Liquidambar styraciflua - Copalme, Styrax d'Amérique
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Liquidambar, Styrax d'Amérique, Copalme d'Amérique, nommé par les anglophones 'Red gum' ou 'Sweetgum'.
    Nom latin : Liquidambar styraciflua  L.*
    famille : Hamamelidaceae.
    catégorie : arbre.
    port : pyramidal, conique.
    feuillage : caduc, feuilles découpées en 5 à 7 lobes, orange, rouge ou violet en automne.
    floraison : au printemps assez insignifiantes, petites fleurs apétales, unisexuées.
    couleur : vert-jaune.
    fruits : globuleux, pendants hérissés de pointe qui sont des capsules déhiscentes contenant de petites graines ailées.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 15-30 m.
    plantation : automne, hiver, bien choisir son emplacement n'aime pas être déplacer car sa racine est pivotante.
    multiplication : semis, marcottage, greffe.
    sol : riche et légèrement acide, humifère et frais.
    emplacement : soleil ou ombre légère.
    zone : 6 - 9.
    origine : à l'est de l'Amérique du Nord sur la côte atlantique, Amérique centrale et à l'est du Mexique.
    L. styraciflua fleur ©Ohio St U entretien : aucun
    NB : Introduit en Europe vers 1681.
    Parmi les cultivars citons :
    - Liquidambar styraciflua  'Aurea' au port étalé pyramidale arrondi, feuilles à 5 lobes jaune clair à jaune d'or en été virant au jaune rose puis rose grenadine à l'automne. Liquidambar styraciflua  'Andrew Hewson' feuilles larges à 5 lobes, jaune-orangé à rouge cramoisi à l'automne. Liquidambar styraciflua  'Anja' cultivar allemand, port pyramidale, étalé ramure assez horitontale rouge pourpré à l'automne Liquidambar styraciflua  'Anneke' cultivar allemand, feuilles jaune à l'automne.
    - Liquidambar styraciflua  'Burgundy' : feuilles à 5 lobes anguleux jaune rouge puis rouge-violet vers le milieu de l'automne.
    - Liquidambar styraciflua  ‘Clydesform’ cultivar américain, commercialisé aussi sous le nom de 'Emerald Sentinal, port colonnaire-pyramidale, de petite taille avoisinant les 9m, feuilles larges vert émeraude foncé, jaune à rouge orangé à l'automne.
    - Liquidambar styraciflua  'Festival' : port élancé, étroit, feuilles jaune lavé d'orange et de rouge à l'automne.
    - Liquidambar styraciflua  'Gumball' port compact, en boule arrondi, particularité à croissance assez lente vers les 10 ans 3m de haut, feuilles à 5 larges lobes pennés, jaune orange puis rouge cerise en automne.
    - Liquidambar styraciflua  'Hapdell' peut être commercialisé sous ‘Happidaze®’ cultivar américain, recherché pour sa résistance à la pollution, pas intéressant à l'automne vire au marron, zone 5 - 9
    - Liquidambar styraciflua  'Moonbeam', feuilles rouge ou jaune ou violette en automne (photo du bas).
    - Liquidambar styraciflua  'Palo Alto' port étroit fastigié, feuilles palmées à 5 lobes rouge orangé puis rouge à l'automne.
    liquidambar styraciflua Variegata
    photos © Ohio State University
    - Liquidambar styraciflua  'Robert's Lane' ou 'Lane Robert, H 10-25 m, pyramydal, feuilles orangé à orange et rouge, virant rapidement au rouge grenat très sombre à l'automne.
    - Liquidambar styraciflua  'Rotundiloba' recherché pour son feuillage aux lobes arrondis rappelant celui de l'érable champêtre.
    - Liquidambar styraciflua 'Stella' se distingue par un port conique puis pyramydal, feuilles palmées à 5 lobes étroits assez découpés, jaune, virant rapidement au rouge soutenu à rouge cramoisi à l'automne.
    - Liquidambar styraciflua  'Thea' cultivar de Nouvelle Zélande, 15-20m de hautse distingue par un port conique puis pyramydal, feuilles palmées à 5 lobes étroits à marge dentelé, faiblement jaune mordoré puis rouge à l'automne.
    - Liquidambar styraciflua  'Variegata' commercialisé aussi sous les noms de ''Golden', 'Golduzam' ou 'Gold Dus' parfois sous 'Aureum'au port étalé pyramidale, feuilles larges à 7 lobes deux très courts marge dentelée marginé de crème, vraiment panachées de vert et jaune, puis vert, jaune et rose pour finir jaune et rose à l'automne, voir photo du bas
    - Liquidambar styraciflua  'Worplesdon' : H 10-12m, port large pyramidal, feuilles à 5 lobes très découpés, rouge à rouge violacé jaune à ocre jaune à l'automne.
    Autres espèces :
    Liquidambar acalycina  H. T. Chang, Liquidambar sans calice, nommé par les anglophones 'Chang's Sweetgum', originaire du sud-est de la Chine dans les provinces de Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hubei, au sud -ouest Jiangsu, Jiangxi et Séchuan et à l'est province de Anhui, en zone tempérée, dans les forêts de feuillus jusqu'à 1000m d'altitude, port pyramidal évasé, 20-25 m de haut, les jeunes feuilles sont d'un bronze cramoisi, virant au jaune à l'automne.
    Liquidambar formosana  Hance, synonymes de Liquidambar acerifolia  Maximowicz, Liquidambar formosana var. monticola  Rehder & E. H. Wilson, Liquidambar maximowiczii  Miquel, Liquidambar tonkinensis  A. Chevalier, Liquidambar de Formose, Liquidambar à feuilles d'érable, originaire de l'île de Formose, nombreuses provinces en Chine notamment sur la côte jusqu'à 800m d'altitude, sud de la Corée, Laos, Taïwan et au nord du Vietnam en zone tempérée, H 8-12 m, feuilles à 3 lobes juvéniles violettes puis vert puis orange à rouge en automne, zone 7-8.
    Liquidambar orientalis  Mill., consulter sa fiche.

    Annotations :
    * L. : Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, botaniste-naturaliste suédois à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivie d'un parution 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    - Marie Crousier & NMauric© 21/06/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site