Anacamptis pyramidalis  - Queue de Renard
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Anacamptis pyramidal, Anacamptis en pyramide, Orchis pyramidal, localement 'Queue de renard', nommée par les anglophones 'Pyramidal Orchid'.
    Nom latin : Anacamptis pyramidalis  (L.) Rich.*, synonymes Orchis condensata  Desf., Orchis cylindrica  K.Koch, Orchis pyramidalis  L.
    famille : Orchidaceae.
    catégorie : vivace herbacée xérophile, orchidée terrestre à bulbe.
    port : dressé.
    feuillage : caduc, vert clair, brillant, charnu, feuilles lancéolées acuminées, engainantes, vers l'inflorescence courtes bractéoles d'un vert lavé de rose en pointe.
    floraison : du printemps à l'été (avril- août selon climat et altitude),nectarifère visitée par les abeilles. Dense inflorescence en épi conique de petites fleurs. Boutons floraux ovoïdes pointus.
    couleur : rose dans divers tons légèrement mauve lilas en se fanant, gorge lavée de blanc à blanc rosé, boutons floraux plus foncé.
    fruits : petites capsules.
    hauteur : 0.10-0.50 m.
    habitat : dans les pelouses maigres et sèches, en garrigues ou maquis, dans les talus, en lisières de bois ou dans les bois clairs jusqu'à 1900m d'altitude au sud de l'Europe, Europe centrale, Maroc et Asie Mineure.
    En France, présente en PACA, Languedoc-Roussillon jusqu'au sud et à l'est du Bassin parisien où il est menacé figure sur la liste des espèces protégées, Arrêté du 12 mai 1993 pour l'ensemble de la région Centre.
    sol : prédilection pour le calcaire.
    exposition : soleil ou ombre partielle .
    zone : 8 -9.
    NB : Le nom Anacamptis  vient du grec 'imantos' qui signifie et son nom spécifique pyramidalis pyramidale, faisant référence à son inflorescence conique.
    Ce genre jusqu'en 1997 ne comportait qu'une seule espèce, après révision, il se compose aujourd'hui d'environ 6 à 8 espèces et des sous-espèces qui étaient autrefois rattachées aux Orchis , ils figurent tous sur des listes d'espèces protégées.
    Autres espèces :
    Anacamptis champagneuxii  (Barnéoud) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase, Orchis de Champagneux de couleur violet lavé de blanc tige partiellement pourprée.
    Anacamptis coriophora  (L.) Bateman, Pridgeon & Chase subsp. coriophora , Orchis punaise, rouge foncé labelle trilobé.
    Anacamptis laxiflora  (Lam.) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase, Orchis à fleurs lâches, feuillage plus fin.
    Anacamptis longicornu  (Poir.) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase, Orchis à long éperon, le labelle en partie centrale est blanc moucheté d'aubergine, tige pourpre en cime.
    Anacamptis morio  (L.) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase, Orchis bouffon.
    Anacamptis palustris  (Jacq.) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase,, Orchis des marais.
    Anacamptis papilionacea  (L.) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase, Orchis papillon, rouge foncé et labelle blanc veiné de violet.
    Anacamptis picta  (Loisel) R.M.Bateman,Orchis peint, assez proche de l'Orchis de Champagneux.

    Le Monde des Orchidées :
    Anatomie et glossaire des orchidées, lire la suite.
    Comment bien choisir une orchidée, lire la suite.
    Les erreurs les plus fréquentes dans leur entretien, maladies et parasites, lire la suite.
    La fécondation d'une fleur de vanillier, lire la suite.
    Le rempotage des orchidées, lire la suite.
    Les différentes espèces d'ordichées cultivées, et quelques sauvages, consulter la liste qui s'ouvre dans un pop-up.

    Annotations :
    * Rich. abréviation botanique pour le botaniste - naturaliste versaillais Louis-Claude-Marie Richard (1754-1821). Durant 8 années à partir de 1781, il séjourna en Guyane, missionné par Louis XVI pour implanter au jardin Botanique de Cayenne, les espèces rapportées par P. Poivre et P. Sonnerat, sa mission fut quasimment un échec, le gouverneur en place se l'étant approprié. De son séjour aux Antilles et Brésil, il rapporte en 1789 un herbier de plus de 4000 espèces. En 1794, il est nommé professeur de botanique à la faculté de Médecine de Paris.
    On lui doit 'Démonstrations botaniques, ou analyse du fruit considéré en général., publiées par H.-A. Duval -Alençon 1808, 'De Orchideis Europaeis annotationes, praesertim ad genera dilucidanda spectantes' ed. A.Belin - 1817, un exemplaire est consultable en ligne à la bibliothèque du New York Botanical Garden (réédition en anglais Nabu Press - 2011), puis 'Commentatio botanica de Conifereis et Cycadeis' ed. Lyon - 1826, consultable en ligne en français et latin.
    Carl Kunth rédige une monographie 'Notice sur Louis-Claude-Marie Richard,... ", où il écrit "Richard est certainement l'un des hommes de son siècle qui ont le plus contribué aux progrès de la botanique; l'influence qu'il a exercé se fera sentir surtout par les travaux de ceux qui se sont pénétrés de ses principes, et qui marchent sur ses traces. Personne n'a poussé plus loin l'art d'observer la nature jusque dans les moindre détails .." il y précise qu'il est l'auteur anonyme de 'Flora Borealis-Américana' de Michaux, en 2 volumes publiée en 1803, consultable en ligne à la Bnf.
    nmauric©16/07/2013 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site