Stachys lanata  - Épiaire laineuse
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Stachide laineuse, Épiaire de Byzance, Épiaire byzantine, Épiaire laineuse, Oreille d'agneau, Oreille de lièvre, Oreille de lapin, nommée par les anglophones 'Lamb's Ears, Lamb's- tongue, Jesus-flannel, Donkey's-ears, Woolly betony et Woolly woundwort', connue en Chine sous le nom de 'Mian mao shui su'.
    Nom latin : Stachys lanata  Jacquin, synonymes Stachys byzantina  K.Koch, Stachys olympica  Poir.
    famille : Labieae (Lamiaceae).
    catégorie : vivace rhizomateuse thermophile et calcicole formant des coussins étalés à tiges quadrangulaires laineuses épaisses, dures.
    port : touffe en rosette basale compacte, hampe florale dressée et ramifiée.
    feuillage : persistant ou caduc selon climat, tomenteux, soyeux, vert jade argenté à vert de gris. Feuilles (5 à 10 x 2,5cm) opposées, oblongues-elliptiques à marge crénelée.
    floraison : en été de juin à septembre selon climat, nectarifère, visitée par les abeilles et par les papillons (dans l'Encyclopédie la liste s'affiche dans la colonne à droite). Hampe florale pourvue de 3 feuilles verticillées subsessiles, épis verticillés de 6 petites fleurs presque sessiles, bilabiées ) à lèvre supérieure concave, l'inférieure à 3 lobes inégaux, calice tubulaire laineux (1,2cm) campanulé à 5 lobes recurvés, aisselle des feuilles supérieures pourvues de bractéoles.
    couleur : rose violacé à violet.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.30 à 0.45m voire 0.60m en fleurs, le feuillage ne dépasse pas 15cm de haut, avec le temps un étalement de 0,60cm.
    plantation : printemps ou automne, espacement 20 à 40cm, en général compter 4 plants au m².
    multiplication : à l'automne et au printemps, par bouture, par division en prélevant des éclats de pied ou des rejets et par semis sous serre en juin.
    sol : tous, de préférence léger, bien drainé et assez sec.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    origine : sud du Caucase, Transcaucasie et Asie Mineure dans les friches, pelouses calcicoles, bords des fourrés de l'Arménie, du nord de l'Iran et de la Turquie dont l'Anatolie.
    zone : 5 - 10, tolère aisément -15°C, parfaitement adapté à la sécheresse, sous climat trop humide, notamment en hiver l'épiaire perd de sa superbe.
    entretien : aucun soin particulier, juste retirer le feuillage desséché et grisâtre, supprimer après floraison les hampes, elles s'utilisent aisément dans la confection des bouquets secs.
    Au jardin, je supprime les hampes dés leur apparition, le rose n'est pas en accord avec reste du jardin, et j'ai pu constater qu'ainsi le feuillage était plus fourni avec un éclat plus argenté, essayez! Dédaigné par les cervidés.
    En zones où l'hiver est trop humide, fin octobre début novembre prendre le temps de couper le feuillage et de répandre autour de chaque pied une bonne couche de sable.
    NB : Son nom Stachys  vient du grec 'stachus' qui désigne un épi et son nom spécifique byzantina  pour préciser son origine byzantine.
    Comme la nommait les anciens botanistes, la peu exigeante et rustique Stachide de Byzance, est le couvre-sol idéal en situations chaudes pour garnir massifs et rocailles, elle s'utilise aussi pour la confection des bordures qui avec le temps deviennent vagabondes ou simplement dans des potées composées pour faire chanter les couleurs.
    Ce genre comprend 300 espèces d'annuelles, de vivaces ou d'arbustes persistants, originaire des zones tempérées de l'hémisphère nord (dont l'Afrique, l'Asie dont 18 espèces en Chine, en Europe dont 23 en France, Corse incluse et aux Amériques dont 37aux États-Unis.
    Parmi les cultivars citons :
    Stachys byzantina  'Cotton Boll' cultivar stérile, souvent confondu et/ou commercialisé sous le nom de 'Sheila McQueen' à croissance plus lente.
    Stachys byzantina  'Primerose Heron' recherché pour son feuillage vert maculé de jaune clair.
    Stachys byzantina  'Big Ears' commercialisé aussi sous le nom de 'Comtesse Helen Von Stein', feuillage plus large que l'espèce type, consulter sa fiche.
    Stachys byzantina  'Silver Carpet' environ 40cm de haut recherché comme couvre-sol pour les situations très ombragées, port compact en principe stérile sans floraison mais il arrive parfois qu'on le voit avec quelques fleurs roses.
    Autres espèces ou cultivars présentes dans l'Encyclopédie :
    Stachys lanata  'Big Ears', Oreille de lièvre, consulter sa fiche.
    Stachys macrantha  (C.Koche) Stearn, Épiaire, Bétoine à grandes fleurs, consulter sa fiche.
    Stachys gilliesii  Bentham, Épiaire de Gillies, consulter sa fiche.
    Stachys tubifera  Naudin, Crosne du Japon, Épiaire à chapelets, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces :
    Stachys alopecurus  (L) Bentham., originaire de l'Europe se rencontre en altitude.
    Stachys coccinea  Ortega, connue des anglophones sous le nom de 'Scarlet hedgenettle', 'Texas Betony' ou 'Scarlet betony', originaire du sud-ouest des États-Unis (Arizona, Nouveau Mexique Texas et Mexique, dans les canyons et le long des cours d'eau, vivace poilue de 30 à 90cm en touffe ramifiée et évase au feuillage d'un vert franc ovale à triangulaire gaufré à marge crénelée, épis verticillés de fleurs tubulaires rouge écarlate selon climat de mars à octobre, au nectar convoité par les colibris, dont il existe quelques cultivars dans d'autres tons de rouge.
    Stachys cretica  Sibth. & Sm. , Épiaire de Crète, originaire de Grèce et présente en Asie Mineure Syrie, port trapu, dressé, évasé au feuillage velouté, vert de gris au revers nettement argenté, floraison printanière de mai à juin, idéal aussi pour les jardins secs et caillouteux, zones de rusticité 8 - 10, tolère jusqu'à -10 à -12 °C.
    Stachys germanica  L., Épiaire d'Allemagne ou Épiaire blanche, originaire de l'Europe méridionale et du Caucase présentes aux Canaries, en fleurs environ 80cm de haut, à la floraison d'un rose soutenu assez foncé. Stachys germanica  L. subsp cordigera  Briq., se rencontre aussi en Espagne.
    Stachys lavandulifolia  Hausskn., originaire de Transcaucasie, présente en Iran et Turquie, selon climat semi-persistante en touffe dense d'environ 60cm de haut, grandes feuilles grises, floraison rose mauve en épis floconneux au calice aux lobes très effilés et floconneux, zones 7-10 tolère -15°C.
    Stachys macrantha  (Gouan) P.W.Ball, originaire du sud de l'Europe en altitude.
    Stachys monieri  (Gouan) P.W.Ball, originaire du sud de l'Europe en altitude.
    Stachys officinalis  (L.) Trévis., synonyme Betonica officinalis  L, la Bétoine officinale, Épiaire officinale, originaire de l'Europe depuis les îles britanniques (Écosse et Irlande incluses) jusqu'en Sibérie, en Asie Mineure (Turquie et Nord de l'Iran) et en Afrique du Nord, présente sur l'ensemble du territoire français. Réputée depuis l'Antiquité comme certaines autres espèces du genre avoir des propriétés céphaliques, diaphorétiques, fortifiantes et vulnéraires, prescrite lors des empoisonnements, des morsures de serpent, pour traiter les maladies de poitrines, les convulsions, purger et soigner le foie, la rate, l'estomac.
    La bétoine entrait dans la composition de la célébrissime eau d'arquebuse*, lotion réputée soigner les plaies. Une vivace d'environ 40 à 60cm de haut, à feuillage rugueux, floraison pourpre à rouge violacé à la fin de l'été d'août à septembre, à réserver pour les jardins humides au sol à tendance acide; zones de rusticité 5 - 10 tolère jusqu'à -25 °C.
    Stachys recta  L., autrefois connue sous le nom de Stachide crapaudine, aujourd'hui Épiaire droite, originaire du sud de l'Europe et du Caucase, se distingue par des fleurs blanches mouchetées de pourpre, bractéoles et calice marginés de pourpre, feuillage vert franc poilu.
    Stachys thirkei  K. Koch, nommé par les anglophones 'Dwarf Lamb's Ears', originaire du sud-est de l'Europe, présente en Italie (Abruzzes,Marche et Ombrie), dans la Péninsule Balkanique en Serbie, Macédoine, Bulgarie, Grèce jusqu'à l'ouest de la Turquie, d'environ 50cm de haut au port compact, feuillage vraiment laineux mais rugueux d'un gris cendré presque blanc à reflets dorés, floraison rose claire à rose magenta, de mai à septembre selon climat. Idéale aussi pour les jardins secs et caillouteux, prévoir 6 à 8 pieds par m², zones de rusticité 8 - 10, tolère jusqu'à -10 à -12 °C.
    Stachys tymphaea  Hausskn., originaire de l'Europe de l'est, présente en Italie en touffe dense d'environ 60cm de haut, grandes feuilles laineuses grises, floraison rose pâle, zones 6 - 10, tolère entre -20 et -22°C.


    Annotations
    *Jacq. abréviation botanique de Nicolas Joseph Von Jacquin (1727-1817) médecin, botaniste et philosophe viennois d'origine néerlandaise, François Ier d'Autriche le nomma en 1752 responsable du Jardin Impérial de Schönbrunn, dont il initia le catalogue, et pour ce dernier, il entreprit entre 1755 à 1759 comme botaniste-collecteur un voyage aux Antilles et en Amérique centrale, dont un genre jamaïcain d'arbustes persistants de la famille des Theophrastacea lui a été dédié par Linné Jacquinia  L.
    On lui doit de nombreux ouvrages dont 'Hortus botanicus vindobonensis (en 3 volumes - Vienne 1770-1776) et 'Plantarum rariorum horti caesari schoenbrunnensis' (Vienne, 1797 -1804).
    *K.Koch. abréviation botanique de l'abbé Karl Heinrich Emile Koch (1809-1879) botaniste, horticulteur allemand, qui fut nommé à Berlin, directeur du Jardin botanique de l'Université Humboldt où il enseigna, il effectua des séjours dans la région du Caucase et en Turquie.
    *Poir. abréviation botanique de Jean Louis Marie Poiret (1755-1834) botaniste, explorateur français qui séjourna une année en Algérie, séjour qu'il relate dans 'Voyage en Barbarie : ou lettres écrites de l'ancienne Numidie pendant les années 1785 & 1786, sur la religion, les coutumes & les mœurs des Maures & des Arabes-Bédouins' avec un essai sur l'histoire naturelle de ce pays.
    Un petit genre d'Amérique centrale Poiretia  Vent. de la famille des Fabaceae, lui a été dédié ainsi que plusieurs espèces d'origines maghrébines.
    *Eau d'arquebuse : Au XVIIe siècle. selon les apothicaires, elle était composée de 14 ou 24 plantes mises à macérer dans du vin blanc avant d'être distiller. Quelques unes d'entre elles : l'Absinthe, l'Armoise, l'Aigremoine, la Bétoine, la Bugle, la petite Centaurée, la Consoude, la Grande Marguerite, l'Hysope, la Menthe, le Millefeuille, le Plantain, la Sanicle, la petite Sauge, la Scrofulaire, la Véronique et la Verveine.

    Diane Nadeau & nmauric© 22.01.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Stachys lanata Epiaire byzantine

Imingo compteur  site