Paeonia suffruticosa  - Pivoine en arbre, Pivoine arbustive
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Pivoine arbustive, Pivoine en arbre, en chinois 'Moutan', nommée par les anglophones "Tree Peony" et "Moutan peony".
    Nom latin : Paeonia suffruticosa Andr., synomymes Paeonia arborea  Donn ex K.Koch, Paeonia moutan  Sims.
    famille : Paeoniaceae.
    catégorie : petit arbuste, drageonnant, d'une grande longévité.
    port : arqué.
    feuillage : caduc, vert foncé mat, sur le revers d'un vert bleuté, très découpé.
    floraison : du début jusqu'au milieu du printemps (avril/mai à la mi-juin, selon climat). Très grandes fleurs (Ø de 12 à 25 cm) simples (5 à 10 pétales), semi-doubles ou doubles.
    couleur : dans toutes les nuances de rose, de rouge, pourpre et blanc avec parfois une tache à la base des pétales.
    croissance : lente.
    hauteur : 1.5 à 2.2 m.
    plantation : de l'automne à la fin de l'hiver - avec une préférence pour l'automne qui laisse aux plantes le temps de bien s'installer avant le départ de la végétation. A racines nues de septembre à mi-mars. Préparer un vaste trou de plantation et, pour les sujets greffés, enterrer la greffe d'une dizaine de centimètres. Bien choisir son emplacement, elle déteste être transplantée, elle n'aime pas la concurrence, laissez-lui de la place, au moins 1.20 à 1.50 m². Et surtout patienter.
    multiplication : boutures aoûtées (faible taux de réussite), marcottage (minimum 2 ans avant reprise), greffe sur pivoine herbacée.
    sol : riche, profond, frais mais bien drainé, acide ou neutre ou alcalin, accepte le calcaire.
    emplacement : soleil mais à l'abri des gelées matinales en région froide et des vents violents pour protéger ses fleurs.
    zone : 4 - 9.
    origine : en région pan-himalayenne.
    entretien : arroser sans excès, bêcher et biner régulièrement autour de son pied et chaque automne apporter une bonne pelletée de fumier, de compost bien décomposé, de poudre d'os, de corne broyée ou d'engrais organique. Couper les fleurs fanées au-dessus du dernier oeil, qui se trouve généralement deux ou trois feuilles au-dessous de la fleur. La taille si elle est vraiment nécessaire s'effectue à la fin de l’hiver.
    maladies et parasites : ses boutons floraux peuvent être sujet à la rouille (botrytis), provoquant le pourrissement. Par temps chaud et humide, son feuillage et ses tiges peuvent être tachetées ou maculées de rouge avant de se dessécher, symptômes dus à un champignon le Cladosporyum paeonia.
    NB : son nom Paeonia  en grec 'païonia' désigne une plante médicinale à racines tubéreuses, faisant référence aux propriétés médicinales de la pivoine officinale, mot venant de 'Paeôn' qui était le Dieu guérisseur de l'Olympe et 'païonios' désigne des chants solennels en l'honneur des Dieux (péans) ou du Dieu guérisseur qui à la demande de Leto, déesse de la fertilité avait trouvé sur le Mont Olympe, la plante aux racines efficaces contre les douleurs pendant le travail de l'accouchement. Son maître Asclépios (dieu de la médecine) apprenant la chose, devient fou de jalousie et veut le tuer. Zeus succombant alors à la requête de Leto, le transformant en pivoine, pour le sauver, et son nom spécifique suffruticosa vient du suffixe 'sub' sous et du latin 'frutex' qui signifie arbuste, donc un sous-arbuste.
    En Chine, la pivoine est la reine des fleurs, elle a été choisie comme l'une des fleurs nationales; elle est le symbole de la prospérité, de la bonne fortune, et de la richesse. Son lieu de production se trouve dans la ville de Heze dans la province dgars
    Cette pivoine est connue et hybridée depuis des siècles en Chine comme au Japon. Sans doute le type s'est-il éteint dans la nature. Il existe plusieurs centaines de cultivars. Ceux à fleurs simples (nombreuses obtentions japonaises) ont des fleurs d'un diamètre avoisinant souvent les 30 cm, qui se tiennent mieux au-dessus du feuillage que les fleurs doubles, plus lourdes. En grande distribution, les cultivars ne sont, bien souvent, pas identifiés, mais on peut cependant avoir de beaux sujets vendus sous le simple nom de "pivoine en arbre blanche.
    Au jardin, elle a sa place dans les massifs arbustifs ou non, les mixed borders, ou comme dans l'est de l'Europe pour réaliser d'éphémères bordures fleuries ou des haies basses ou simplement dans des potées.
    Ce genre comprend d'innombrables cultivars et seulement 33 espèces botaniques d'arbustes (espèces chinoises), de vivaces herbacées ou arbustives originaires majoritairement de l'Eurasie en zone tempérée (18 de l'Asie, dont 10 endémiques à la Chine et 21 présentent dans l'ex union soviétique (Caucase, Asie centrale et Sibérie) et seulement deux espèces du nord-ouest des États-Unis (Paeonia brownii  et Paeonia californica ), certaines d'entres elles sont carrément menacées et en voie de disparition.
    Parmi les 1500 cultivars, citons :
    - Paeonia  ‘Godaishu’, aux larges fleurs semi-doubles d'un blanc pur aux pétales chiffonnés, bouquet d'étamines jaune d'or.
    - Paeonia  ‘Golden Vanities’, grandes fleurs simples légèrement parfumées de couleur jaune.
    - Paeonia  'Hana Kisoi' qui signifie Rivalité florale, une ancienne et célèbre obtention japonaise de 1926, aux grosses fleurs semi-doubles d'un rose carné.
    - Paeonia  ‘High Noon', une obtention de 1952, souvent médaillée de l'hybrideur américain A.P. Saunders, fleurs doubles d'un beau jaune, maculé d'une tache pourpre à la base des pétales, étamines jaunes.
    - Paeonia  'Hooki', qui signifie Age charmant, à fleurs semi-doubles d'un rouge vermillon.
    - Paeonia  ‘Lilac’, aux grandes fleurs semi-doubles d'un rose lilas clair, plus foncé en coeur, macule pourpre à la base de chaque pétale.
    - Paeonia  'Kamata Fuji' une obtention japonaise, aux fleurs parfumées, semi-doubles d'un rose plus foncé en coeur tirant sur le mauve, parfois maculé de jaune.
    - Paeonia  'Kamata-nishiki', une célèbre obtention japonaise de 1893, aux grosses fleurs semi-doubles d'un rose mauve comme la glycine plus foncé en coeur.
    - Paeonia  'Luo Yang Hong' qui signifie Rouge de Loyang, aux fleurs doubles rouges à coeur jaune.
    - Paeonia  'Mizukage' qui signifie Silhouette se reflétant sur l'eau. Fleurs doubles d'un rouge très clair saumonné.
    - Paeonia  'Reine Élisabeth’, à fleurs doubles d'un rouge lavé d'orangé.
    - Paeonia  'Renkaku' qui signifie vol de grue, obtention japonaise à fleurs semi-doubles d'un blanc pur.
    - Paeonia  'Wei Dong Hong', fleurs doubles d'un rose indien avec un onglet pourpre au centre des pétales, étamines jaune impérial.
    Nombre de ces hybrides fleurissant tôt au printemps conviennent bien aux jardins du midi où elles subiront chaleur et sécheresse au moment où elles entrent dans leur période de repos. On les plantera alors à mi-ombre en faisant en sorte qu'elles aient le soleil le matin. Au contraire, dans les régions où les gelées printanières sont à redouter, on leur évitera le soleil matinal.
    L'hybridation avec Paeonia lutea  permet d'obtenir des cultivars à floraison tardive et parfumée. Le point commun à tous ces hybrides est la très longue durée de vie, la beauté (le plus souvent) mais aussi, hélas, le caractère très éphémère de la floraison.
    L'utilisation de la pivoine herbacée pour les bouquets est très connue, mais il est moins courant d'utiliser à cette fin les fleurs de pivoine arbustive. Pourtant elles sont du plus bel effet en arrangement floral où elles ont souvent une tenue supérieure à celle des fleurs restées sur l'arbuste. On prendra simplement soin de les couper juste au-dessus du dernier oeil (inconvénient : la tige est courte).
    Propriétés et utilisations :
    Attention comme toutes les autres du genre Paeonia  elle fait partie des plantes toxiques mais traditionnellement dans la pharmacopée chinoise les racines de Paeonia suffruticosa  ('Mu Dan Pi') sont réputées pour leurs propriétés anti-inflammatoires et dépuratives et celles de Paeonia lactiflora  (Bai shao yao) sont utilisées pour leurs propriétés hémostatiques, calmantes et diurétiques. Toutes les deux, y sont réputées pour traiter l'hypertension, l’aménorrhée et les métrorragies, les crises d'asthme, les éruptions et ulcérations cutanées comme l'eczéma.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Paeonia delavayi  Franch., Pivoine arbustive, consulter la fiche où figurent les autres espèces arbustives.
    Paeonia lactiflora  Pall, Pivoine à fleurs de lait, consulter la fiche.
    Paeonia lutea  Franch., Pivoine jaune, consulter la fiche.
    Paeonia officinalis  L., Pivoine officinale, consulter la fiche où figurent les autres espèces herbacées.
    Paeonia tenuifolia  L., Pivoine à feuilles de fougère, consulter la fiche.
    Francesca Binet-Giannoni & nmauric©21-12-2001 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Paeonia suffruticosa

un compteur pour votre site