Catalpa bignonioïdes - Catalpa de Caroline
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Catalpa commun, Catalpa de Caroline, nommé par les anglophones Southern Catalpa, 'Bean Tree' (Arbre aux haricots), Indian* Bean Tree.
    Nom latin : Catalpa bignonioïdes  Walter, synonymes Catalpa syringifolia  Sims., Catalpa communis  Dum.
    famille : Bignoniaceae.
    catégorie : arbre à l'enracinement profond, au tronc assez court plus ou moins droit, écorce écailleuse d'un brun clair. D'une grande longévité pouvant atteindre entre 120 et 150 ans.
    port : étalé, très ramifié, dense, arrondi.
    feuillage : démarrage tardif de la végétation au printemps courant mai. Caduc, aromatique (odeur assez désagréable lorsqu'on le froisse) vert clair glabre sur le dessus, revers pubescent surtout au niveau des nervures, petites glandes nectarifères (nectaires) butinées par les insectes au court des saisons. Grandes feuilles simples (15 à 30 cm) cordées-acuminées, verticillées par 3 pouvant avoir des lobes latéraux et un long pétiole.
    floraison : en été (juillet), nectarifères visitées par les abeilles, les bourdons et les colibris. En partie terminale, grandes grappes coniques (thyrses) dressées de fleurs hermaphrodites tubulaires (5 cm) à corolle campanulée à 5 lobes irréguliers, 3 larges en partie basse et deux plus petit en haut.
    couleur : blanche griffé de jaune et pourpre en gorge.
    fruits : très longues et fines siliques cylindriques (20 à 50 cm) vertes virant au brun à maturité contenant de petites graines noires pourvues de soies blanches aux extrémités. Des gousses persistantes sur l'arbre dénudé jusqu'au printemps suivant.
    croissance : rapide.
    hauteur : 8-15 m pour un étalement entre 10 et 15 m, donc lui prévoir de la place.
    plantation : à l'automne ou au printemps en lui laissant de la place pour son développement, n'aime pas être déplacé.
    multiplication : par semis au printemps sous serre chaude, boutures de rameaux ligneux, de racines et par greffage pour les cultivars.
    sol : tous, même calcaire, une préférence pour les sols léger et frais, surtout bien drainé.
    emplacement : soleil ou ombre légère.
    zone : 4 - 9.Tolère allégrement -20°C et plus.
    origine : sud-est des États-Unis (Alabama, les Carolines, Géorgie, Floride, Louisiane et Mississippi)consulter la Carte des États-Unis.
    entretien : arroser régulièrement les deux premières années après la plantation. Supprimer éventuellement les branches basses.
    maladies et ravageurs : sur le feuillage il peut apparaître une galle circulaire verte provoquée par la femelle d'une sorte de petit moucheron Cecidomyia catalpae lorsqu'elle vient pondre ses oeufs.
    En été, le feuillage peut se couvrir de poudre blanche provoqué par de l'oïdium Microsphaera penicillata provoquant ensuite le roussissement du feuillage.
    Comme d'autres arbres il peut être sujet à la verticiliose, un champignon (Verticillium albo-atrum) véhiculé par la sève qui provoque en obstruant les vaisseaux le dépérissement des rameaux.
    NB : son nom Catalpa  est la transcription de Catawba, par les amérindiens à un lieu dit en Caroline du Nord et son nom spécifique bignonioïdes  signifie ressemblant au Bignonia, grimpant aux fleurs en forme de trompette. Introduit en Europe aux alentours de 1726.
    Il a pendant très longtemps était utilisé en milieu urbain comme arbre d'alignement car il supporte parfaitement la pollution, également comme arbre d'ornement dans les jardins et les parcs, recherché pour sa belle ombre. Rejetant abondammentde souche, il est utilisé en cépées dans les massifs ou dans les haies.
    Ce genre comprendrait environ 11 espèces d'arbres caducs, originaires d'Asie orientale (4 originaires de Chine) et d'Amérique du Nord (2 espèces).
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée traditionnelle amérindienne et antillaise, l'écorce, les feuilles et les fleurs du catalpa sont réputées pour leurs propriétés antiseptiques, antiparasitaires, astringentes, emménagogues, laxatives et sédatives, recommandéespour traiter les dysenteries, les crises d'asthme, la coqueluche et les dyspnées. Une décoction de feuilles prescrite pour soulager les douleurs articulaires, les douleurs et démangeaisons hémorroïdaires et l'écorce broyée prescrite en onguent cutané, pour traiter eczéma, gale, herpès, psoriasis et la teigne.
    Parmi les hybrides et cultivars, citons :
    - Catalpa bignonioïdes  'Aurea', Catalpa doré au feuillage jaune virant lentement au vert dans le courant de l'été, port étalé. Primé pae la RHS.
    - Catalpa bignonioïdes  'Nana', c'est le Catalpa boule, Catalpa parasol, de plus petite taille à cime arrondie dépourvu de floraison.
    - Catalpa bignonioïdes  'Hochei' au feuillage marginé de blanc crème à blanc jaunâtre, il semble ne plus avoir la cote.
    - Catalpa x erubescens  issu d'un croisement entre Catalpa bignonioïdes  et Catalpa ovata  environ 15 m de haut, feuillage trilobé pourpre au printemps avant de viré au vert foncé, les jeunes rameaux sont également pourprés. Mise à l'honneur par la RHS*, en lui décernant The Award of Garden Merit.
    - Catalpa bignonioïdes 'Purpurea' dont le jeune feuillage est carrément pourpre foncé virant au vert foncé par la suite, fleurs blanches tacheté de jaune et griffé de pourpre. Primé par la RHS.
    - Catalpa fargesii f duclouxii , Chinese bean tree', Catalpa de Farges* son jeune feuillage est bronze, floraison rose moucheté de jaune et de marron, primé par la RHS.
    Catalpa speciosa 'Frederik'.
    Catalpa speciosa  'Pulverulenta' au feuillage moucheté de blanc-crème, floraison blanche gorge jaune.
    Dans les années 1960-64, suite à un hybridation in vitro, apparition du Chitalpa de Tashkent X Chitalpa tashkentensis , issu de croisement entre deux espèces de Catalpa, consulter sa fiche.
    Autres espèces :
    Catalpa brevipes  Urb, synonymes Catalpa ekmaniana  Urb, Catalpa oblongata  Urb. & Ekman, originaire de l'île de Cuba et d'Hispagniola serait une espèce en voie de disparition.
    Catalpa bungei  C. A. Mey., synonyme Catalpa syringaefolia  Bunge, originaire du nord-est de la Chine (Manchourie) , de petite taille, à à feuilles plus ou moins triangulaires-cordées, fleurs blanche et violette, zones 4-9.
    Catalpa domingensis  Urb. & Ekman, synonyme Catalpa macrocarpa  (A. Rich.) Ekman ex Urb., appelé Catalpa à gros fruits, se rencontre sur l'île de Saint Domingue, Bahamas et Cuba.
    Catalpa fargesii  Bureau, synonymes Catalpa duclouxii  Dode, Catalpa sutchuenensis  Dode, originaire de l'ouest de la Chine, environ 20m de haut, port plus élancé que les autres, feuillage vert moyen ovale, fleurs roses à gorge tacheté de jaune et griffé de pourpre.
    Catalpa longissima  (Jacq.) Dum.-Cours., synonymes Catalpa longisiliqua Cham., Macrocatalpa longissima  Britton, se rencontre en Océanie et dans les Antilles où il est nommé Katalpa, Poix-doux-marron (Pwa doumawon), Chèn, Bwadchèn, Radégond.
    Catalpa obovata Urb., se rencontre dans les Caraïbes et en Amérique du Sud.
    Catalpa ovata  G. Don., synonymes Catalpa kaempferi  Siebold & Zucc., Catalpa henryi  Dode, Bignonia catalpa  Thunberg, Catalpa himalayensis  Hort. ex Dippel. appelé Catalpa chinois, originaire d'Asie, présent en Chine et au Japon où il est nommé kisasage (se prononce kai) en vogue à l'époque de Heian* où il devait être planté toujours par 7 devant les bâtiments ministériels donnant ainsi une relation de paix avec les dieux gardiens des lieux. Un arbre d'environ 15 m de haut à floraison jaune pâle. Un cultivar 'Slender silhouette'.
    Catalpa punctata Griseb., synonyme Macrocatalpa punctata  Britton, Catalpa punctata Griseb. var. pubescens  M. Gómez, se rencontre sur l'île de Cuba.
    Catalpa purpurea Griseb., synonyme Catalpa denticula  Urb., se rencontre sur l'île de Cuba.
    Catalpa speciosa  Warder ex Engelm., Catalpa élégant, Catalpa à feuilles cordées parfois Bois chavanon, originaire des États-Unis sur les berges du Mississippi, de grande taille environ 30 m de haut, feuillage ovales vert foncé, brillant, floraison moins dense que les autres, enracinement profond et pivotant, zones 5-9.
    Catalpa tibetica  Forrest, environ 5 m de haut, au port buissonnant, aux fleurs blanches tachetées de jaune.

    Annotations :
    *Indian Bean, fait référence à la tribu des Peaux-rouges qui vivait dans le comté de Catawba en Caroline du Nord, où il a été découvert, c'est également le nom d'une ville.
    *Walter, Thomas Walter (1740-1789) botaniste anglais qui en 1768 émigre en Caroline du Sud, il s'y installe comme planteur-commerçant, il y exerce un rôle politique. Il est l'auteur de 'Flora Caroliniana secundum systema vegetabilitum ...' publiée en 1788 à Londres.
    *période de Heian Hean signifie paix, c'est la dernière période de la cour impériale du Japon classique qui s'étend de 794 à 1185, célèbre pour sa richesse artistique, culturelle et poétique, c'est l'époque où s'y développe le bouddhisme.
    * RHS, abréviation pour The Royal Horticultural Society, Société Royale d'Horticulture (1804).
    *Farges, Paul Guillaume Farges (1844-1912) l'un 4 missionnaires, botanistes collecteurs (Abbé Delavay, Jean Pierre Armand David et J.A. Soulié) en Chine. Il collecte et adresse à partir de 1867 depuis la région du Séchouan au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris où taxonomiste Adrien René Franchet oeuvre et référence sur les collections collectées par ces 4 hommes. Un genre de bambous cespiteux Fargesia et des espèces, lui ont été dédiées sous le nom de fargesii .
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

un compteur pour votre site