Baccharis genistelloides - Carqueja, Baccaride faux-genêt
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Baccharis genistelloides Nom commun : Baccaride faux-genêt, Séneçon en arbre, Faux cotonnier, commercialisé en Europe sous son nom brésilien Carqueja, au Paraguay nommé 'Jaguarete' et bien d'autres surnoms* nommée par les anglophones 'Carqueja', en allemand 'Kreuzstrauch'
    Nom latin : Baccharis genistelloides  (Lam.*) Pers.*, initialement référencée sous Conyza genistelloides  Lam., autres synonymes retenus Baccharis alata  Hort.* Berol. ex Loudon, Baccharis triptera  Mart., Baccharis venosa var. apiciflora  Hieron., Cacalia decurrens  Vell., Molina venosa  (Ruiz & Pav.) Pers., Baccharis genistelloides subsp. genistelloides, Baccharis genistelloides var. genistelloides, Baccharis genistelloides var. venosa  (Ruiz & Pav.) Cuatrec., Baccharis genistelloides subsp. venosa  (Ruiz & Pav.) Cuatrec.
    famille : Compositae, tribu Astereae.
    catégorie : petit arbuste aux tiges ailées anguleuses.
    port : buissonnant, compact, très ramifié, retombant.
    feuilles : persistant, coriaces, épaisses, alternes . Tiges ailées à marge ondulée.
    floraison : en été courant juillet août, nectarifère visitée par les abeilles, colibris et par les papillons et les oiseaux.
    Capitules axillaires de petites fleurs ligulées.
    couleur : blanc, blanc-crème à blanc jaunâtre.
    fruits : des akènes. la pollinisation s’effectue essentiellement par le vent.
    croissance : moyennement rapide.
    hauteur : ± 0.80, 1mà 2m sous climat approprié Ø de 0.70 et plus.
    plantation : selon climat au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par semis à chaud entre 20 et 21°C, compter pour la levée entre, par bouturage courant mars, par marcottage de tiges herbacées ou par prélèvement de rejets.
    sol : riche en humus, frais mais bien drainé. Peut se cultiver dans des potées que l'on rentre l'hiver en serre froide à 10 °C.
    culture en pot : possible, à tendance à s'affaisser.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre.
    zone de rusticité : 9 - 11, tolère sur de courtes périodes jusqu'à -10°C, parfaitement adapté à la sécheresse et aux embruns. USDA zone 9b-11.
    origine : endémique aux forêts tropicales de l'Amérique du Sud jusqu'à 3000m d'altitude, présente en Équateur, Colombie, Pérou, Bolivie, sud-est du Brésil, Paraguay, Uruguay et nord de l'Argentine, voir carte de l'Amérique du sud.
    entretien : taille de mise en forme si nécessaire pour le rajeunir.
    maladies et ravageurs : c'est la plante hôte de certaines espèces de papillons dont les larves rousiguent son feuillage. N'est pas consommé par les cervidés.
    NB : son nom Baccharis  qui se traduit par Bacchante était déjà utilisé par Dioscoride et repris par Matthiole son origine n'est ni latine, ni grecque et son nom spécifique genistelloides  est un diminutif féminin latin qui signifie ressemblant à un petit genêt.
    Ce séneçon en arbre a été introduit dans les jardins d'ornements et surtout ceux en bord de mer pour y être cultivé dans les bordures, les massifs, les mixed-border, sur les talus, dans les rocailles, entrant dans la composition de haies basses ou de haies libres, peut être cultivée en espalier ou tout simplement dans des vasques, des potées pour les balcons, patios et terrasses.
    Ce genre comprenait 1141 noms d'espèces connues, après révision seulement 430 noms ont été acceptés et 581 sont considérés comme des synonymes espèces 14 sont non valides et 76 sont illégitimes, 120 d'entre elles sont présentes au Brésil. Des espèces de vivaces arbustives et arbustes endémiques au continent américain croissant en région sèche ou face aux embruns et dans des sols à forte salinité.
    Propriétés et utilisations :
    Présente dans les pharmacopées traditionnelles des peuples autochtones des forêts tropicales de l'Amérique du sud, elle est y réputée depuis fort longtemps pour soigner un large éventail d'affections courantes, bénéfique pour traiter le foie, la vésicule biliaire, les fièvres, les troubles digestifs et surtout traiter le paludisme, les vers parasites intestinaux (anthelminthique), pour réduire l'acidité de l'estomac, traiter les ulcères d'estomac, réduire l'inflammation et l'hypertension artérielle, traiter la lèpre.
    Elle contient des flavonoïdes, notamment de la quercétine, de la lutéoline, de la népétine, de l'apigénine et de l'hispiduline qui est bénéfique pour le foie Dans son intégralité elle contient des propriétés analgésique, anti-inflammatoire pour les voies urinaires, antivirale, laxative, purifiante pour le sang, diaphorétique, fébrifuge, hépatique, hypoglycémique, diurétique, laxative et tonique.
    Plusieurs études menées en Amérique du Sud confirment son aptitude à faire baisser le taux de sucre dans le sang, une aide naturelle pour traiter le diabète.
    Des études in vitro sont en cours pour démontrer son activité virale, ce serait un puissant inhibiteur du VIH à des doses assez faibles, mais elle a des propriétés abortives qui déconseillent l'automédication, source*.
    Baccharis genistelloides
    Kurt Stueber ©
    Quelques autres espèces :
    - Baccharis articulata  (Lam.) Persoon., synonymes retenus Baccharis articulata var. articulata, Baccharis articulata var. gaudichaudianum  Chodat, Baccharis articulata var. gaudichiana  Loefgr.,Baccharis diptera  Sch.Bip. ex Baker, Conyza articulata  Lam., Molina articulata  (Lam.) Less., Pingraea articulata  (Lam.) F. H. Hellwig, Pingraea articulata  (Lam.) F.H.Hellw., Baccaride à feuilles d'Halien, en Argentine, elle fait partie officiellement depuis 1978 de la pharmacopée nationale, ce sont les tiges aériennes qui sont utilisées.
    - Baccharis crispa  Sprengel, Baccharis cylindrica  (Less.) DC., Baccharis genistelloides subsp. crispa  (Spreng.) Joch.Müll., Baccharis genistelloides var. crispa  (Spreng.) Baker, Baccharis genistelloides var. cylindrica  (Less.) Baker, Baccharis perplexa  Malag. & J.E.Vidal, Baccharis subcrispa  Malag., Cacalia sessilis  Vell., Molina crispa  (Spreng.) Less., Molina cylindrica  Less., Pingraea crispa  (Spreng.) F. H. Hellwig, Pingraea crispa  (Spreng.) F.H.Hellw., également inclus dans la pharmacopée de l'Argentine.
    - Baccharis halimifolia  L., synonymes retenus Conyza halimifolia  Desf., Baccharis axillaris  Mart. ex Baker, Baccharis halimifolia var. halimifolia et Baccharis halimifolia var. angustior  DC. , Baccaride à feuilles d'Halimione, c'est lui le Séneçon en arbre, nommé également Bacchante de Virginie, et par les anglophones 'Tree Groundsel, eastern baccharis, Silver-ling, Saltbrush, sea-myrtle, un arbuste à croissance rapide de 4 à 5 m au port compact et dense dès la base, qui redémarre de souche, feuilles alternes, ovales-deltoïdes crénelées en partie supérieure d'un vert glauque ponctué de points d'un blanc argenté rappelant celui de l'arroche, à floraison en petites et courtes grappes blanche à la fin de l'été courant août-septembre, originaire des zones humides de l'est des États-Unis Texas, Floride jusqu'au Massachussetts, Bahamas, Cuba, introduite comme plante ornementale au 17 ème siècle, cultivé dans le jardin du Roy pour servir de décoration dans les bosquets d'été, largement répandue depuis dans le sud-ouest de la France notamment dans les marais poitevins, dans les dunes sur le littoral depuis les Pyrénées atlantiques. Une peste envahissante, sa commercialisée est interdite, seule technique pour l'empêcher de progresser est l'arrachage, elle supplante les espèces indigènes avec un impacte sur l’écosystème.
    Consulter la fiche technique établie par le Conservatoire Botanique National de Brest, Pdf, Guillaume Le Moigne et Sylvie Magnanon, comporte une carte de répartition établie en 2004
    - Baccharis megapotamica  Spreng., synonymes Baccharis megapotamica var. megapotamica, Baccharis thymifolia  Miers, Baccharis weirii  Baker, Baccaride du grand fleuve contient des trichothécènes (mycotoxines) qui sont anti leucémiques.
    Son nom spécifique megapotamica vient du grec 'megas' signifiant grand et 'potamos' désignant le fleuve, faisant certainement allusion au Rio Grande.
    - Baccharis pedunculata  (Mill.) Cabrera, 1959, synonymes retenus Baccharis braunii  (Pol.) Standl., Baccharis cinnamomifolia  Kunth, Baccharis ibaguensis  Cuatrec., Baccharis speciosa  DC., Baccharis splendens  Heering, Conyza pedunculata  Mill., Eupatorium braunii  Pol., Pseudobaccharis cotinifolia  (Willd.) Malag., Psila cinnamomifolia  (Kunth) Aristeg., Bacchante bois-guillaume, Bois-guillaume, originaire du sud du Mexique et du Panama présent dans Antilles françaises et en Guadeloupe où il est nommé en créole Bwa Giyòm.
    - Baccharis pilularis  D.C., synonymes Baccharis pilularis var. angustissima  DC., Baccharis pilularis var. latifolia  DC., Baccharis pilularis var. pilularis, Baccharis pilularis subsp. pilularis , la brosse de Coyote est endémique à la garrigue et aux maquis du littoral californien, dans le Chaparral et les forêts de feuillus mixtes et des forêts de pins de l'Oregon, arbuste persistant à croissance rapide, au port étalé de 0.60 à 0.80m de haut, à petites feuilles ovales d'un vert assez vif, surnommé 'Coyote Bush, Chaparral broom', il s'utilise comme pare-feu, zone USDA 7-10. Pour limiter son implantation sélectionner des sujets mâles. Carte et photos à découvrir.
    En cliquant sur la photo ou le nom du photographe vous accédez à une photothèque sur l'espèce ou le genre.
    "Une étude menée par Tiden (Calflora) a démontré qu'il vivait en symbiose avec 221 espèces d'insectes qui hébergent ensuite 62 espèces de parasites supplémentaire et 8 espèces d'acariens" extrait de Russo’s Field Guide to Plant Galls of California and Other Western States, base de données Calflora, Berkeley, Californie.
    Baccharis pilularis
    Neal Kramer ©2007 University of California, Berkeley
    - Baccharis pilularis  'Twin Peaks', ce cultivar au feuillage gris-vert découvert dans le quartier du même nom à San Francisco, est plus trapu mais s'étalant sur plus de 2.40 à 3 m ne dépassant pas 0.80 de haut, s'utilise en couvre-sol dans les jardins en bord de mer, pour couvrir les talus et fixer les dunes, excellente résistance à la sécheresse et au feu.
    - Baccharis salicifolia  (Ruiz & Pav.) Pers., originaire du sud du Mexique, Bolivie, Guatemala et Pérou jusqu'au Nicaragua, Bacchante à feuilles de Saule, localement nommé 'Amarguillo, Chilca, Guiraepira, Lanche en anglais Willow leaf baccharis, Willow baccharis.
    - Baccharis trimera  (Less.) DC., synonyme de Baccharis genistelloides var. trimera  (Less.) Baker, selon le pays nommée Carqueja qui signifie ajonc, Bacanta (baccante) , Carqueja-amargosa (ajonc amère), Carqueja-amargosa, Carqueja-do-mato, Carquejinha, Condamina, Iguape, Jaguarete Ka'a (l'herbe du grand Jaguar), originaire Équateur, Colombie, Pérou, Bolivie, sud-est du Brésil (dans les états de Santa Catarina, Paraná, São Paulo et Rio Grande do Sul), Paraguay, Uruguay et Argentine, l'espèce la plus connue du genre, utilisée dans la pharmacopée traditionnelle de l'Argentine, Uruguay, Paraguay et sud du Brésil, et commercialisée en herboristerie, phytothérapie sous forme d'extrait hydroalcoolique comme hépétoprotecteur.
    Une espèce aromatique amère prescrite pour traiter les problèmes digestifs et les troubles hépatiques et biliaires (hispiduline), l’infusion de tiges et de feuilles au goût amer est réputée traiter la stérilité féminine et l’impuissance masculine. Elle a des propriétés analgésique, antianémique, antiasthmatique, antibiotique, antidiarrhéique, antidiabétique, antidiseptique, antigrippale, anti-inflammatoire, antirhumatismale, hypoglycémique, antimicrobienne et insecticide*, antiulcéreuse et antiacide (reflux gastrique), hépatoprotectrice et antioxydante, tonique et stomatiques ont été confirmées en 1997 et 2002 par des études qui ont démontré son efficacité thérapeutique.
    Ne doit être consommé par les patients hypertendus et diabétiques qu'après avis médical car peut augmenter l'effet du médicament utilisé par ces personnes, réduisant considérablement ces patients la concentration de glucose ou la pression artérielle.
    Son utilisation est contre-indiqué pour les femmes enceintes car il peut provoquer une fausse-couche et pendant l'allaitement car il peut passer dans le lait maternel.
    - Baccharis uncinella  D.C., un seul synonyme Baccharis discolor  Sch.Bip. ex Baker, Baccaride uncinelle, originaire du Brésil dans l'état du Paraná, Rio Grande do Sul, et de Santa Catarina endémique de la région d’Aparados da Serran une réserve naturelle brésilienne, elle est nommée Vassourinha ou Vassoura (signifie Balai), un arbuste buissonnant de 1,50 à 4 m à floraison blanche, les inflorescences mâles peuvent être légèrement jaunâtres, sont fort visitées par les abeilles et autres insectes attirés par un nectar sucré, les petites feuilles contient des huiles essentielles qui ont des propriétés antimicrobiennes.
    Un spécimen collecté par Ch.Gaudichaud-Beaupré en 1833 au cours de son deuxième expédition au Brésil, Chili et Pérou entrepris en 1831 à bord de la frégate Herminie, spécimen en provenance de la province de Sao Paolo figurant dans l'Herbier Impérial du Brésil au Muséum d'Histoire naturelle de Paris, consultable en ligne, un autre spécimen se trouve dans l'herbier De Candolle, collecté également par le botaniste voyageur français Charles Gaudichaud-Beaupré (1789-1854), un pharmacien méconnu lire article chez Persée par Philippe Chassaigne*, Revue d'Histoire de la Pharmacie, 1953.
    - Baccharis semiserrata  D.C., un nom non résolu ayant pour synonymes Baccharis doniana  Hook. & Arn., Baccharis semiserrata var. glabrata  DC., elle aussi contient des huiles essentielles dont la spatulénol qui ont des propriétés antimicrobiennes.

    Annotations :
    *insecticide, prouvé sur le ténébrion meunier (Tenebrio molitor) un coléoptère noir, dont les larves comestibles nommées vers de farine Molitor (que vous donnez aux oiseaux) affectionnent particulièrement les farines de céréales, vous pouvez les déguster dans les restaurants d'insectes car ils sont très riches en protéines.
    *Philippe Chassaigne, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Bordeaux.
    *source Tropical Plants Database, by Ken Fern. tropical.theferns.info. 2019-09-09.
    *surnoms Carqueja, bacanta, bacárida, cacaia-amarga, cacalia amara, cacália-amarga, cacália-amargosa, cacliadoce, carqueja amara, carqueja-amargosa, carqueja-do-mato, carquejilla, carquejinha, chinchimani, chirca melosa, condamina, cuchi-cuchi, quimsa-kuchu, quinsu-cucho, quina-de-condamiana, tiririca-de-balaio, tres-espigas, vassoura, pour ceux que cela intéresse Raintree, The Healing Power of Rainforest Plants.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.//-->









compteur widget