Rosa  'La France' - Rosier 'La France'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Rosier 'La France'
    Nom latin : Rosa  'La France'
    famille : Rosaceae.
    catégorie : arbuste tès remontant.
    port : buissonnant, souple.
    feuillage : caduc, brillant.
    floraison : continue, fin de printemps, été et automne jusqu'aux gelées. Bouquets de fleurs doubles (60 pétales) de 10 à 11 cm, odorantes rappelant le parfum de la rose de Damas, les pétales avec le temps s'enroule sur le revers donnant une forme triangulaire sur le pourtour et les boutons floraux sont pointus.
    couleur : rose nacré pâle, les boutons floraux sont d'un roseplussoutenu .
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.90 à 1m pour un étalement d'environ 0.80 m la forme grimpante "La France Climbing" entre 3 et 4 m.
    plantation : à racines nues de l'automne à l'hiver.
    sol : tous de préférence profond et humifère, tolère bien le calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre, éviter le couchant trop rude en été, à l'abri des vents violents pour préserver sa floraison.
    zone : 5 - 9.
    origine : 1867, le premier hybride de Thé obtenu par le rosièriste lyonnais Jean-Baptiste Guillot fils (1803-1882), serait issu de l'hybride remontant 'Madame Victor Verdier' de 1863, aux grosses roses carmin très parfumée, et soit le rosier thé 'Madame Bravy' (1846) de Guillot père, des roses doubles très parfumées d'un blanc ivoire lavé de rose nacré, soit du rosier 'Madame Falcot' (1858) de Guillot Fils, un grand rosier remontant de 1.50m aux grosses roses parfumées d'un rose zbricoté, safrané.
    maladies et ravageurs : bonne résistance aux maladies. Rosier "frais", facile d'utilisation.
    NB : des scientifiques* ont étudié durant 8 années l'origine des chromosomes de ce rosier hybride "La France", son génome a été décrypté. "Ces travaux ont permis de retracer les contributions respectives des rosiers européens et chinois au génome du rosier moderne et d'identifier l'ensemble des gènes impliqués dans les voies de biosynthèse du parfum et de la couleur. Publiés dans la revue Nature Genetics le 30 Avril 2018, ils sont essentiels pour concevoir des variétés qui optimiseront notamment les qualités de la fleur dans un contexte de changements globaux."
    "Les chercheurs ont identifié les principaux gènes engagés dans la floraison, le développement de la fleur, la reproduction, la fragrance et la synthèse des pigments à l’origine des teintes rouges (famille des anthocyanes). Ils ont reconstitué les voies de biosynthèse dans lesquelles interviennent ces gènes. Ils ont notamment mis en évidence un groupe de gènes impliqués simultanément dans la régulation de la couleur et du parfum de la fleur", lire la suite du communiqué de presse de l'INRA, publication du 30 avril 2018.
    Consulter le sommaire du Monde des roses.
    La classification des rosiers.
    La plantation des rosiers.
    L'entretien et les soins.
    La taille.
    La multiplication.

    Découvrir le diaporama des Roses et en cliquant sur l'image la galerie des Roses.

    Annotations :
    *Les scientifiques un consortium international impliquant dans ces travaux durant 8 ans: l’UMR Reproduction et développement des plantes (Inra, CNRS, ENS de Lyon, Univ. Claude Bernard Lyon 1) ; le Laboratoire des Interactions plantes-microorganismes (Inra, CNRS) ; l’UMR Biométrie et biologie évolutive (Univ. Claude Bernard Lyon 1, CNRS) ; l’UMR Ecologie des hydrosystèmes naturels et anthropisés (Univ. Claude Bernard Lyon 1, ENTPE, CNRS, Inra) ; l’Institut des Sciences des plantes de Paris-Saclay (CNRS, Univ. Paris-Sud, Inra, Univ. Evry, Univ. Paris-Diderot) ; le Genoscope, CEA ; le Laboratoire de Biotechnologies végétales appliquées aux plantes aromatiques et médicinales (Univ. Jean Monnet, CNRS) ; l’UR Genomique-Info, Inra ; l’UMR Génétique, diversité et écophysiologie des céréales (Inra, Univ. Clermont-Auvergne) ; l’Institut méditerranéen de la biodiversité et d'écologie marine et continentale (Univ. Aix Marseille, CNRS, IRD, Univ. Avignon et Pays du Vaucluse) ; l'Institut de Biologie moléculaire des plantes, CNRS ; Key Laboratory of Horticultural Plant Biology (Huazhong Agricultural University, CN) ; Institute of Vegetables and Flowers (CAAS, CN); The Center for Plant Molecular Biology (Univ. Tübingen, DE)..
    nmauricI© 12/05/2018- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site