Stachys macrantha - Épiaire à grandes feuilles, Grande Bétoine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Épiaire à grandes fleurs, Bétoine à grandes fleurs, Grande Bétoine, nommée par les anglophones 'Big Betony'.
    Nom latin :Stachys macrantha  (K.Koch*) Stearn*, synonyme Stachys grandiflora  Benth.* non Host., Betonica grandiflora  Steph. ex Willd.
    famille : Lamiaceae.
    catégorie : vivace herbacée d'une grande longévité, faiblement rhizomateuse, aux tiges cannelées et poilues
    port : dense touffe évasée de forme arrondie.
    feuillage : persistant, coriace, vert moyen à vert foncé brillant, légèrement poilues, à marge régulièrement crantée et ondulée. Feuilles entières ovales à cordiformes aux nervures profondément marquées leur donnant un aspect gaufré et souvent repliées sur elles-mêmes.
    floraison : du printemps à l'été (selon climat courant mai/juin à septembre). Sur de courtes tiges, verticilles de fleurs tubulaires bilabiées (3 à 3.5 cm) formant un épis, sous les verticilles paire de petites feuilles. Floraison nectarifère visitée par les papillons*.
    couleur : épis floraux rose foncé violacé à pourpré, base plus foncée, gorge griffée de stries plus foncées, dans un calice aux lobes lavés de pourpre.
    fruits : akènes (3 mm) contenant de minuscules graines dont la dispersion est assurée par les fourmis.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.40 à 0.50 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne en prenant soin de lui laisser de la place au moins 0.40 m.
    multiplication : principalement par division des touffes au début du printemps et par semis après stratification froide.
    sol : ordinaire, fertile, frais mais bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 4 - 10, tolère aisément - 20°C, une fois installée tolère des périodes de sécheresse, adaptée au bord de mer
    origine : en altitude de 1600 m à 3000 m, dans les prairies, les clairières et les fourrés sur les versants rocheux du Caucase, au nord-est de la Turquie et au nord-ouest de l'Iran.
    entretien : arroser les deux premières années après la plantation, ensuite juste veiller à supprimer au fur et à mesure les fleurs fanées pour prolonger les floraisons, en fin de saison couper les hampes florales. A la fin de l'hiver, nettoyer les touffes en tailler les parties sèches et si nécessaire profiter de cette occasion pour les diviser.
    maladies et ravageurs : les limaces l'adorent.
    NB : son Stachys  désigne le genre en grec, un mot venant de 'stachus' qui désigne un épi et et son nom spécifique macrantha  vient du grec 'makros' qui signifie long, grand et de 'anthos' qui désigne la fleur donc à grande fleur.
    Ce genre selon certains auteurs ne compte que 300 espèces pour d'autres plus de 780 espèces d'annuelles, de vivaces ou d'arbustes persistants, originaires des zones tempérées de l'Afrique, des Amériques dont 37 aux États-Unis, 38 en Amérique centrale, de l'Asie, de l'Australie et de l'Europe.
    Cette rustique Bétoine à la réputation d'éloigner les insectes, c'est un excellent couvre-sol, aussi bien en zone humide près des bassins que des zones un peu ingrates et sèches, elle trouve sa place dans les massifs fleuris, les mixed-borders, les rocailles, les plates-bandes le long des murs, en lisière de massifs ombragés ou dans des vasques et des potées.
    Parmi les cultivars, citons :
    Stachys macrantha  'Alba', commercialisé également sous Stachys officinalis var. alba  et Stachys officinalis  'Alba', de 50 à 60 cm de haut, feuillage vert clair, longs et étroits épis de petites fleurs blanches du mois de mai jusqu'au mois d'août.
    Stachys macrantha  'Matin Blush' (2009), environ 40 cm de haut, se distingue par de courts épis à fleur de feuillage, en été 3 à 4 verticilles blanc à blanc crème lavé de rose très pâle plus clair que cuisse de nymphe.
    Stachys macrantha  'Morning Blush', grandes feuilles d'un vert un peu plus acide lorsqu'elles sont jeunes, toujours aussi gaufrées, boutons floraux rose pâle aux veines plus foncées, fleurs ouvertes d'un blanc lavé de rose pâle.
    Stachys macrantha  'Rosea', elle peut être commercialisé sous le nom de Stachys grandiflora , 40 à 60 cm de haut, belle touffe, en été de longs et étroits épis d'un rose dragée fonçant avec le temps.
    Stachys macrantha  'Superba' de plus grandes fleurs d'un rose soutenu.
    Stachys macrantha  'Robusta', grandes fleurs d'un rose profond (magenta foncé), griffé de violet pourpre, anthères pourpre, la base des feuilles sous les verticilles est pourpré.
    Autres espèces et cultivars présentes dans l'Encyclopédie :
    Stachys gilliesii  Bentham, Épiaire de Gillies, consulter sa fiche.
    Stachys lanata  Jacquin, Stachide laineuse, Épiaire de Byzance, Épiaire byzantine, consulter sa fiche.
    Stachys lanata  'Big Ears', Oreille de lièvre, consulter sa fiche.
    Stachys tubifera  Naudin, Crosne du Japon, Épiaire à chapelets, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces :
    Stachys officinalis  (L.) Trévis., synonyme Betonica officinalis  L, la Bétoine officinale, Épiaire officinale à fleurs rouges pourpré ou roses. Employée au Moyen-Âge pour écarter les mauvais esprits.
    Stachys alpina  L., Épiaire des Alpes. Fleurs d'un rouge pourpré teintées de jaune.
    Stachys germanica  L., Épiaire d'Allemagne ou Épiaire blanche, feuillage grisâtre, fleurs roses.
    Stachys palustris  L. Épiaire des marais, Ortie morte. une adventice des lieux humides à fleurs pourpres, hauteur 1.5 m.
    Stachys sylvatica  L., Épiaire des bois Épiaire des forêts, Ortie puante. Talus et lisières à l'ombre, fleurs rouge foncé, odeur désagréable, hauteur 1.2 m.

    Annotations :
    *K.Koch. abréviation botanique pour l'abbé Karl Heinrich Emile Koch (1809-1879), botaniste, horticulteur allemand nommé à Berlin, directeur du Jardin botanique de l'Université Humboldt où il enseigne, il effectue des séjours dans la région du Caucase et en Turquie.
    *Stearn : abréviation botanique pour botaniste-naturaliste britannique William Thomas Stearn (1911-2001), le plus grand taxonomiste du 20ème siècle à la notoriété internationale, Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en 1996. Il participe à la rédaction d'une nouvelle Flora Europaea. En attandant son effectation dans le corps médical de la Royal Air Force, il effectue pour elle des taches de renseignement en Birmanie et en Inde, à son retour il publie un ouvrage sur les orchidées de l'Himalaya. De 1953 à 1976, il a travaillé au British Museum d'histoire naturelle.
    *Benth : abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant de devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, dont la première concernant les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), et 'Flora Australiensis' ( édition en 7vol. de 1863-à 1878).
    En 1826, il fait édité à Paris, le catalogue des plantes indigènes des Pyrénées et du Bas Languedoc' collectées par son père lors de leur séjour à Montauban puis Montpellier.
    Catherine Baral & nmauric ©03/08/2002 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site