Rosa 'Dorothy Perkins' - Rosa 'Dorothy Perkins'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Rosier Dorothy Perkins, nommé par les anglophones 'Floribunda Rose, Rambler Rose, Wichurana Rose 'Dorothy Perkins'.
    Nom latin : Rosa  'Dorothy Perkins'.
    famille : Rosaceae.
    catégorie : vigoureux arbuste ou grimpant sarmenteux, non remontant.
    port : grimpant souple, ou pleureur, selon l'utilisation.
    feuillage : caduc, vert foncé vernissé qui vire au rouille à l'automne. Fines feuilles à petits folioles elliptiques.
    floraison : de la fin de printemps au début d'été (relativement tardive juin et début juillet).
    Larges bouquets très fournis de petites fleurs doubles en forme de pompon de ± 3/4 cm composées de 26 à 40 pétales.
    couleur : rose vif fonçant avec le temps.
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 6 m pour un étalement d'environ 2,5 m.
    plantation : en hiver ou à l'automne.
    multiplication : reproduction interdite sauf autorisation.
    sol : acide ou neutre ou alcalin, fertile mais accepte assez bien les sols pauvres, plutôt frais.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 4 - 9. USDA Zone 4b - 9b.
    origine: une obtention nord-américaine des Ets Miller-Jackson & Perkins, 1901. Une création de l'obtenteur E. Alvin Miller issue de croisement entre un hybride de l'asiatique Rosa wichuraiana  à petites fleurs avec le remontant et capiteux 'Madame Gabriel Luizet'*, du rosiériste lyonnais Jean Liabaud*, 1877.
    entretien : voir ci-dessous.
    maladies et ravageurs : attention il est sensible à l'oïdium !
    NB : c'est sans doute grâce à sa bonne résistance aux intempéries - pluie, froid ou chaleur - et à sa floribondité que ce rosier a joui, depuis sa création, d'une très grande popularité.
    L'oïdium, qui le frappe à peu près systématiquement, ne le met guère en péril, tant il est vigoureux. On peut même se permettre de le recéper (ce que les rosiers n'aiment pas trop, généralement) : il repartira de la base, et d'ailleurs, si on fiche en terre les débris de coupe, on aura rapidement de nouveaux sujets ...
    Bref ce rosier est pratiquement indestructible et il est si facile à multiplier qu'on peut en faire profiter ses voisins (voir certains vieux quartiers pavillonnaires).
    Pour éviter de trop fortes attaques d'oïdium, on le plantera en situation aérée, sur une tonnelle par exemple ou des arceaux, plutôt que plaqué contre un mur - si on l'utilise en rosier grimpant.
    Mais on peut aussi le laisser courir en couvre-sol, ou le conduire en arbuste et l'intégrer à une haie. Il est également commercialisé formé en rosier pleureur.
    Il existe une ancienne obtention rouge, Rosa  'Red Dorothy Perkins', consulter sa fiche.

    Consulter le sommaire du Monde des roses.
    - La classification des rosiers.
    - La plantation des rosiers.
    - L'entretien et les soins.
    - La taille.
    - La multiplication.

    Annotations :
    *Jean Liabaud (1814 - 1904), l'un des 10 célèbres rosiéristes lyonnais, créateur à la Croix-Rousse entre autre du bourbon 'Marguerite Bonnet', 1863, de 'Baron de Bonstetten' (1871) du rouge sombre hybride Perpétuel 'Jean Liabaud', 1875.
    *Madame Gabriel Luizet, c'est l'épouse du célèbre pépiniériste, arboriculteur fruitier à Ecully-Lez-Lyon (Rhône), qui fut président de la Société française de pomologie.
    *Rosa wichuraiana  ou Rosa wichurana, le rosier de Wichura, originaire de l'Asie orientale, introduit en Europe vers 1870, a été fort utilisé par les hybrideurs nord-américains, les européens lui ont préféré Rosa luciae  que l'on donne pour synonyme maintenant.
    Fr. Binet-Giannoni & nmauric© 2001- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site