Griselinia littoralis - Grisélinie du littoral, Fusain anglais
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Griselinia ou Grisélinie du littoral, Griselinie de Nouvelle-Zélande, Fusain Anglais, nommée localement 'Kapuka' ou 'Papauma' et par les anglophones 'Broadleaf' ou 'New Zealand broadleaf'.
    Nom latin : Griselinia littoralis  Raoul*, synonyme Pukateria littoralis  Raoul
    famille : Griseliniaceae (Cornaceae).
    catégorie : arbuste ou petit arbre dioïque à l'écorce lisse d'un ocre grisâtre qui en vieillissant se fissure longitudinalement.
    port : dressé, buissonnant, compact, ramifié.
    feuillage : persistant, épais presque succulent, avec l'âge devenant coriace, brillant, cireux, d'un éclatant vert pomme ’Granny Smith’, nervures fortement marquées d'un vert un peu plus jaune, revers plus clair et mat, long pétiole jaune, marge légèrement ondulée chez les jeunes feuilles. Feuilles (4 à 12cm) dressées, alternes, ovales incurvées (en forme de gouge) sur des rameaux souples d'un jaune verdâtre.
    floraison : au printemps, courant mai-juin ,pollinifère, visitée par les abeilles. Floraison passant souvent inaperçue sous forme de panicules axillaires d'une centaine de minuscules fleurs apétales (3 à 4 mm) à 5 étamines et 3 styles (chez les sujets femelles) dans un calice à 5 sépales.
    couleur : jaune verdâtre.
    fruits : sur les sujets femelles, grappes pendantes de petites baies ovoïdes d'un vert acide virant à maturité au noir contenant une seule graine.
    croissance : rapide une fois installé, excepté dans les sols trop calcaire où la croissance est vraiment limitée.
    hauteur : 1 à 6m pour un étalement d'environ 3m dans son milieu naturel peut atteindre entre 15 à 20m, sous nos climats entre 0,50 et 2m.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat.
    multiplication : par bouturage de tiges aoûtées, boutures à talon.
    sol : acide, neutre ou alcalin, léger ou sablonneux, riche en humus, frais mais bien drainé, tolère le calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre (soleil une partie de la journée) à l'abri des vents froids et des gelées, en prenant soin de pailler le pied pour conserver l'humidité.
    zone : 9 - 10, assez rustique parfaitement adapté aux embruns, tolère de courtes gelées jusqu'à -10°C.
    origine : endémique à la Nouvelle-Zélande dans les forêts le long du littoral jusqu'à une altitude de 900m.
    entretien : taille de mise en forme si nécessaire pouvant s'effectuer de mars à septembre, il est préférable pour les insectes de l'effectuer après la floraison.
    Peut être sujet à des maladies cryptogamiques qui provoquent des tâches foliaires.
    NB : Son nom Griselinia , lui a été donné en 1775 par le naturaliste allemand Johann Reinhold Forster* en souvenir du naturaliste vénitien, Francesco Griselini*, et son nom spécifique littoralis  nous indique son habitat.
    La griselinie est vraiment un arbuste au feuillage lumineux à introduire dans les jardins sous climats doux (méditerranéen et océanique), les jardins en bord de mer pour former des haies brise-vent, dans la composition de haies libres (1 à 2m) ou de haies basses (0.50), dans les massifs arbustifs, mixed-borders, ou simplement dans des potées.
    Ce genre, découvert pour la première fois en 1769 dans la baie de Tolaga par J. Banks* et D. Solander* a été révisé en 1993, une nouvelle espèce y a été incluse, aujourd'hui il comprend 7 espèces d'arbustes ou arbres persistants dont deux sont endémiques à la Nouvelle-Zélande et les 5 autres espèces originaires de l'Amérique du sud, principalement au Chili, en Argentine et pour la dernière espèce au sud-est du Brésil limitrophe.
    Parmi les cultivars citons :
    - Griselinia littoralis  'Bantry Bay', 1950 obtention irlandaise, aux feuilles d'un vert acide au limbe maculé de crème, environ 3m de haut.
    - Griselinia littoralis  'Dixon's cream' aux feuilles d'un vert moins acide limbe maculé de crème, tiges d'un vert jaunâtre presque vert olive au port moins étalé, dressé.
    - Griselinia littoralis  'Green Jewel' de petite taille 2 x 1.50m, port dressé, feuillage vert émeraude marginé et maculé de jaune crème à marge irrégulièrement crénelée.
    - Griselinia littoralis  'Point du Raz' d'un vert clair moins acide, au port dressé plus étroit rectiligne de 4 à 6m de haut, feuillage dressé plus large, il n'aime pas le calcaire, son port rectiligne le prédispose pour les haies taillées au cordeau.
    - Griselinia littoralis  'Variegata' ou 'Variegatus', Griselinie panachée d'environ 3 x 2 m, au port dressé, feuillage irrégulièrement marginé de blanc-crème et d'un vert plus soutenu tirant sur le gris-vert à marge ondulée, les jeunes feuilles sont souvent de couleur crème.
    Autres espèces du genre :
    • Griselinia alata  Ball., endémique au centre du Chili, région du Biobío .
    • Griselinia carlomunozii  M.O.Dillon & Muñoz-Schick, nouvelle espèce rajoutée au genre en 1993, endémique au nord Chili dans le désert côtier d'Atacama (province de Antofagasta) .
    • Griselinia jodinifolia  Taub, synonyme de Decostea jodinifolia  Griseb. nommée localement Yelmo Chico, ou Patagua marina, présent sur la côte au Chili, région de los Lagos, arbuste d'environ 3m de haut au feuillage pourvu de cornes comme le houx sur des tiges rougeâtres, fleurs d'un jaune-verdâtre, baies ovoïdes couleur prune .
    • Griselinia lucida  G.Forst., Griselinie luisante, une épiphyte endémique à la Nouvelle-Zélande où il est nommé 'Akapuka', cultivé comme arbuste se distingue par un feuillage ovale vert olive à nervures tirant sur le jaune .
    • Griselinia racemosa  (Phil.) Taub., synonymes de Griselinia racemosa  Taub., et du Decostea racemosa  Phil., appelé localement 'Voqui', originaire du sud du Chili en Patagonie andine, région de Los Lagos, et plus au sud dans la région d'Aisén, en Argentine le long de la côte en Patagonie, à l'ouest de la région du Chubut, arbuste qui se distingue par des tiges pourprées, une floraison violet foncé avec des étamines jaunes, fructification violet noir .
    • Griselinia ruscifolia  (Clos) Taub., synonyme de Decostea ruscifolia  Clos, Griseline à feuilles de Fragon, nommée au Chili 'Lilinquén' ou 'Voqui', originaire de l'Argentine, à l'extremité de la Patagonie chilienne vers la pointe de Magellan et la région des lacs (province de Valdivia) et au sud-est du Brésil, arbuste grimpant avoisinant les 1.50m, se distingue des autres par une floraison pourpre .
    • Griselinia scandens  Taub., synonyme de Decostea scandens  Ruiz & Pavon (Cornaceae), nommée aussi Yelmo, endémique à l'extrême sud (et centre du Chili, environ 2m de haut, se distingue par un feuillage à marge pourvue de dents en partie haute .

    Annotations :
    *Raoul, abréviation botanique pour Étienne Fiacre Louis Raoul (1815-1852) chirurgien de marine et naturaliste brestois qui séjourne en Nouvelle Zélande, un genre lui a été dédié Raoulia.
    *Johann Reinhold Forster (1729-1798) naturaliste (ornithologue) allemand qui participe à la deuxième expédition (1772-1775) de James Cook dans le Pacifique à bord de l'HMS Resolution, en compagnie de son fils Johann Georg Adam Forster (1754 - 1794) naturaliste, ethnologue et géographe, qui relate ce voyage dans 'A voyage round the world in his Britannic majesty's sloop Resolution' 1777 - Londres, ré-édité en 1996 par N.Thomas, H. Guest et M. Dettelbach - Université d'Hawaï.
    *Francesco Griselini né Greselin (1717-1783), naturaliste et botaniste vénitien, auteur d'un ouvrage sur la culture du blé et d'un dictionnaire des Arts et Métiers.
    *Banks, abréviation botanique pour Sir Joseph Banks (1743-1820) éminent botaniste, explorateur naturaliste britannique qui participe entre 1768 et 1771, à l'expédition autour du monde du CommandantJames Cook (1728- 1779) sur l'Endeavour, l'un des rares survivants. A son retour à Kew, il est chargé par le Roi George III du reaménagement de Kew Gardens, l'instigateur de nombreuses campagnes de collectes de plantes exotiques (ornementales et vivrières) à travers le monde, donnant à ce jardin botanique sa notoriété internationale, instaurant la préservation des espèces par des échanges avec d'autres jardins botaniques. En 1773, il est nommé président de la Royal Horticultural Society.
    Un genre dans l'ordre des Proteaceae, originaire de l'Australie, lui a été dédié ainsi que l'archipel des Banks (archipel de Vanuatu - Pacifique).
    *Solander, Daniel Solander (1733-1782), botaniste suédois qui participe aussi à cette expédition, comme secrétaire de Joseph Banks. Un genre lui a été dédié Solandra.
    - nmauric©30/12/2009- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site