Punica granatum - Pomme punique, Grenadier à fruits
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Universita di Catania ©
    Nom commun : Grenadier commun, Grenadier à fruits, Pomme punique, Balaustier ou Balanstier, Baloufié, Migranier ou Miougranié (provençal), nommé par les anglophones 'Pomegranate'.
    Nom latin : Punica granatum  L, autrefois synonymes Punica spinosa  Lam., Punica florida  Salisb., Granatum puniceum  St Lag., Rhoea punica  St-Lag.
    famille : Punicaceae (Lythraceae).
    catégorie : arbuste ou arbrisseau à l'écorce toxique d'un gris brunâtre qui crevasse et se desquame en vieillissant, les jeunes pousses sont rougeâtres.
    port : buissonnant, évasé, ramifié depuis la base à cime arrondie.
    feuillage : caduc, vert foncé, coriace brillant sur le dessus, très coloré à l'automne. Sur des rameaux grêles pouvant être épineux, petites feuilles (3 à 8 cm) mucronées opposées, oblongues-lancéolées à court pétiole légèrement rougeâtre, feuilles souvent verticillées.
    floraison : fin printemps à été (mai-août selon le climat), nectarifère, pollinifère visitée par les abeilles. Fleurs (balaustes) solitaires ou réunies en fascicules de 2 à 5 fleurs en forme de clochettes, axillaires, bisexuées à corolle formée de 5 à 7 pétales chiffonnés et caducs et de nombreuses étamines et deux rangs de carpelles, fleurs pourvues d'un très court pédoncule et d'un calice persistant cylindrique charnu, coriace à 5 ou 7 courts lobes, calice infère qui contient un ovaire soudé, calice que l'on retrouve en bas du fruit.
    couleur : rouge-orangé, étamines rouges.
    fruits : en automne, gros fruits (grenades) globuleux (+ ou - 8cm) au péricarpe coriace qui à maturité vire au jaune- rouge-orangé, contenant dans 6 à 12 loges membraneuses blanchâtres de saveur âpre et de nombreuses graines triangulaires à arille translucide d'un blanc rosé, rose ou rouge, très juteuse à saveur aigrelette et sucrée. Cette fructification à lieu entre la 3 éme et 4 éme année et ce jusqu'à environ la vingtième.
    croissance : rapide jusqu'à l'apparition de la fructification par la suite sa croissance devient nettement plus lente.
    hauteur : 4 à 5 m pour un étalement d'environ 2m.
    plantation : début printemps.
    multiplication : par semis à chaud au printemps dans un substrat sablonneux et humide en ayant pris soin auparavant de conserver les graines au frais, par bouturage (assez difficile) de tiges semi-ligneuses à la fin de l'hiver, par marcottage en été ou encore par greffage en écusson.
    sol : indifférent même aride et sec mais un sol assez neutre, riche, léger, drainé, pas trop frais serait l'idéal.
    emplacement : soleil.
    zone : 8 - 11 . Excellente résistance à la sécheresse avec une tolérance moyenne à la salinité ( sols, eaux saumâtres et embruns). Tolère -15 °. Il a besoin d'un été et d'un automne chaud et sec pour fructifier, en gros cela correspond à la zone des agrumes, ailleurs il est préférable de le protéger ou rentrer durant l'hiver.
    origine : Asie occidentale, les avis sont partagés pour certains de Perse (Iran et Caucase) pour d'autres de l'ouest de l'Inde, spontané sur le pourtour du bassin méditerranéen, le pourtour de la mer Noire et de la mer Caspienne et l'Asie centrale jusqu'en Afghanistan. Présent en France, le long de la méditerranéen et en Corse.
    entretien : si nécessaire taille de mise en forme au début du printemps, ne pas oublier que la floraison à lieu sur les anciennes branches, une taille entraîne l'absence de fructification au moins pour une durée de 3 années.
    Les grenadiers ont toujours eu des problèmes de floraison et fructification mais il faut savoir qu'un excès en eau peut provoquer la chute des fleurs.
    Il est sensible aux araignées rouges, aux pucerons et peut être sujet à l'oïdium.
    NB : Son nom Punica  vient du latin 'punicus' qui désignait l'arbuste et signifie de Carthage, 'puniceus' désigne le rouge pourpré, son nom spécifique granatum  vient du latin 'granatus' qui signifie rempli de grains.
    Ce genre ne comprend que deux espèces d'arbustes caducs et de nombreux cultivars à fleurs simples ou doubles, de couleur blanche, jaune, rouge-orangé à rouge vermillon unie ou panachée, avec ou sans fruits, à la saveur plus ou moins acidulée avec ou sans graines, dont la résistance au froid est variable s'échelonnant entre -12° et -17°, l'un des plus connu : Punica granatum  'Wonderful' cultivar de la fin du 19ème siècle originaire de Floride, d'environ 4.50 à 6.m de haut, étalement + ou - 3m, le feuillage vire au jaune à l'automne, floraison orange, recherché pour l'abondance de gros fruits d'un beau rouge à rouge pourpré, juteux acidulé, aux graines pas trop fermes, tolère jusqu'à -10°C; et le cultivar 'Early Wonderful' est un peu plus précoce de 2 ou 3 semaines.
    et des variétés naines comme Punica granatum  'Nana' qui sont recherchées pour confectionner des bonsaïs*.
    Punica granatum  'Wonderful', cultivar du Floride, d'environ 4.50 à 6.m de haut, étalement + ou - 3m, le feuillage vire au jaune à l'automne, floraison orange, recherché pour sa forte productivité de gros fruits juteux légèrement aplatis d'un beau rouge à rouge pourpré contenant peu de graines, tolère jusqu'à -10°C. Idéal pour être utilisé dans les jardins secs ou dans les jardins en bord de mer en sujet isolé ou dans les massifs arbustifs et dans les haies libres.
    La grenade nommée par les Romains 'Pomme punique' ou 'Pomme cartaghinoise' (Punicum laum pomum) après l'avoir découverte à Carthage (Tunisie) où elle aurait été introduite comme dans le reste de l'Afrique par les Phéniciens.
    A travers les siècles et civilisation elle fut tour à tour le symbole de la fécondité, de la postérité et de l'éternité, parfois liée aussi à l'érotisme.
    La grenade et le grenadier font partie des plantes saintes, présents dans l'Ancien Testament.
    Dans la tradition persane, il est l'arbre du Paradis ou l'arbre de vie, en bonne place au Jardin du Paradis.
    Vous pouvez le retrouvé représenté sur certains bas-reliefs du temple de Karnak (Égypte), sur des mosaïques byzantines à Qasr el-Libia en Libye, un arbre de vie au-dessus de deux pintades et la grenade représentée sur des sculptures assyriennes.
    Les Grecs la considéraient comme le symbole de la fertilité, elle était d'ailleurs dédiée à la déesse de l'amour et des plaisirs Aphrodite et à Héra la déesse du mariage légitime qui fut l'épouse de l'infidèle Zeus, c'est elle qui enverra aux enfers Perséphone pour en avoir prélevé un grain de celle que lui présenta Hadès; ce fut aussi l'un des attributs de Dionysos.
    Elle fut introduite en Europe dans le courant du VIII eme siècle par les Arabes via l'Espagne où elle fut abondamment cultivée en Andalousie dans la province qui portera son nom, ainsi que la ville d'Elvira, qui sera rebaptisée Grenade* au XI siècle par Zawi ibn Ziri, premier roi de la dynastie berbère-ziris (1012-1090).
    Propriétés et utilisations :
    La grenade est riche en vitamines A, B, C et D, en minéraux et en oligo-éléments (notamment calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, silicium, sodium, soufre et zinc), se croque tel que fraîche, se consomme en jus frais, un jus qui forme sur les vêtements des taches indélébiles, elle peut être conservé au frais durant 5 à 6 mois.
    Les arilles entrent dans la confection de confitures, de desserts, de sirops dont la célèbre Grenadine (aujourd'hui celle que l'on trouve dans le commerce n'en contient pas une goutte, hélas!), de pur jus de grenade, de boissons acidulées ou de vins.
    L'écorce de la grenade servait à confectionner un pigment noir (avec du fer) qui était employé pour faire des encres, teindre les étoffes et les laines utilisées pour la confection de tapis. Utilisé aussi pour le tannage des cuirs, avec le feuillage on obtenait un pigment jaune.
    Depuis la nuit des temps dans les pharmacopées traditionnelles l'écorce du fruit qui est riche en tanins et en alcaloïdes comme la pipéridine, l'isopelletiérine et la pelletiérine (un alcaloïde huileux présent aussi dans l'écorce de l'arbuste et dans celle des racines), une substance qui a forte dose est toxique, provoquant des intoxications graves entraînant nausées, céphalées, crampes, vertiges, agissant sur le système nerveux central, pouvant entraîner des troubles neuromusculaires sérieux, voire la mort.
    Ces écorces ont des propriétés astringente, antidiarrhéique, antibactérienne, emménagogue et antihémorragique, anti-inflammatoire, antirhumatismale et anthelminthique, vermifuge.
    Elle est surtout réputée et utilisée comme déparasitant intestinal (ténias et ascaris), couramment prescrite pour traiter entre autre les maux de gorges, les troubles intestinaux, diarrhées et dysenteries, les affections vaginales, leucorrhées, prolapsus, spermatorrhée et hyperménorrhée.
    Les fleurs appelées balaustes peuvent entrer dans des compositions de fleurs sèches, car elles conservent longtemps leur couleur vive, par macération on obtient un beau pigment rouge, elles ont des propriétés astringente, antidiarrhéique, emménagogue et antihémorragique, prescrites en décoction pour traiter entre autre les diarrhées et leucorrhées.
    Dans l'industrie pharmaceutique, l'écorce entre dans la composition composition de vermifuges ou onguents, prescrite en homéopathie humaine et vétérinaire, on en extrait aussi une huile essentielle.
    Les graines et le feuillage contiennent des substances oestrogènes.
    Autres espèces ou cultivars présents dans l'Encyclopédie :
    Punica granatum  'Legrelliae', Grenadier à fleurs doubles, consulter sa fiche.
    Punica granatum  'Nana', Grenadier nain, consulter sa fiche.
    Punica granatum  'Pleniflora', 'Flora plena' ou 'Flora Pleno', Grenadier à fleurs doubles, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * Grenade La ville de Grenade était appelée par les arabes 'Granata al Jawud', qui se traduirait par 'Grenade des juifs'.
    la grenade est appelée dans la pharmacopée chinoise 'Shi Liu'.
    *Bonsaïs le bonsaï de grenadier se nomme en japonais Hime-sekiryu, découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo.
    nmauric©19/06/2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site