Hibiscus rosa-sinensis  - Hibiscus de Chine, Rose de Chine
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Hibiscus rose de Chine, Hibiscus de Chine, Rose de Chine, Rose de Cayenne, Ketmie, parfois Althéa rouge, appelé en Chine 'zhu jin', nommé par les anglophones 'Chinese hibiscus', 'China rose', 'Hawaiian hibiscus'.
    Nom latin : Hibiscus rosa-sinensis  Linn.
    famille : Malvaceae
    catégorie : arbuste
    port : arrondi, dressé, ramifié.
    feuillage : persistant à semi-persistant suivant le climat, vert foncé, vernissé sur le dessus. Feuilles simples, alternes (5-10cm x2 -5cm) ovoïdes-elliptiques acuminées à marge irrégulièrement dentée au niveau de l'apex.
    floraison : du printemps à été à automne (mai-juin/septembre), sous climat tropicale toute l'année, nectarifère visitée par les papilllons et les colibris. En partie terminale au bout d'un long pédoncule grande fleur éphémère, hermaphrodite (10 à 13 cm, voir plus pour les hybrides) en forme d'entonnoir à 5 pétales brillants, arrondis, récurvés à marge ondulée, pourvue d'une fine colonne d'étamines saillantes (5cm). La fleur comestible ne dure qu'une seule journée, chez certains hybride 2 jours.
    couleur : rouge, brillant, étamines jaunes d'or.
    fruits : petites capsules déhiscentes composées de 5 valves contenant de nombreuses graines.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 1-3 m
    plantation : printemps sous nos climats ailleurs toutes saisons.
    multiplication : par semis sous serre chaude, bouturage de tiges terminales aoûtées ou par marcottage.
    sol : riche, drainé, plutôt frais.
    emplacement : soleil, mi-ombre légère en période estivale, à l'abri des courants d'air froid et des vents violents pour protéger les fleurs et éviter la chute des boutons floraux.
    origine : Asie du sud-est en zone tropicale, certains le donne pour originaire de la Chine où on ne le trouve plus a l'état sauvage.
    zone : 9 - 12, résistance jusqu'à -5°C. Tolérance moyenne aux embruns.
    entretien : en début d'hiver rabattre les branches de l'année à moitié de leur longueur et pailler s'il est cultivé en pleine terre.
    NB : A savoir, il fleurit sur les pousses de l’année. Les facteurs de floraison abondante pour une culture en pot sont : qu'il ne soit pas au large dans son pot, c'est à dire ne pas rempoter trop souvent et ce dans un pot dont la taille est juste supérieure au précédent.
    Le rentrer à l'abri du froid à une température avoisinant les 13-15°, en veillant à diminuer un peu les arrosages.
    Au début du printemps (février/mars), si nécessaire le rempoter dans un mélange enrichi, une taille peut être effectuée à ce moment là pour ceux qui sont cultivés comme plante d'intérieur.
    Durant la période de croissance, effectuer des arrosages réguliers et abondants avec un apport d'engrais liquide pour plantes à fleurs toutes les 2-3 semaines, mais veiller à laisser sécher le substrat de temps à autre. Un déséquilibre dans l'arrosage peut provoquer le jaunissement ou carrément la chute du feuillage, en été ou à l'intérieur lorsque l'atmosphère est trop sèche, le feuillage à tendance à s'enrouler, il suffit d'effectuer des bassinages réguliers.
    Il peut être utilisé en sujet isolé, entrer dans la composition de massifs arbustifs ou dans celle des haies.
    Son nom Hibiscus a pour origine latine 'hibiscum' qui vient du grec 'hibiskos' nom qui désigne la guimauve officinale Althaea officinalis L., et sinensis désigne son origine chinoise.
    Il est l'emblème de l'île d'Hawaï, en Asie du sud-est il est couramment associé au rituel d'offrande dans les temples et en Indes il est dédié au Dieu Ganesh.
    Sous le règne de Louis XIV, ce sont les dix missionnaires jésuites (dont d'Incarville, et Parennin) qui participèrent à la célèbre Mission de Pékin (1677) qu'ils adressèrent au Jardin du roi les premiers Hibiscus rosa-sinensis, camelia sinensis (théier) ,Paeonia, Rhododendron (dans l'encyclopédie les listes s'affichent dans la colonne à droite), Thuja orientalis et entre autres Wistaria sinensis.
    Sans tenir compte des milliers d'hybrides et cultivars à fleurs simples, doubles ou semi-doubles à marge froncé ou non unies, bicolores ou tricolores et de diverses tailles, ce genre comprend environ 220 espèces ( les avis sont partagés sur le nombre réel) d'annuelles, de vivaces, d'arbustes ou de petits arbres persistants sous climat approprié, originaires des zones tropicales ou subtropicales du globe.
    Sous climat approprié il entre dans la composition de haies, il peut être utilisé en sujet isolé ou associé à d'autres dans les massifs ou simplement cultivé en pot à l'extérieur ou à l'intérieur.
    Il peut être sujets aux pucerons et aux araignées rouges.
    Parmi les hybrides, citons :
    Hibiscus x archeri  W. Watson, issu d'hybridation entre Hibiscus rosa-sinensis  et Hibiscus schizopetalus  photo du bas.
    rose simple, rouge double, blanc double, abricot double, saumon double.
    Autres espèces d'Hibiscus présents dans l'Encyclopédie :
    Hibiscus coccineus  Walter, Kétmie écarlate, consulter sa fiche
    Hibiscus moscheutos  L., Kétmie écarlate, consulter sa fiche
    Malvaviscus arboreus  Dill. ex Cav. Hibiscus piment, consulter sa fiche
    Hibiscus schizopetalus  Hook. f, Lanterne japonaise, consulter sa fiche
    Hibiscus syriacus  'Blue Bird' , consulter sa fiche
    Propriétés et utilisation :
    Dans les pharmacopées asiatiques ses inflorescences sont utilisées (avec celle de Hibiscus mutabilis en cataplasmes pour traiter abcès et furoncles, crevasses et brûlures, dermites avec oedèmes, eczéma, piqûres d'insectes) de plus elles auraient des propriétés adoucissantes, anti-inflammatoires, antitussives, antispasmodiques, digestives, émollientes et emménagogues . Aujourd'hui pour ces propriétés, il entre dans la composition de divers produits cosmétologiques aussi bien traiter la texture des peaux (antivieillissement) que pour le cuir chevelu.
    Elles contiennent un colorant rouge bordeaux utilisé comme colorant alimentaire, le suc entre dans la confection de mascara, les pétales des fleurs broyés donne une teinture noire qui est utilisé en lieu et place du cirage pour faire briller les cuirs sombres aussi bien en Asie qu'à la Jamaïque où il est appelé 'Shoe flower'.
    Le feuillage aurait des propriétés laxatives et les racines contiennent des mucilages qui ont les mêmes propriétés que la guimauve, utilisées pour soigner les diarrhées.
    Ce suc du feuillage dans les pharmacopées traditionnelles est utilisé pour traiter les verrues.
    Et les deux, feuilles et fleurs en décoction auraient des propriétés aphrodisiaques.
    L’hibiscus séché que l'on trouve commercialisé sous le nom de Karkadeh (Karkadé égyptien) utilisé pour la confection d'infusions, tisanes, thés et boissons rafraîchissantes au goût acidulé et surtout riche en acide ascorbique sont les capsules ou pétales séchées de Hibiscus sabdariffa  L., originaire de l'Asie du Sud-Est, l'est de l'Inde et péninsule Malaise, les capsules fraîches, entrent dans la confection de jus, boisson chaude ou froide, sirops, gelées et confitures, glaces. Connu sous le nom d'Oseille de Guinée, Oseille rouge, Bissap au Soudan ou encore Roselle, Sorrel de Jamaïque. Il a des propriétés hypotensives qui étaient déjà reconnu par la pharmacopée de l'Égypte ancienne.
    deux variétés principalement cultivées:
    Hibiscus sabdariffa  var. sabdariffa  , petit arbuste d'environ 2 à 2.50m de haut, recherché pour ses fleurs jaunes à gorge rouge sanguin au gros calice comestible velu et d'un rouge sanguin, pour son excellente qualité de jus.
    Hibiscus sabdariffa  var. altissima  Wester, connu sous le nom de Kenaf ou Roselle Kenaf, un arbuste au port dressé d'environ 4 à 5m de haut, feuillage vert pouvant être comme les tiges veinés de rouge, aux fleurs jaunes à gorge rouge enchâssées dans un calice non comestible épineux vert puis rouge, cultivé industriellement pour la qualité de ses fibres dans une grande partie de l'Inde et en Afrique dont Nigéria.
    Les graines riches en protéines sont réduites en farine est utilisée en mélange avec d'autres de protéines végétales dans l'alimentation du bétail, l'élevage des alevins et en aviculture.

    Consulter la liste des plantes mellifères.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site