Aralia elata  - Aralie ailée, Angélique du Japon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Aralie ailée, Aralie de Chine, Canne du Diable, en chinois 'Huang mao cong mu', nommé par les anglophones 'Japanese Angelica Tree'.
    Nom latin : Aralia elata  (Miq.*) Seem.*, synonymes Aralia chinensis var. elata  (Miq.) Lavallée, Aralia spinosa var. elata  (Miq.) Sarg, Dimorphanthus elatus  Miq.
    famille : Araliaceae.
    catégorie : arbuste à ramure étalée, dégingandé au tronc à l'écorce grise couverte de larges et courtes épines crochues dans tous les sens.
    port : peu ramifié, étalé.
    feuillage : caduc, vert clair, virant au jaune-orangé à l'automne. Grandes feuilles (1 m) alternes, bipennées, à nombreuses folioles ( 8 cm) ovales-obovales légèrement dentelées, pubescentes sur le dessous, aux nervures saillantes. Long pétiole ( 25 à 40 cm) d'un vert brunâtre.
    floraison : de fin de l'été à l'automne, nectarifère visitée entre autre par les abeilles. En cime, 20 à 50 minuscules fleurs bisexuées regroupées en ombelles globuleuses pédonculées sur des tiges rougeâtres.
    couleur : blanc crème.
    fruits : à la fin de l'automne,ovoïdes globuleux noirâtres de ± 4, 5 mm contenant des graines réniformes blondes, des fruits qui sont convoités par les oiseaux.
    croissance : rapide.
    hauteur : 2- 5 m pouvant atteindre 7 m dans son milieu naturel.
    plantation : à l'automne ou au printemps.
    multiplication : division des rejets ou morceaux de racines en février - mars, ou par semis à l'automne ( il est nécessaire de stratifier les graines, la germination est longue: 5 à 6 mois à une température constante de 18 à 19°).
    sol :tous mais avec une préférence pour les sols légèrement acides, frais et enrichis.
    emplacement : soleil ou mi-ombre, à l'abri du vent qui endommage et dessèche le feuillage.
    zone : 5 - 9.
    origine : Asie du sud-est, dans les broussailles et les forêts le long des cours d'eau en Chine dans les provinces chinoises côtières du Fujian, Guangdong et Guangxi, plus au centre dans les provinces de Jiangxi et Guizhou et au sud sur l'île de Hainan, en Corée, au nord-est du Japon et en Russie continentale dans la région de l'île Sakhaline et des îles de Kouriles.
    Consulter la carte de la Chine.
    entretien : sans, attention émet de nombreux rejets.
    NB : son nom vient du nom canadien français "Aralie". Ce genre régénéré par le feu comprend une quarantaine d'espèces vivaces, d'arbustes, d'arbres persistants ou caducs originaire du Japon, de Chine, de Corée, de Russie de l'Est et de l'Amérique du Nord.
    Parmi les autres cultivars citons :
    - Aralia elata  'Aureovariegata', feuillage panaché de jaune.
    - Aralia elata  'Argenteovariegata' panaché de blanc.
    - Aralia elata  'Pyramidalis' au port pyramidal.
    - Aralia elata  'Silver Umbrellas', 1.5-2.5 m, feuillage panaché d'argent.
    - Aralia elata  'Variegata', feuillage marqué de blanc.
    Propriétés et utilisations :
    Les jeunes pousses sont consommées en Russie et en Asie et elles sont utilisées aussi en cosmétologie pour le fabrication de produits de beauté.
    Elles ont des propriétés médicinales anti-sclérotiques et des actions sur le système nerveux central, utilisées dans le traitement de l'asthénie, la neurasthénie et la dépression et aussi comme tonique générale.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Aralia papyfera  Hook., synonymes Tetrapanax papyferum  K.Koch, Fatsia papifera  Benth. & Hook.f., Arbre à papier de riz, consulter sa fiche.
    - Aralia sieboldii  Hort. ex K.Koch, synonyme Fatsia japonica  (Thunb.) Decne. & Planchon, consulter sa fiche.
    Aralia spinosa  L., Angélique en arbre d'Amérique, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces :
    - Aralia cachemirica  Dcne. Aralia du Cachemire , originaire de l'Himalaya (Cachemire et Népal), vivace herbacée de grande taille (1 m à 1,80), zones de rusticité 7 - 10.
    - Aralia californica  S Wats, vivace de très grande taille en zone humide, originaire de Californie et de l'Oregon, le rhizome a des propriétés médicinales, zones de rusticité 8 - 10.
    - Aralia chinensis  L., Angélique de Chine, arbuste au port en parasol, floraison à l'automne, feuillage jaune en automne, zones de rusticité 7 - 10.
    - Aralia continentalis  Kitag, vivace herbacée originaire d'Asie et de l'est de la Russie.
    Aralia cordata  Thunb., Angélique du Japon, grande vivace herbacée, originaire d'Asie ( Chine, Corée, Japon). Le cultivar 'Sun King', 0.60 à 1.10 m de haut au feuillage d'un vert granny smith à vert chartreux, floraison blanche courant mai-juin. Les pousses sont comestibles, zones 4 - 9.
    - Aralia hispida  Vent., Aralie hérissée, originaire d'Amérique du Nord, zones de rusticité 4 - 9.
    - Aralia humilis Cav., originaire d'Amérique du Nord, zones de rusticité 4 - 9.
    - Aralia mandshurica  Rupr. et Maxim., originaire d'Asie et de Russie (Mandchourie), feuillage virant au rose comme les panicules. Il existe des cultivars :
    - Aralia mandshurica  'Variegata et 'Aureovariegata', les racines ont également des propriétés médicinales proche du panax ginseng, zones 4 - 9.
    - Aralia nudicaulis  L., Aralie à tige nue, Salsepareille sauvage, Réglisse sauvage', une vivace originaire des États-Unis (sud de la Caroline du Nord et du Canada Terre-Neuve ( Colombie Britannique). Les racines aromatiques ont des propriétés médicinales: pectorale, diaphorétique, sudorifique. Utilisée en application externe sur les ulcères. Aussi dans la fabrication de boissons au Canada : petite bière, zones de rusticité 4 - 9.
    - Aralia racemosa  L., Aralia à grappes, une vivace herbacée, originaire d'Amérique du Nord, à des propriétés médicinales, utilisée en homéopathie pour le traitement des irritations spasmodiques de l'appareil respiratoires et pour les rhinites allergique, zones de rusticité 4 - 9.

    CFH* Yuexi Flora ©
    Annotations :
    *CFH., Chine Natural herbaria projet (2005) de numérisation du Ministère et de l'Institut CAS de botanique Chen Shan du Jardin botanique de Shanghai.
    *Miq., abréviation botanique pour le zoologiste-botaniste néerlandais (d'origine allemande) Friedrich Anton Wilhelm Miquel (1811-1871), A partir de 1835, il occupe durant 11 ans la fonction de Directeur du jardin botanique de Rotterdam, 13 ans plus tard de celui d'Utrecht jusqu'en 1871 tout en dirigeant à partir de 1862 le Rijksherbarium de Leyde. Les botanistes et les collecteurs lui adressent pour ses jardins de nouvelles plantes depuis l'Australie et des comptoirs et possessions néerlandaises. On lui doit des monographies sur les Cactéceae 1839, Cycadaceae 1842, Piperaceae, Les Palmiers de l'archipels indien et 'Flora Indiae batavae' 1855-1859 - édit. Amsterdam. Membre de l'Académie royale des sciences de Suède.
    *Seem., abréviation botanique pour le botaniste- naturaliste allemand Berthold Carl Seemann (1825-1871) qui oeuvre pour le compte de la RHS, séjourne en 1859 et 61 aux îles Fidji, publie Flora Vitiensis (10 volumes de 1865 à 1873 avec 100 planches illustrées par Walter Hood Fitch (1817-1892), lui dédie 25 autres espèces dont un Hibiscus, Disemma  et Passiflora, Gardenia, Freycinetia, Elaeocarpus, Ardisia, Ficus, Croton, Ixora et Kentia .
    botaniste-naturaliste allemand Friedrich Sellow (1789-1831) qui passe de nombreuses années au Brésil et en Uruguay à découvrir de nouvelles espèces qu'il fait parvenir au Jardin botanique de Rio de Janeiro et à plusieurs jardins botaniques en Angleterre et en Allemagne.
    - nmauric©13.10.2001 -Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site