Zygopetalum intermedium  - Zygopétale intermédiaire
Portail de Jardin! L'Encyclopédie

    H.G.Moon
    Nom commun : Zygopétale intermédiaire.
    Nom latin : Zygopetalum intermedium  Lodd. ex Lindl.*, synonymes Zygopetalum mackaii  Paxt. non Hooker.*, Zygopetalum maculatum  (Kunth) Garay
    famille : Orchidaceae, sous-famille Epidendroideae, tribu Maxillarieae,sous-tribu Zygopetalinae.
    Illustration planche 16 de H.G.Moon, le célèbre 'Reichenbachia: Orchids illustrated and described,réuni par F.Sander, vol. 1(1888), contributed by: Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A..
    catégorie : terrestre.
    port : orchidée sympode (plusieurs pieds sur un rhizome) à pseudo-bulbes ovoïdes.
    feuillage : persistant 2 ou 3 ans. Feuilles allongées de 40 à 60 cm x 5 à 6 cm, légérement pliées au niveau de la nervure centrale.
    floraison : : hiver, pendant 1 mois environ, parfum de jonquille.
    Illustration détails fleurs dans Drawings of the Royal Botanical Expedition to the Viceroyalty of Peru, (1777-1816) par H. Ruiz et J Pavon*.
    fleurs : 4 à 8 par hampe.
    couleur : labelle blanc veiné de bleu, sépales et autres pétales vert tachés de brun pourpre.
    croissance : moyenne.
    hauteur moyenne : 0.6 m.
    rempotage :tous les 3 ans environ quand la plante sort du pot, dès l'apparition des racines sur les nouvelles pousses.
    multiplication : par division, laisser au moins trois pseudobulbes formés afin d’assurer une bonne reprise.
    sol : substrat pour orchidées de fine à moyenne granulométrie et mousse.
    exposition : au sud en automne et en hiver, puis à l’est ou protégé par un voilage.
    arrosages : abondants quand les nouvelles pousses se développent, plus espacés en automne lorsqu’elles sont à maturité.
    engrais : pendant la période de croissance des pseudo-bulbes
    entretien : couper les hampes après floraison.
    origine : Bolivie, Brésil, Pérou.
    zone : 12.
    commentaire : Les 18 espèces de zygopetalum peuvent se cultiver dans les mêmes conditions. Ce sont des plantes de culture facile mais qui demandent de la fraîcheur pour fleurir (minimum 10°C) .
    Elles peuvent être placées en extérieur pendant l'été, protégées du soleil direct pendant les heures les plus chaudes. Elles seront ensuite placées dans une pièce fraîche (température maximum de 18°C. le jour) et lumineuse jusqu'à l'ouverture des boutons.
    Certains zygopétales sont épiphytes et nécessitent un compost de plus grosse granulométrie pour une bonne aération des racines
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Zygopetalum  'Louisendorf'(Luisendorf), un hybride, consulter sa fiche.

    Le Monde des Orchidées :
    Anatomie et glossaire des orchidées, lire la suite.
    Comment bien choisir une orchidée, lire la suite.
    Les erreurs les plus fréquentes dans leur entretien, maladies et parasites, lire la suite.
    La fécondation d'une fleur de vanillier, lire la suite.
    Le rempotage des orchidées, lire la suite.
    Les différentes espèces d'ordichées cultivées, et quelques sauvages, consulter la liste s'ouvre dans un pop-up.

    Annotations :
    *Lindl. abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), professeur de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, lassistant de Bank's et secrétaire à la RHS, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838 son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    *Hooker Sir William Jackson Hooker (1785-1865) , il occupa en 1820 la chaire de botanique à l'Université de Glasgow puis en 1841 fut nommé directeur du Jardin botanique royale de Kew, il fut à l'origine de la création des serres dont la célébriscime Palm House en 1848, oeuvre des architectes londoniens Decimus Burton et Richard Turner.
    * Ruiz & Pav. : abréviation d'Hipólito Ruiz López (1754-1815) pharmacien-botaniste castillan, spécialiste des plantes médicinales, qui à bord du Péruvien 'El Peruano', fut le responsable de l'expédition scientifique afin d'établir un monopole pharmaceutique sur les plantes sud-américaines, explorant les provinces côtières du Pérou puis du Chili entre avril 1777 et 1788 avec sous ses ordres le botaniste extremadurien José Antonio Pavón y Jiménez (1754-1844) et le médecin-botaniste français Joseph Dombey (1742-1794) qui durant ces années collectèrent des graines et constituèrent des herbiers qui hélas ne parvinrent que partiellement au jardin botanique de Madrid.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site