Tradescantia sillamontana - Tradescantie veloutée
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Tradescantia sillamontana Nom commun: Tradescantie veloutée, Tradescantie de la Montagne de la Silla, nommée par les anglophone 'White Velvet'.
    Nom latin : Tradescantia sillamontana  Matuda*, synonymes Tradescantia pexalta  H.E. Moore, Tradescantia velutina  Kunth & Bouché.
    famille : Commelinaceae.
    catégorie : vivace herbacée.
    port : étalé, rampant, semi-dressé.
    feuillage : persistant ou caduc, selon climat la partie aérienne disparait en hiver), vert jade recouvert de poils blancs soyeux. Feuilles imbriquées, alternes, ovales, engainant les tiges velues.
    floraison : de la fin du printemps à l'automne suivant le climat, nectarifère. En partie terminale des tiges, petites fleurs éphémères, ne s'ouvrant que durant quelques heures, composées de 3 sépales, 3 pétales à bord ondulé légèrement pointu à l'apex, 3 carpelles soudés et 6 longues et fines étamines hérissées à larges anthères.
    couleur : rose vif à magenta, parfois avec une ligne blanche en partie centrale des pétales, étamines magenta, anthères jaune vif.
    fruits : capsule membraneuse oblongue renfermant de 1 à 6 graines minuscules.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.20 à 0.30 m.
    plantation : en extérieur au printemps.
    multiplication : toute l'année, dans un mélange sablonneux, bouturage de tige, par division et par semis au printemps.
    sol : riche en matière organique, acide ou neutre, bien drainé, voir sec. Pour une culture en pot prévoir un mélange de sable, terre et terreau.
    emplacement : soleil ou mi-ombre. Il lui faut au moins 4 à 5 h d'ensoleillement par jour.
    zone : 8 - 10, attention sensible au gel (minima environ 10°C).
    origine : dans les brousailles et les bois au Mexique dans l'état du Nuevo León (Monterrey), Cerro de la Silla qui se traduit par la montagne de la Selle d'où sillamontana.
    entretien : durant la période de croissance (mars à septembre), effectuer un arrosage modéré, en pot veiller à ne pas laisser stagner de l'eau dans le dessous de pot, car elle est très sensible aux excès en eau.
    sillamontana.
    NB : Le genre Tradescantia  est dédié au botaniste anglais John Tradescant le Jeune (1603-1662), jardinier de Charles Ier, il s'intéresse à la flore de la Virginie où il séjourne à 3 reprises entre 1637 et 1662, on lui doit entre autre l'introduction en Europe du Liriodendron tulipifera  L. et Taxodium distichum  L., mais certains auteurs pensent que ce genre est dédié à son père John Tradescant l'Ancien (1570-1638), et sillamontana   indique la région de sa provenance.
    Ce genre comprend environ 60 espèces originaires des Amériques, dont certaines espèces sont naturalisées au sud de l'Europe, 5 espèces en Australie dont 2 en Nouvelle-Galles du Sud.
    En visitant le jardin botanique de Sidney pour la croiserez.
    Propriétés et utilisations :
    Ce genre est à manipuler avec prudence car certaines personnes peuvent avoir des allergies de contact - dues à la présence de raphides d’oxalate de calcium.
    Le tradescantia fait parti des bio-indicateurs de pollution radioactive, son observation (altération des chromosomes des cellules contenues dans les pollens) permet de détecter des quantités minimes de substances mutagènes comme les hydrocarbures, les métaux lourds et les pesticides; ces substances entraînent une détérioration de l'ADN des noyaux de certaines de ses cellules.
    Exemple d'utilisation : programme Eurobionet - Réseau européen pour l'évaluation de la qualité de l'air. Pour info, les autres plantes retenues :
    Nicotiana tabacum L. cv 'Bel W3' et Populus x , le tabac et le peuplier pour l'ozone qui provoque des nécroses sur le feuillage.
    Lolium multiflorum  (Lam.) Husnot., le Ray grass pour détecter les métaux lourds accumulation de ces polluants dans la plante.
    Brassica oleracea var. acephala , Chou frisé pour détecter les hydrocarbures accumulation de ces polluants dans la plante.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Tradescantia sillamontana Tradescantia cerinthoides  Kunth., synonyme de Tradescantia blossfeldiana  Mildbr., consulter sa fiche.
    Tradescantia pallida  Rose, synonyme Setcreasea pallida  (Rose) D.R.Hunt., consulter sa fiche.
    Tradescantia spathacea  Sw. synonymes Rhoeo spathacea  (Sw.) Stearn, aujourd'hui nommé Rhoeo , originaire d'Amérique centrale (Mexique), rosette à larges feuilles vertes au revers pourpre, fleurs blanches, zones 9 - 11.
    Tradescantia virginiana L., synonyme de Tradescantia x andersoniana  W.Ludw. & Rohw., Éphémère de Virginie, Éphémérine, consulter la fiche .
    Tradescantia zanonia  L., synonymes Campelia zanonia  L., Commelina zanonia  L., consulter sa fiche.
    Voir également
    Callisia repens , Callisie rampante, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces intéressantes :
    Tradescantia fluminensis  Vell., Misère, originaire d'Amérique du Sud (Brésil), feuilles ovales-acuminées d'un vert foncé au revers pourpre, tiges pourprées, fleurs blanches, 'Albovittata', synonyme Tradescantia albiflora 'Albovittata' , 'Aurea' et 'Variegata' au feuillage panaché, zones 9 - 12.
    Tradescantia zebrina  Hort.ex Loud., Tradescantia pendula  (Schnizl) D.R.Hunt, originaire d'Amérique centrale dont Mexique, port rampant ou retombant, tiges velues, feuilles ovales d'un vert bleuté argenté, zébré de 2 bandes blanches, revers pourpré, fleurs magenta, zones 9-12.

    Annotations :
    *Matuda c'est le botaniste japonais Eijii Matsuda, qui avait émigré au Mexique, il en fait l'acquisition en 1922 dans l'État mexicain du Chiapas et il en fait la description nmauric©08.01.2004 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site