Pseudotsuga menziessii - Sapin de Douglas, Pin de l'Orégon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Pseudotsuga menziessii
    photos © University of Connecticut
    Nom commun : Douglas de Menzies, Douglas vert, Sapin de Douglas, Pin de l'Orégon, parfois Sapin palmier, nommé par les anglophones 'Douglas-fir' ou 'Oregon pine' et 'Piño Oregon'.
    Nom latin : Pseudotsuga menziessii  (Mirb.) Franco., synonymes Pseudotsuga douglasii  (Sabine ex D. Don) Carriere, Pseudotsuga taxifolia  (Lambert) Britton, certains auteurs le donne pour synonyme de Pseudotsuga lindleyana  Carrière, Abies menziesii  Mirbel, Abies mucronata  Rafinesque, Abies taxifolia  Poiret .
    famille : Pinaceae.
    catégorie : arbre xérophile (conifère) fortement résinifère, d'un grand longévité pouvant atteindre les 400 ans, au tronc rectiligne et cylindrique. Chez les jeunes sujets, l'écorce est lisse, grisâtre pourvue d'ampoules résineuses, avec l'âge devenant liégeuse, écailleuse profondément fissurée virant au brun-rouge foncé se desquamant en plaques irrégulières.
    port : pyramydale, large, étalé, aux branches basses, légèrement dressée en pointe et aux rameaux pendants.
    feuillage : persistant, souple, aromatique lorsqu'on le froisse dégageant une odeur résiné rappelant celle de la citronnelle, vert clair à vert bleuté glauque sur le dessus, sur le revers deux bandes d'un blanc verdâtre. Feuilles aciculaires souples et arquées, finement pétiolées (2 à 3,5cm x 1,5cm), aplaties, pointues ou obtuses.
    Se reconnaît en hiver par la présence à la pointe de la ramure, de bourgeons fusiformes pointues rouge bordeaux à brun rouge à écailles frangées; les jeunes pousses sont d'un vert tendre et les jeunes rameaux sont pubescents.
    floraison : à la pointedes ramilles et à l'aisselle des aiguilles pour les femelles, les mâles en chaton écailleux pendants.
    couleur : marron pour les femelles, jaune verdâtre pour les mâles.
    fruits : Longs et étroits strobiles (cônes) pendants, ovales ( + ou - 10cm x 2 à 4 cm) pourvus entre de larges et lâches écailles de bractées trifides au lobe central nettement plus long, graines ailées l'ensemble à une forme ovale tronquée. Il faut compter un an pour qu'ils parviennent à maturité.
    croissance : très rapide.
    hauteur : 40 à 50m, dans son aire naturel pouvant avoisiner aisément les 80 à 100m.
    plantation : au printemps ou à l'automne en situation abritée, tolère la transplantation.
    multiplication : par semis ou par greffe des rameaux prélevés en tête.
    sol : profond, frais, bien drainé pas trop calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre, c'est une essence de demi-lumière.
    zone : 4 - 9 à l'abri des vents violets, en zone maritime (donc humidité de l'air), tolère sans problème de longues périodes végétatives et aux gelées. Une fois installé tolère aisement la sécheresse.
    origine: le long du Pacifique sur la côte ouest de l'Amérique du Nord et du Canada, de la Californie jusqu'à la Colombie britannique dans les Rocheuses jusqu'à une altitude de 1800 à 2000m, présent dans les forêts de l'Europe centrale et occidentale en zone au climat maritime, dont le nord de l'Allemagne, le Danemark et en France (excepté région méditerranéene) et au sud-est de la Chine dans la province du Jiangxi et dans la province du Hebei (Pékin).
    entretien : sans. Il est moins sujet aux maladies cryptogamiques que le Douglas bleu ou le gris, mais l'on peut trouver sur ses rameaux et sur le revers des feuilles une substance blanchâtre cireuse qui est déposé par un insecte parasite adelges cooleyi .
    Aux États-Unis, il a été remarqué que l'exposition sur les versants sud, favorise le développement d'une maladie sur les aiguilles, provoquée par une moisissure noire Phaeocryptopus gäumannii nommé par les danois 'sodskimmel' s'attaquant aussi aux sujets affaiblis.
    NB : Introduit en Europe par David Douglas dans le courant de 1827, au début comme arbre ornemental dans les jardins et les parcs, avant d'être planter dans les forêts, son développement est rapide, fort rentable car son bois brun-rouge dur et souple d'excellente qualité est recherché, pour être utilisé dans le bâtiment, la construction navale et la menuiserie d'extérieur.
    Pseudotsuga  vient du grec 'pseudos' qui signifie faux, et de tsuga pour nous rappeler sa ressemblance avec ce genre, son nom spécifique menziessii .
    Il aurait été présent en Europe à l'ère tertiaire, mais les changements climatiques du quaternaire avec l'apparition de grandes périodes de glaciations on fait reculé son aire naturelle et provoquer sa disparition au même titre que les Metasequoia  et les Sequoia .
    Son nom commun issu de Douglasii  lui a été donné en souvenir du pépiniériste écossais David Douglas (1799-1834) qui l'introduisit en Europe en 1827 et en fit la première description en le classant au départ dans le genre Abies.
    Ce genre comprend selon les flores 6 (Chine) ou 8 (Amérique du nord)* espèces de très grands arbres originaires d'Amérique du Nord (5 aux États-Unis, dont 4 au Canada et du Mexique; d'Asie du sud-est, Chine (5), Japon et Taïwan ceux d'Asie se différenciant aisément des autres par leurs aiguilles à l'apex échancré.
    Ce sont des essences à réserver impérativement pour les grands espaces loin des constructions car son enracinement est superficiel, la plupart du temps des essences de reboisements et d'alignements, pour créer rapidement des rideaux compacts.
    Pseudotsuga glauca  Mayr, synonymes Pseudotsuga menziessii  var. glauca  Mayr, Pseudotsuga douglasii  (Lindley) Carrière var. glauca  Mayr, Wald. connu sous le nom de Douglas bleu, 'Blue Douglas Fir' ou 'Rocky Mountain Douglas fir' présent dans les forêts mixtes aux États-Unis dans les Rocheuses ( Arizona, Colorado, Idaho, Montana, Nevada, Nouveau Mexique, Oregon, Texas, Utah, Washington, Wyoming) et Mexique (Haute et Basse Californie) et au Canada.
    Pseudotsuga menziessii Pseudotsuga douglasii  var. macrocarpa  Engelm., synonyme Pseudotsuga macrocarpa  Lemmon, se rencontre en Californie.
    Pseudotsuga douglasii  var. pendula  Engelm. présent en Californie jusqu'à une altitude de 1800 m.
    Pseudotsuga douglasii  var. viridis  Schwer. se rencontre en Colombie britannique et Canada.
    Autres espèces, dont nombre d'entre eux sont donnés pour synonyme :
    Pseudotsuga brevifolia  Cheng et L. K. Fu, synonyme Pseudotsuga sinensis  Dode var. brevifolia  (W. C. Cheng & L. K. Fu) Farjon & Silba., originaire du sud-ouest de la Chine dans les provinces de Guizhou et Guangxi.
    Pseudotsuga caesia  (Schwer.) Flous, synonymes Pseudotsuga douglasii  var. caesia  Schwer., Pseudotsuga menziesii  ( Mirb.) Franco var. caesia  ( Schwer.) Franco, connut sous le nom de Douglas gris, se rencontre en Colombie britanique à l'intérieure des terres.
    Pseudotsuga californica  Flous,synonyme de Pseudotsuga menziesii var. menziesii  de Californie.
    Pseudotsuga flahaulti  Flous, se rencontre aux États-Unis (Arizona, Texas) et Mexique.
    Pseudotsuga forrestii  Craib, synonyme Pseudotsuga sinensis  Dode var. forrestii  ( Craib ) Silba, originaire du sud-ouest de la Chine, dans la province du Yunnan en altitude jusqu'à 3000m
    Pseudotsuga gaussenii  Flous, synonymes Pseudotsuga shaanxiensis  S. Z. Qu & K. Y. Wang, Pseudotsuga sinensis var. gaussenii  (Flous) Silba, Pseudotsuga xichangensis  C. T. Kuan & L. J. Zhou., Pseudotsuga sinensis var. sinensis  originaire de Chine.
    Pseudotsuga japonica  (Shiras.) Beissn., synonyme Tsuga japonica  Shiras.
    Pseudotsuga macrocarpa  (Torrey) Mayr, synonymes Pseudotsuga macrocarpa  (Vasey) Mayr, Pseudotsuga douglasii  (Lindley) Carrière var. macrocarpa  (Vasey) Engelmann, se rencontre en Californie et au Mexique en Basse-Californie.
    Abies macrocarpa  Vasey, originaire du Canada, espèce introduite dans le sud-est de la Chine dans la province du la province du Jiangxi.
    Pseudotsuga globulosa  Flous se rencontre au sud des États-Unis (Arizona, Colorado, Nouveau Mexique et Utah) et au Canada .
    Pseudotsuga guinieri  Flous, se rencontre au Mexique, région de Chihuahua.
    Pseudotsuga macrolepis  Flous, se rencontre aux États-Unis et Mexique.
    Pseudotsuga rehderi  Flous, se rencontre au sud-ouest des États-Unis
    Pseudotsuga salvadori  Flous, présent sur l'île de Formose, donné pour synonyme de Pseudotsuga wilsoniana  Hayata.
    Pseudotsuga sinensis  Dode, Pseudotsuga japonica sensu  Matsum. & Hayata, donné pour synonyme de Pseudotsuga brevifolia  Cheng et L. K. Fu, Pseudotsuga gaussenii  Flous, originaire de Chine (11 provinces) jusqu'à une altitude de 3000m et Taïwan.
    Pseudotsuga vancouverensis  Flous endémique à l'île de Vancouver.
    Pseudotsuga wilsoniana  Hayata, synonymes Pseudotsuga sinensis var. wilsoniana  (Hayata) L. K. Fu & Nan Li, Pseudotsuga salvadori  Flous, originaire de Chine.
    Consulter les autres conifères (la liste s'affiche dans la colonne de droite ou l'ouvrir une nouvelle fenêtre)

    Annotations :
    * selon les flores il y aurait 6 ou 8 espèces, la flore de Chine n'en compte que 6, celle de l'Amérique du nord en compte 8.
    -nmauric©08/02/2009 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site