Chaenomeles speciosa  - Cognassier splendide
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Chaenomeles speciosa Nom commun : Cognassier splendide, Cognassier à fleurs, appelé parfois lui aussi Cognassier du Japon, en chinois 'Tiegenghaitang', nommé par les anglophones 'Japanese Quince' ou 'Flowering Quince', en japonais 'Bokeh'.
    Nom latin : Chaenomeles speciosa  (Sweet.*) Nakai*, synonymes Chaenomeles lagenaria  (Loisel.) Koidz., Cydonia speciosa  Loisel, Pyrus japonica  Sims. non Thunb.
    famille : Rosaceae.
    catégorie : arbuste qui émet de nombreux rejets.
    port : étalé.
    feuillage : caduc, vert acide à vert foncé, les jeunes pousses sont cuivrées, marge finement crénelée. Feuilles simples ovales sur des branches épineuses.
    floraison : abondante au printemps courant avril-mai selon climat, avant l'apparition des feuilles, visitée par les abeilles et les colibris et la plante hôte pour certaines espèces de papillons. Petits fascicules de 3 à 5 fleurs en coupe (5cm) à 5 pétales obovales qui se chevauchent, nombreuses étamines et 5 styles soudés.
    couleur : rouge foncé.
    fruits : nombreux petits fruits aromatiques de 5 à 6 cm de couleur jaune à maturité, qui sont comestibles après cuisson.
    croissance : rapide.
    hauteur : 2 à 2.50 m.
    plantation : automne ou hiver ou printemps selon conditionnement et climat.
    multiplication : par séparation des rejets ou bouture en été, semis ou marcottage en automne.
    sol : drainé, frais, fertile, acide ou neutre ou alcalin, supporte un peu de calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre, à l'abri des vents et des gelées printanières.
    zone : 5 - 10.
    origine : Asie du sud-est, en Birmanie, en Chine dans les provinces du Shaanxi, du Gansu, Guizhou, Séchouan, Yunnan et au sud dans la province du Guangdong (Canton), introduit au Japon avant 1185 durant l'ère Heian. Carte de la Chine.
    entretien : coupez les longs rejets raides courant septembre, octobre, la taille de mise ne forme s'effectue après la floraison. Ses branches entre dans des compositions florales.
    maladies et ravageurs : dédaigné par les cerfs mais convoité par les lapins.
    NB : son nom Chaenomeles  vient du grec 'chaïnen' qui signifie s'ouvrir se fendre et de 'mêlea' qui désigne la pomme, parce que l'on croyait que ses fruits s'ouvraient à maturité et son nom spécifique speciosa  signifie splendide. Ce genre ne comprend que 5 espèces d'arbustes ou petits arbres qui sont tous originaires de l'est de l'Asie dont 3 endémiques à la Chine où ils sont appelés 'Mu gua shu', de Corée, du Japon (2 dont 1 introduite) et de Birmanie, 4 d'entre elles y sont utilisées dans les pharmacopées comme plantes médicinales.
    Le Cognassier splendide a sa place au jardin en sujet isolé, en massif de quelques sujets près des ouvertures et cheminements pour profiter de sa floraison, dans les massifs arbustifs, dans les mixed-border et dans les haies libres; il est aussi excellent pour confectionner une haie défensive ou bocagère ou simplement dans des vasques ou potées, et cultivé sous forme de bonsaï.
    Découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée chinoise, les fruits séchés (Zhoupimugua) sont réputés pour leurs propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes, analgésiques et hépatiques prescrit pour le traitement de l'hépatite aiguë, cirrhose du foie, soulager l'arthrite, la sciatique et les douleurs articulaires.
    Parmi les nombreux cultivars, citons :
    Chaenomeles speciosa  'Cardinalis', environ 1.80 m de haut Ø 1.20 m, grandes fleurs pourpre, suivie d'une fructification.
    Chaenomeles speciosa  Double Take™ 'Scarlet Storm', 0.90 à 1.20 m de haut Ø 1.20 à 1.50 m, sans épines, floraison double en coupe ouverte d'un rouge velouté, profond, pas de fructification.
    Chaenomeles speciosa  'Falconnet Charlet' à fleurs doubles d'un rose rouge saumoné.
    Chaenomeles speciosa  'Flocon Rose', 1.50 à 2 m en tout sens, fleurs simples blanches virant progressivement au rose clair à incarnadin.
    Chaenomeles speciosa  'Friesdorfer' ou 'Friesdorfer type 205', 1,50m et plus, fleurs simples en coupe resserée d'un rouge orangé, rouge corail.
    Chaenomeles  ' Espérance', obtention du pépiniériste Maurice Laurent, sans épines, fleurs simples en coupe d'un rose saumonné.
    Chaenomeles speciosa  'Hiboke', floraison brillante d'un rouge écarlate, photo du bas.
    Chaenomeles speciosa  'Hot Fire' ® épineux, 2 m Ø 3 m, fleurs simples en coupe d'un rouge sang, suivie d'une fructification, tolère -20°C.
    Chaenomeles speciosa  'Geisha Girl' ® épineux, 2.50 m Ø 3 m, fleurs simples en coupe d'un rose saumonné, suivie d'une fructification, tolère -20°C.
    Chaenomeles speciosa  'Kinshiden', 1,50 à 2,50 m en tout sens, de mars à mai, floraison double en forme de pompon d'un blanc verdâtre, étamines verdâtres, anthères de couleur jaune, suivie d'une fructification. le jeune feuillage est d'un vert granny-smith.
    Chaenomeles speciosa  'Madame Butterfly', épineux de 1.50 m en tout sens, jeune feuillage vert acide lavé de bronze cuivré puis vert foncé, courant février-mars fleurs simples à marge ondulée d'un rose-orangé à incarnadin doré, marginé de rose plus pâle lavé de blanc, plus foncé en coeur, fructification jaune d'or à maturité.
    Chaenomeles speciosa  'Moerloosii' synonyme 'Apple Blossom' fleurs simples rose cuisse de nymphe, rose dragée et blanc.
    Chaenomeles speciosa 'Hiboke'
    photo © Siro Kurita
    Chaenomeles speciosa  'Nivalis', épineux, 2.50 à 3 m Ø 4 à 5 m, port dressé, feuillage vert foncé sur des rameaux, de la fin février à la mi-avril, fleurs simples (3 à 4 cm) en coupe ouverte, d'un blanc pur vers la base légèrement lavé de jaune, calice vert acide, frictification d'un jaune verdâtre, tolère aisément jusqu'à -25°C.
    Chaenomeles speciosa  'Pygmaea', H 1-1.5 m, fleur rose-orange.
    Chaenomeles speciosa  'Simonii', H 1m, port légèrement étalé, fleurs doubles de couleur rouge.
    Chaenomeles speciosa  'Spitfire', 2 à 3 m de haut, très précoce selon climat février-mars, en abondance fleurs (4cm) simples aux pétales plus étroits d'un rouge écarlate, suivie d'une fructification jaune- vert teinté de rouge.
    Chaenomeles speciosa  'Rinho' ancienne obtention japonaise connue aussi sous le nom de 'Tortuosa' ou 'Contorted White', 1.50m Ø 2 m, ramure tortueuse, fleurs simples d'un blanc lavé de rose, suivies d'une fructification jaune, boutons floraux rose pâle.
    Chaenomeles speciosa  'Toyo Nishiki', fleur rose et blanc.
    Chaenomeles speciosa  'Toyo-Nishiki', environ 0.60 m de haut, abondante floraison d'un rose soutenu, rose pâle et blanc, fructification très parfumée.
    Chaenomeles speciosa  'Yukigoten', floraison double d'un blanc en fond de gorge beurre et verdâtre, étamines vert acide, anthères d'un jaune très pâle virant rapidement à l'ocre brun.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Chaenomeles cathayensis  (Hemsl.) Schneid., Cognassier de Chine, consulter sa fiche.
    Chaenomeles japonica  (Thunb.) Lindley, Cognassier du Japon, consulter sa fiche.
    Chaenomeles x superba , Cognassier à fleurs 'Superbe', consulter sa fiche.
    voir également :
    Cydonia oblonga Miller, Cognassier (à fruits), Pommier de Cydon, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Sweet, abréviation botanique pour le jardinier botaniste-ornithologue britannique Robert Sweet (1783–1835), qui travaille dans plusieurs célèbres pépinières britanniques, auteur d'ouvrages horticoles comme 'Geraniaceae: The Natural Order of Gerania, sur les géraniums cultivé en Grande Bretagne entre 1820 et 1822, à partir de 1821 publie en 7 volumes 'The British flower garden' et son toujours célèbre 'Sweet's Hortus Britannicus: Or a Catalogue of Plants Cultivated in the Great Britain' - Londres 1827, ils sont tous consultables en ligne.
    * Nakai, abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste japonais Takenoshin Nakai (1882-1952), il travaille pour le compte du gouvernement, il effectue de nombreux séjours en Corée et il enseigne la taxonomie à l'Université impériale de Tokyo. On lui doit de nombreux ouvrages dont 'Flora Sylvatica Koreana' édité de 1916 à 1936, en 1927 'Lespedeza of Japan and Korea'.
    - nmauric©23/06/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

 Chaenomeles speciosa 'Hiboke'

un compteur pour votre site