Zygopetalum  - Zygopétale 'Louisendorf'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Zygopétale  'Louisendorf'.
    Nom latin : Zygopetalum  'Louisendorf' qui peut s'écrire 'Luisendorf'.
    famille : Orchidaceae (sous famille Vandoideae).
    catégorie : orchidée hybride terrestre à pseudo-bulbes fripés, ovoïdes plats à rhizomes blanchâtres.
    port : touffe évasée.
    feuillage : vert moyen persistant. Feuilles 16 à 40cm de 5 à 6 cmde large, incurvées.
    floraison : : longue en hiver (3 à 8semaines) parfumée rappelant le narcisse, 4 à 8 fleurs par hampe.
    couleur : le labelle framboise marginé de blanc et ponctué de taches blanches, sépales et pétales vert, bordeaux, pourpre marginé de vert à jaune vert, voir détails photo.
    croissance : assez rapide.
    hauteur moyenne : 0.6 m.
    rempotage :tous les 3 ans environ quand la plante sort du pot, dès l'apparition des racines sur les nouvelles pousses.
    multiplication : par division des pseudo-bulbes.
    sol : substrat pour orchidées à dominante d'écorces.
    exposition : lumineux mais sans soleil direct, peut être mis à l'extérieur à la belle saison en situation semi-ombragée préférence soleil le matin.
    origine : issue de croisement entre Zygosepalum labiosum ** (LC Richard) C. Schweinfurth. (large labelle blanc griffée de violet pourpre à la base, sépales et pétales d'un brun pourpré et un hybride Zygopetalum  Artur Elle', très parfumé au large labelle d'un bleu indigo soutenu en pointe blanc moucheté d'indigo, sépales et tépales d'un brun rouge presque chocolat marginé de vert acide.
    zone : 10 - 12 pour une culture en extérieur.
    entretien : effectuer des arrosages abondants et réguliers avec en période de croissance un apport d'engrais spécial orchidée, pour assurer une bonne floraison, il est nécessaire durant la période de repos de le conserver à une température fraîche entre 10°C et 15°C . Les hampes sont coupées après floraison.
    Il est possible comme bien d'autres du genre d'obtenir dans de bonnes conditions deux floraisons par cycle.
    NB : Son nom Zygosepalum  vient du grec 'zygon' qui désigne le joug et du latin 'pétalum' (pétale) faisant allusion aux pétales joints .
    Découvert par M Mackay en 1827 lors d'un séjour au Brésil, qui fut introduit plus tard dans la collection d'orchidées de Kew garden, où le botaniste anglais Sir William Jackson Hooker*, nomma le genre et lui dédia une espèce Zygopetalum mackaii  Hook.
    Ce genre comprend 18 espèces parfumées majoritairement terrestre et quelques éphiphytes, originaires des forêts primaires humides et fraîches d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud (Argentine, Bolivie, Brésil (la plus grande partie du genre), Paraguay et Pérou).
    Certains zygopetalum sont épiphytes et nécessitent un compost de plus grosse granulométrie pour une bonne aération des racines
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Zygopetalum intermedium  Lindl., synonyme Zygopetalum mackaii  Paxt. non Hooker., consulter sa fiche

    Le Monde des Orchidées :
    Anatomie et glossaire des orchidées, lire la suite.
    Comment bien choisir une orchidée, lire la suite.
    Les erreurs fréquentes dans leur entretien, les maladies et les parasites, lire la suite.
    La fécondation d'une fleur de vanillier, lire la suite.
    Le rempotage des orchidées, lire la suite.
    Les espèces d'ordichées cultivées, et quelques sauvages, consulter la liste qui s'ouvre dans un pop-up.

    Annotations :
    *Sir William Jackson Hooker (1785-1865) , il occupa en 1820 la chaire de botanique à l'Université de Glasgow puis en 1841 fut nommé directeur du Jardin botanique royale de Kew, il fut à l'origine de la création des serres dont la célébriscime Palm House en 1848, oeuvre des architectes londoniens Decimus Burton et Richard Turner.
    *Zygosepalum labiosum  (LC Richard) C. Schweinfurth, originaire du Brésil, Colombie, Vénézuela et Pérou, présent en Guyane française, dans les sous-bois clairs humides en basse altitude jusqu'à 500m d'altitude, notamment sur les contreforts des Monts Tumuc-Humac au sud-ouest de la Guyane.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site