Paeonia officinalis  - Pivoine officinale
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    William Hooker (1820)
    Nom commun : Pivoine officinale, pivoine commune, nommée par les anglophones 'Common peony'.
    Nom latin : Paeonia officinalis  L.*
    Illustration, planche 474 dans 'Botanical Register' de William Hooker, volume 6 ( edit. Ridgeway, Londres, août 1820) engraving by S. Watts, contributed by the Missouri Botanical Garden, U.S.A.
    famille : Paeoniaceae.
    catégorie : pivoine herbacée vivace
    port : érigé
    feuillage : caduc, feuillage vert foncé profondément découpé
    floraison : deuxième moitié du printemps
    couleur : fleurs simples de 8 à 12 cm de diamètre, rouges
    fruits : follicules déhuscentes contenant des graines noires tronant sur des ovules
    croissance : lente
    hauteur : 0.5 à 0.7 m.
    plantation : de l'automne à la fin de l'hiver - avec une préférence pour l'automne qui laisse aux plantes le temps de bien s'installer avant le départ de la végétation. Important : ne pas trop enterrer la plante, les yeux doivent juste être recouverts de 2 à 3 centimètres de terre, pas plus, sinon la plante risque de ne pas fleurir.
    multiplication : semis (long), division des touffes en veillant à ce que chaque éclat comporte 3 à 4 yeux et des racines
    sol : riche, profond, bien drainé, aime le calcaire, acide ou neutre ou alcalin, frais.
    emplacement : soleil, à l'abri du vent de préférence
    entretien : apporter une bonne pelletée de fumier ou de compost bien décomposé à l'automne. Eliminer les fleurs fanées, couper la touffe à 10 cm du sol en fin d'été lorsque le feuillage commence à sécher.
    zone : 5 - 9.
    origine : de l'Europe méridionale et centrale, elle est répandue de la France à la Roumanie et à l'Albanie, généralement sur calcaire, en Amérique du Nord présente au Kentucky, à l'ouest de la Virginie, au Massachusetts, au Vermont et en Ontario.
    NB : son nom Paeonia  en grec 'païonia' désigne une plante médicinale à racines tubéreuses, faisant référence aux propriétés médicinales de la pivoine officinale, mot venant de 'Paeôn' qui était le Dieu guérisseur de l'Olympe et 'païonios' désigne des chants solennels en l'honneur des Dieux (péans) ou du Dieu guérisseur qui à la demande de Leto, déesse de la fertilité avait trouvé sur le Mont Olympe, la plante aux racines efficaces contre les douleurs pendant le travail de l'accouchement. Son maître Asclépios (dieu de la médecine) apprenant la chose, devient fou de jalousie et veut le tuer; Zeus succombant à la requête de Leto, le transforme en pivoine, pour le sauver. Son nom spécifique officinalis  signifie officinal, vendu dans les officines des pharmaciens, vient du latin 'officina' qui désigne l'officine; ce nom est donné aux plantes ayant des propriétés médicinales.
    Ce genre comprend 33 espèces de vivaces et d'arbustes originaires de l'Eurasie tempérée, excepté deux espèces nord-américaines.
    Plusieurs sous-espèces :
    - Paeonia officinalis subsp. officinalis  que l'on trouve en particulier en France dans les Alpes du sud (protégée)
    - Paeonia officinalis subsp. villosa, présente dans l'Hérault et en Toscane.
    Paeonia emodi
    Olivier Gaubert © Flore en ligne
    - Paeonia officinalis subsp. banatica  (photo) dans la plaine du Danube.
    Trois variétés horticoles, précoces, créées à partir de Paeonia officinalis sont très répandues dans les jardins :
    - Paeonia officinalis  'Alba Plena', fleurs doubles blanches.
    - Paeoniaofficinalis  'Rosea Plena', fleurs doubles rose très soutenu éclaircissant à complet épanouissement.
    - Paeonia officinalis  'Rubra plena', fleurs doubles rouge vif.
    Tuteurer solidement et précocement ces trois variétés.
    La plante doit son nom au fait qu'elle fut dédiée à Paeon, médecin grec qui, d'après Homère, se servit de la pivoine pour guérir Pluton de la blessure d'Héraclès.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Paeonia delavayi  Franch., Pivoine arbustive, consulter la fiche, où figurent les autres espèces arbustives.
    Paeonia lactiflora  Pall., Pivoine à fleurs de lait, consulter la fiche.
    Paeonia lutea  Franch., Pivoine jaune, consulter la fiche.
    Paeonia suffruticosa  Andrews, Pivoine arbustive, consulter la fiche.
    Paeonia tenuifolia  L., Pivoine à feuilles de fougère, consulter la fiche.
    Autres espèces de pivoines herbacées :
    - Paeonia anomala L., synonyme Paeonia hybrida, Paeonia intermedia C.A.Mey, H. = 0,5 à 0,6 m., du Kirgiztan et de Chine, aux fleurs pourpres, zone 5.
    - Paeonia broteroi  Boiss. & Reut, synonyme Paeonia lusitanica  Mill., du Portugal et de l'Espagne, H. = 0,4 à 0,6 m., aux fleurs rouges, zone 8.
    - Paeonia coriacea  Boiss., H. = 0,4 à 0,6 m., présent en Espagne et au Maroc, aux fleurs roses, zone 8.
    - Paeonia cambessedesii  Willk., pivoine de Majorque, H. = 0,25 à 0,5 m. (la plus petite), origine les Baléares, aux fleurs roses, zone 8.
    - Paeonia emodi  Wallich ex Royle, Pivoine de l'Himalaya, H. = 0,6 à 0,8 m, aux fleurs blanches, zone 6, sa racine tubéreuse rouge a des propriétés médicinales, photo ci-contre.
    - Paeonia humilis  Willd., H. = 0,7 à 0,8 m, origine sud-ouest de l'Europe, aux fleurs rouge pourpre, zone 5.
    - Paeonia mairei . H. = 0,5 à 1 m, origine Chine, zone 7. Fleurs rose pâle.
    - Paeonia mascula  (L.) Mill., synonyme Paeonia corallina Retz., pivoine mâle, pivoine coralline, H. = 0,6 à 0,7 m, origine sud de l'Europe et Turquie, aux fleurs pourpres, zone 7.
    - Paeonia mascula subsp. arietina  (syn. : Paeonia arietina ) de l'est de l'Europe et de la Turquie a des fleurs rose foncé.
    © Jean Pelmont
    - Paeonia mascula subsp. hellenica Sicile et Grèce, aux fleurs blanches.
    - Paeonia mascula subsp. russii  a des fleurs rose mauve. Corse, Sardaigne et îles de Méditerranée orientale.
    - Paeonia mlokosewitschii  (Lomakin) D.Y.Hong, Pivoine du Caucase, H. = 0,65 à 0,9 m, les jeunes pousses sont pourpres, larges feuilles, courant avril fleurs blanches à blanc beurre et jaune pâle, étamines jaune impériale, boutons jaune pâle, zone 6.
    - Paeonia obovata  Maximowicz, H. = 0,5 à 0,6 m, origine de Chine et du Japon., zone 6. Fleurs blanches (forme alba, la plus répandue), rose ou pourpre.
    - Paeonia peregrina  Mill., synonyme Paeonia decora, P. lobata, Pivoine voyageuse, H. = 0,45 à 0,6 m., origine : sud-est de l'Europe, aux fleurs rouge foncé, zone 6.
    - Paeonia rhodia W.T. Stearn, Pivoine de Rhodes, H. = 0,5 m, origine, Rhodes, aux fleurs blanches, zone 8.
    - Paeonia veitchii  Lynch, Pivoine de Veitch, H. = 0,5 à 0,6 m, origine ouest de la Chine, aux fleurs roses, zone 6.
    - Paeonia wittmanniana  Finet & Gagnep., H. = 1 m, origine Caucase, aux fleurs jaune pâle, zone 7.
    - Fr. Binet-Giannoniet nmauric©2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site