Lupinus x russellii  - Lupin de Russell
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Lupin Hybrides de Russell, nommé par les anglophones 'Russell lupine'.
    Nom latin : Lupinus x russellii  Hort.
    famille : Fabaceae.
    catégorie : vivace calcifuge à longue racine charnue pivotante et racinelles latérales.
    port : érigé, ramifié, dense et buissonnante.
    feuillage : caduc, vert franc, feuilles composées, digitées, alternes aux folioles obovales rayonnant autour du pétiole.
    floraison : longue de la fin printemps ou en été selon variété. Inflorescences en grappes coniques de fleurs papilionacées, bisexuées, ayant un petit calice et un court pédicelle pubescent. Les fleurs s'ouvrent de bas en haut.
    couleur : blanc, dans les tons de rose, rouge, pourpre, orange, jaune, bleu et violet, unis ou bicolores.
    fruits : gousses déhicentes dressées, contenant des graines amères et toxiques en raison de leur teneur en alcaloïdes, principalement de la lupunine et de spartéine* qui serait nettement plus toxique, en cas d'ingestion elles peuvent provoquer des troubles digestifs.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.6 à 1.20m selon variété.
    plantation : à l'automne ou printemps mais en fait en toute saison à condition de les arroser régulièrement. Bien choisir son emplacement il n'aime pas être déplacé, donc pas de repiquage.
    multiplication : par semis en place à l'automne ou courant avril-juin à 3 à 4 cm de profondeur tous les 30 à 40cm de distance, par semis à chaud au début du printemps par poquet de 3 à 5 graines les avoir tremper dans de l'eau tiède durant 1 nuit, attention à la la fonte des semis. Levée entre 18 à 21 jours, lorsque les plants ont 3 ou 4 feuilles ne laisser que le plus vigoureux; par division des touffes à l'automne en prenant soin de les rabattre, ou par boutures basales en début de printemps.
    sol : neutre ou légèrement acide, de préférence léger mais même lourd et argileux si bien drainé, un peu fertile, légèrement sec ou frais ou humide. Les lupins ne supportent ni les sols calcaires, ni les fumiers azotés
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 3 - 9 tolère aisément - 25°C, prédilection pour les régions aux été secs et aux hivers doux et humides parfaitement adapté au .
    entretien : supprimer les fleurs fanées pour prolonger la floraison sur les ramifications latérales, laisser monter les derniers épis pour collecter les graines, rabattre les tiges avant l'hiver.
    maladies et parasites : les jeunes pousses sont convoitées par les limaces et les escargots; peut être sujet aux pucerons comme les autres espèces au mildiou.
    NB : Son nom Lupinus  vient du mot latin 'lupus' qui désigne le loup, du fait de l'amertume des graines et/ou la fausse croyance que ces plantes détruisaient la fertilité des sols alors qu'il contribue à les fertiliser, cela est du à la présence de nodosités sur son système racinaire, developper par des bactéries (Rhizobium lupini ) qui ont la propriété de fixer l'azote dans le sol, comme pour l'ensemble des légumineuses .
    Ce genre comprend deux cents espèces d'annuelles, de vivaces arbustives, de sous-arbrisseaux ou arbustes persistants ou semi-persistants, originaires majoritairement des Amériques (dans les Montagnes Rocheuses et dans la Cordillère des Andes), une douzaine d'espèces de l'Europe méridionale, du Moyen-Orient, du Proche-Orient et 2 ou trois sur les hauts plateaux en Afrique tropicale.
    Les variétés de lupins annuels ont tendance à fleurir plus tardivement que les vivaces, tous sont d'excellentes fleurs à couper.
    Le lupin de Russell à sa place dans les jardins dans les plates-bandes, en arrière-plan dans les massifs, il est conseillé de le remplacer tous les 3 ou 4 ans.
    Les lupins nord-américains sont cultivées pour leurs épis de fleurs ornementales et parfumées, ils furent introduits en Angleterre dans le courant de 1826, à partir de 1913, avec quelques semences de lupins en provenance des 4 coins du monde, Georges Russell (1857-1951) un jardinier du Yorkshire (nord de l'Angleterre) passionné du genre, passa plus d'une vingtaine d'années à semer, laissant la pollinisation aux bourdons, ne sélectionnant que les meilleures variétés, améliorant aux cours des ans ses hybrides tout en refusant de les commercialiser. Un pépinièriste Jimmy Baker (pépinières Baker, Wolverhampton, England) fini par obtenir en 1936, le droit de les semer et de les diffuser mais Russell en assura une sélection drastique avant la commercialisation des premières semences en 1937 et la même année une présentation à la RHS. De nos jourss ses sélections.
    Parmi les plus connus des hybrides de Russell, citons :
    Lupinus x russellii  'La Châtelaine', rose, étendard blanc.
    Lupinus x russellii  'La Demoiselle', blanc crème.
    Lupinus x russellii  'Le Chandelier', jaune, étendard jaune d'or.
    Lupinus x russellii  'Le Gentilhomme', bleu, étendard blanc.
    Lupinus x russellii  'Les Pages', rouge carmin.
    Lupinus x russellii  'Mixed Colors', mélange dans divers tons.
    Lupinus x russellii  'Mon château', rouge.
    Lupinus x russellii  'My Castle', rouge pourpré.
    Lupinus x russellii  'Noble Maiden' blanc ivoire.
    Lupinus x russellii  'Polar Princess', blanc crème, étendard jaune à jaune verdâtre.
    Lupinus x russellii  'The Governor', primé par la RHS pour son superbe bleu outremer.
    Lupinus x russellii  'Troop the Colour', éclatant rouge vif, étendard blanc.
    Autres espèces cultivées :
    Lupinus albus  L. Lupin blanc, Lupin d'Egypte, originaire du sud-est de l’Europe, au Proche-Orient et au Moyen-Orient, 80 à 150 cm, feuilles à 5-7 folioles. C'est un lupin doux cultivé depuis l'Antiquité comme engrais vert et plante fourragère et ses graines (tramousses, tremossos, lupins, lupinis, chochos) sont consommées après trempage dans plusieurs eaux pour éliminer les alcaloïdes amers et toxiques, avant cuisson (1 à 2h) puis conservées dans une saumure, comme pour les olives, se consomment à l'apéritif en prenant soin d'ôter la fine peau qui est indigeste, lorsqu'elles sont bien lavées, un goût de noisette. Elles sont aussi juste séchées avant d'être commercialisées, ou encore décortiquées, réduites en semoule ou en farine (couleur jaune) qui s'utilise de plus en plus en boulangerie, viennoiserie et pâtisserie pour ses propriétés émulsifiantes remplaçant ainsi les oeufs.
    Ces graines exempte d'amidon, très riches en protéines (valeur nutritive égale au soja) sont à consommer sans excès, elles sont déconseillées aux personnes qui sont allergiques aux arachides. Dans les pharmacopées traditionnelles connues pour leurs propriétés émollientes et calmantes, utilisées en cataplasme pour soigner abcès, eczéma ou furoncles. En culture, peut être sujet à la rouille et à l'anthrachnose.
    Télécharger le guide de culture pdf (654Ko) -UNIP 2010.
    Lupinus angustifolius  L., Lupin à feuilles étroites, la plupart du temps il est cultivé comme engrais vert, feuillage pubescent, floraison d'un bleu foncé courant avril-juin selon climat. Spontané dans les champs et sur les côteaux du Centre, Midi-Pyrénées (Languedoc-Roussillon et Pyrénées-Orientales), Corse et du Sud-Ouest, c'est alors une espèce protégée dans le Centre par l'arrêté du 12 mai 1993 et en Midi-Pyrénées par l'arrêté du 30 décembre 2004. Il existe deux sous-espèces.
    Lupinus cruckshanksii  Hook., Pearl Lupin, Andean Lupin, localement Tarwi, Lupin des Andes, originaire de la puna, andine depuis l'Argentine et Chili jusqu'à l'Équateur, un lupin annuel de 0.50 à 2.50m de haut, aux inflorescences parfumées de couleur bleu à bleu-violet lavé de blanc, traditionnellement cultivé pour ses graines blanches comestibles riches en huile comestible.
    Lupinus hartewegii  Hartweg's Lupine, Lupin de Hartweg, Lupin velu, originaire du Mexique, lupin ornemental annuel de 45 à 90 cm de haut, feuillage velu vert foncé, longues inflorescences dans les tons de blanc, bleu et rose, floraison précoce, zones 7-11.
    Lupinus luteus  L., Yellow lupine, European Yellow lupine, Lupin jaune, originaire d'Europe méridionale et zones semi-désertiques au Moyen-Orient, lupin annuel de 30 à 80cm de haut, inflorescences de ± 15cm, c'est un lupin doux cultivé pour ses graines comestibles et comme engrais vert.
    Lupinus nanus  Douglas ex Benth., Douglas's lupine, 'Dwarf Lupine', Lupin nain, originaire de Califormie, lupin ornemental annuel de 45cm de haut, courtes inflorescences bleu à bleu-violet, lèvre supérieure maculée de violine et/ou de blanc, étendard blanc, zones 7-10. A découvrir, au printemps les étendues bleues sur les rives sablonneuses de Folsom lake au nord de la Californie.
    Lupinus nootkatensis  Donn ex Sims, donné pour synonymes de Lupinus albertensis  C.P.Sm., Lupinus kiskensis  C.P.Sm, Lupin de Nootka, Lupin de l'Alaska, originaire de l'Alaska et île de Vancouver, Alberta, Colombie-britannique, Nouvelle-Ecosse, vivace à souche ligneuse de 0.50 à 1.20m de haut, feuillage pubescent, grandes inflorescences bleues, excellente tolérance au sel. Les amérindiens consommaient les graines et racines cuites. Introduit en Angleterre avant 1795, il est de nos jours considéré comme plante envahissante en Islande où il s'est naturalisé dans les années 50 dans les zones de reboisements, il en est de même dans les pays scandinaves.
    Lupinus polyphyllus  Lindley, Lupin des jardins, Lupin à nombreuses folioles, originaire de l'ouest de l'Amérique du Nord, se distingue par ses feuilles composées de 9 à 15 folioles, de longues et étroites inflorescences principalement bleu, étendard lavé de blanc ou blanc, existe en blanc, rose et violet pourpré, floraison estivale courant juin-septembre. Introduit en Angleterre par David Douglas* vers 1820, il est à la source des créations de Russell avec des croisements avec le jaune Lupinus arboreus , le bleu Lupinus nootkatensis  et d'autres espèces annuelles. C'est un lupin doux cultivé pour ses graines.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Lupinus arboreus  Sims, Lupin en arbre, consulter sa fiche.
    à découvrir :
    Baptisia australe  (L.) R. Br., Lupin indigo, consulter sa fiche.
    vivace/dn_baptisia.html" target="_blank">fiche.

    Annotations :
    *spartéine, alcaloïde présent dans le genêt à balais Cytisus scoparius.
    * Corse du sud , Lupinus cosentinii  Guss., synonyme Lupinus velutinus  Pau, Lupin de Cosentino, Lupin de Cosentini, 50 à 70 cm de haut, très velu, feuilles à 9 - 10 folioles à marge argenté, court épis à grandes fleurs bleues lavées de blanc sur la lèvre supérieure, venules plus foncées.
    *David Douglas (1799-1834) horticulteur explorateur britannique qui séjourne à 3 reprises en Amérique du Nord pour y collecter de nouvelles espèces entre 1820 et 1830, de nombreuses espèces lui ont été dédiées sous la frorme douglasii, et sapin de Douglas.
    - Marie Crousier & Catherine Baral, nmauric©16.02.2002 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site