  , synonyme Asclepias curassavica  Blanco, appelée Asclépiade de Curaçao, consulter sa fiche.
    Asclepias tuberosa  L., appelée Asclépiade tubéreuse, consulter sa fiche.
    Consulter la liste des plantes nectarifères visitées par les papillons, la liste s'affiche dans la colonne à droite.
    Annotations:
    *Cotonnier ou Gossypium herbaceum  L., consulter sa fiche.
    - nmauric ©11.10.2000® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site